L’autre front

Avec le coronavirus, le confinement, les masques, le « nous sommes en guerre », le bilan quotidien des décès chez nous et ailleurs, on avait oublié que nous étions déjà en guerre. Contre l’islamisme.

A tel point qu’on pouvait se demander où étaient passés les égorgeurs. Etaient-ils rentrés chez eux? Etaient-ils en formation? Etaient-ils confinés? Etaient-ils en réanimation dans un hôpital surchargé?

L’un d’entre eux vient de se rappeler à notre bon souvenir en nous prouvant que, pendant l’épidémie, le djihad continue.

Un Soudanais demandeur d’asile pas confiné pour un sou ni muni de son autorisation dérogatoire a tué deux personnes et en a blessé quelques autres. On nous dit qu’il n’était pas connu des services de police. Quand les assassins étaient connus des services de police, on s’inquiétait en pensant qu’on n’était pas protégé et on se disait: « Mais que fait la police? ». Maintenant, quand apparaît un djihadiste qui n’est pas connu des services de police, on s’inquiète aussi en se répétant: « Mais que fait la police? »

On nous dit aussi, et c’est là qu’il faut rire, qu’on ignore encore ses motivations.

18 réflexions sur “L’autre front

  1. bedeau 4 avril 2020 / 15 h 33 min

    Moi, si j’étais déséquilibré, mais pas complètement con pour autant, je me dirais « En ce moment, la police est : en train de verbaliser les promeneurs de toutou qui sont à plus d’un kilomètre (ou d’une heure de marche à pied) de chez eux… aux péages d’autoroutes ou dans les gares pour empêcher les vacanciers de partir en vacances pendant les vacances… en réa pour être sortis sans masque pendant la période de confinement… etc… si c’est pas le moment d’allahakbariser quelques mécréants, ça le sera jamais »

    J'aime

    • Le Page. 4 avril 2020 / 15 h 41 min

      il est vrai que le document s’autorisant à sortir de chez soi est le summum de la servitude volontaire. Amis de la Boétie, bonsoir!

      J'aime

    • Pangloss 4 avril 2020 / 16 h 12 min

      Ce qui m’étonne, c’est qu’ils ne sont pas plus nombreux à en profiter.
      Bravo pour « allahakbariser ».

      J'aime

  2. Fredi M. 4 avril 2020 / 17 h 43 min

    Ah les motivations des djihadistes…
    Pour les comprendre il faudrait une armée de spécialistes !
    Comme pour le corona…

    J'aime

    • Pangloss 5 avril 2020 / 4 h 19 min

      Le problème des autorités c’est qu’elles ne comprennent pas les motivations des gens motivés.

      Aimé par 1 personne

  3. Boutfil 4 avril 2020 / 18 h 50 min

    il devrait y avoir une case pour ça non ? ils ne pensent pas à tous les organisateurs de confinement , sans une bonne attestation, il va prendre une amende ce con !

    J'aime

    • Pangloss 5 avril 2020 / 4 h 21 min

      Un avertissement seulement pour tenir compte du fossé culturel. Mais la prochaine fois …

      Aimé par 1 personne

  4. carine005 4 avril 2020 / 18 h 52 min

    Et pour eux, le seul remède, c’est le retour chez eux.
    Mais la remigration n’est pas homologuée, et ya même pas de tests en cours, ni même prévus.
    À quand le remigrery, sur des volontaires ou non ? Avec résultats qui vont arriver incessamment sous peu…

    J'aime

    • Pangloss 5 avril 2020 / 4 h 23 min

      Il se plaignait, dit-on, d’être dans un pays mécréant. Quelle idée aussi de demander le droit d’asile au mauvais pays!

      J'aime

      • Pangloss 5 avril 2020 / 8 h 14 min

        Merciiiiiiiii!

        J'aime

  5. realist 5 avril 2020 / 8 h 27 min

    Ah, ben c’est « culturel », les Afghans, par exemple…
    Le sport national de l’Afghanistan c’est le Bouzkachi, ça se joue à cheval comme le Polo, mais ce qui tient lieu de balle c’est un bouc égorgé déposé au début du jeu dans un petit creux (pour ne pas être trop facile à attraper) et qu’il faut aller porter dans le « but » à la main, c’est chacun pour soi, sauf pour les grands jeux de plusieurs centaines de participants où il y a des équipes de quelques dizaines.
    Le cavaliers sont munis d’un fouet pour « dissuader » les opposants, qu’ils tiennent entre les dents quand ils ne s’en servent pas.
    Alors on comprend qu’ils aient quelques difficultés à s’adapter aux mœurs Européennes. 😀

    Aimé par 1 personne

    • Pangloss 5 avril 2020 / 9 h 59 min

      Joseph Kessel. Les Cavaliers et un film avec Omar Sharif.

      J'aime

  6. Jacques Étienne 5 avril 2020 / 9 h 05 min

    « On nous dit aussi, et c’est là qu’il faut rire, qu’on ignore encore ses motivations. » Peut-être s’insurgeait-il de ce qu’on ne parle plus que très peu de la réforme des retraites ?

    J'aime

    • Pangloss 5 avril 2020 / 10 h 00 min

      Tout est possible sous le regard d’Allah.

      J'aime

    • Aristarkke 5 avril 2020 / 17 h 02 min

      Tss, Tss ! Le Huffpost met en cause une difficulté grandissante à endurer le confinement. Voilà, voilou.

      J'aime

    • Pangloss 5 avril 2020 / 14 h 09 min

      Pas mal. Où trouve-t-on le même pour homme?

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s