Paris a les Jeux. Allah soit loué!

L’ami Corto n’est pas vraiment content de la bonne nouvelle. Moi non plus. Sceptique  et pessimiste comme je suis j’ai tendance à penser que ses objections sont frappées au coin du bon sens.

Le bordel que ça va générer, l’abrutissement télévisuel qu’on va subir et les dépassements de budgets nous pendent au nez. Allez donc lire ce qu’il écrit.

Mais il oublie quelque chose: les JeuzO, c’est dans sept ans. Sept ans que les islamistes peuvent mettre à profit pour organiser des attentats à la hauteur de l’événement. Sept ans pour recruter et former des kamikazes, pour fabriquer des ceintures d’explosifs, pour stocker de kalachnikov et apprendre à conduire des camions.

Si ça se passe mal, les imbéciles qui se réjouissent aujourd’hui des éventuelles « retombées » seront, du moins je le suppose, moins triomphants. Si tout se passe bien, c’est vraiment que les djihadistes sont nuls ou qu’Allah est vraiment miséricordieux.

D’un autre côté, je m’en fous un peu. Paris est bien loin de chez moi.

 

Rions avec la démocratie (ou pas)

Mes fidèles lecteurs (et aussi quelques infidèles) savent que je suis un fervent partisan de la prise en compte des votes blancs dans les suffrages exprimés. Ils savent aussi que je trouve de grandes qualités au scrutin proportionnel.
Une réforme qui mettrait en œuvre ces deux principes serait, à mon sens, un progrès de la démocratie. Mais cela permettrait aussi de faire des économies. Enfin, et ce n’est pas le moindre des avantages de cette réforme, ce serait assez rigolo.

Les bancs de l’assemblée ressembleraient à ça

an-vide

où les bancs vides seraient représentatifs des votes blancs.

Vous m’objecterez que c’est une photo ancienne et que la pratique de l’absentéisme par les députés permet déjà d’atteindre le même résultat sans réforme.

A cela je répondrai que l’absence de députés revient moins cher que des députés absents, ne serait-ce qu’en indemnités parlementaires, salaires des assistants, régime de retraite,  frais divers etc. Une proposition qui devrait donc séduire René Dosière.

Le rôle le plus important de ces députés serait de tenir des permanences et de faire « remonter à Paris » les doléances de leurs circonscriptions.

Il resterait à leur interdire de voter les lois pour éviter que trois pelés et un tondu puissent influer sur la politique française qui, de toute façon, est définie à Bruxelles par des gens qu’on n’a pas élus.

Comme celui du président de la quatrième république, leur rôle se bornerait à l’inauguration de foires agricoles, à la pose de premières pierres, aux visites d’usines, à la présidence honoraire d’associations de boulistes et autres activités importantes pour maintenir le lien affectif qui unit le citoyen et son élu.

Voilà.

Pourquoi ne me demande-t-on jamais mon avis?

PS: A ceux qui me prennent au sérieux lorsque je parle de politique, je précise qu’il y a dans ce billet une certaine dose de second degré. A eux de trouver laquelle.

 

Pour le blanc, vous repasserez

Les députés viennent de rejeter un amendement tendant à décompter les votes blancs et à les comptabiliser dans les suffrages exprimés. Cet amendement prévoyait même un nouveau tour de vote à la présidentielle si, après décompte des suffrages exprimés, les votes blancs atteignaient la majorité relative ou absolue.

La ministre de la Justice a estimé qu’il était « préférable d’attendre ».

On comprend vite pourquoi les députés ont rejeté l’amendement; un nouvel exemple du principe selon lequel un politicien redoute plus l’indifférence que l’opposition.

 

Enfin une taxe sur les pignoufs!

L’Assemblée de Corse vient de voter le principe d’une écotaxe sur les camping-cars. cette taxe serait remboursable sur présentation d’un justificatif de séjour sur des emplacements aménagés. Et il y en a! Qu’ils soient publics ou privés.

Ceci pour éviter d’encombrer les petites routes de montagne ou les plages, de trouver des camping-cars stationnant sur les parkings de supermarché, dans des sites protégés et dans les endroits les plus improbables.
Un exemple: il y a a côté de chez moi un site remarquable: une cascade qui tombe de la montagne, une vue fantastique sur la mer et les îles de l’archipel toscan et un parking pour ceux qui veulent se rincer l’œil et faire des selfies.  Ce parking est encombré de camping-cars et les abords sont pleins de détritus.

Le camping-car, dit-on, c’est la liberté. C’est surtout la liberté de ne pas payer, de polluer et d’emmerder le monde (quelquefois au sens propre). Quand ce n’est pas de faire des barbecues en forêt au risque de foutre le feu.

Ce sont peut-être les mêmes gougnafiers qui, dès leur retour de vacances, se plaignent des camps de migrants ou des campements de roms qui s’installent près de chez eux

Il reste a espérer que cette taxe sera suffisamment dissuasive.

Bienvenue aux pourristes!

Le gouvernement s’est fixé un objectif: accueillir cent millions de touristes en 2020.

dechets_plages

*******

Les services de gendarmerie de la plaine orientale ont signalé un départ de feu sur la commune de Linguizzetta. Les flammes seraient parties près du camping Riva Bella. (Corse-Matin).

*******

Etc … etc … etc …

*******

A qui ça sert d’avoir rajeuni l’équipe au pouvoir si elle fait les mêmes bêtises que les vieux cons qui l’ont précédée?

La police n’a pas d’idée préconçue

A Villeurbanne, un homme vêtu d’une djellaba et armé d’une lame de quarante centimètres, nous rapporte Lyon Mag, s’était retranché dans sa maison. Les policiers lui ont demandé de sortir. Il s’est rué sur eux en tenant un Coran dans une main et en brandissant sa lame de l’autre. Et -bien sûr- en criant « Allah akbar ».
Il a été maîtrisé au taser et sera « interrogé sur ses motivations« .