Bienveillance, j’écris ton nom

Dussé-je en choquer certains, je dis que dans certains domaines la femme n’est pas l’égale de l’homme et que toutes les Marlène du monde n’y pourront jamais rien.

Un exemple: de nombreuses femmes se plaignent de s’être senties maltraitées dans les maternités où elles sont venues accoucher.

C’est pourquoi le CNGOF (Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français) a inventé le label Maternys destiné aux maternités publiques et privées qui font de la bienveillance (c’est moi qui souligne) envers les femmes leur priorité. Ce qui laisse supposer qu’il y a des maternités malveillantes ou au moins des maternités où ça ne rigole pas.

Combien sont-elles ces maternités où il ne fait pas bon mettre bas? Je dois avouer que je ne le sais pas.
En revanche je sais combien, à l’heure où j’écris ces lignes, il y a de maternités bienveillantes qui ont donc mérité le label Maternys: UNE. C’est la maternité du Belvédère à Mont-Saint-Aignan.

Comme vous voyez, il y a encore du boulot.

14 réflexions sur “Bienveillance, j’écris ton nom

  1. Dr WO 8 décembre 2019 / 13 h 54 min

    Je suppose que les gynécos qui délivrent le label ne font pas partie de cette maternité « bienveillante ». A vrai dire, dans ma naïveté (et mon expérience, certes devenue ancienne) je pensais que tous les médecins devaient être bienveillants.

    J'aime

    • Pangloss 8 décembre 2019 / 14 h 13 min

      Ce que m’ont rapporté certaines femmes, la bienveillance n’était pas au programme dans les maternités où elles ont accouché. Et mon expérience personnelle des hôpitaux et cliniques, je ne peux que dire la même chose.
      J’ai trouvé plus de bienveillance chez les vétérinaires.

      J'aime

    • Al West 8 décembre 2019 / 14 h 28 min

      Vous n’avez pas dû fréquenter beaucoup de dentistes, Dr. Wo

      J'aime

      • Dr WO 9 décembre 2019 / 8 h 56 min

        Hélas, si

        J'aime

    • Pangloss 8 décembre 2019 / 17 h 40 min

      Moi, je n’ai plus l’âge.

      J'aime

  2. anne35blog 8 décembre 2019 / 15 h 19 min

    J’ai eu quatre enfants et toujours de vraies « peaux de vaches » comme sages femmes, les médecins hommes étaient les plus sympas…..

    J'aime

    • Pangloss 8 décembre 2019 / 17 h 41 min

      Remarque sexiste! 🙂

      J'aime

  3. bedeau 8 décembre 2019 / 19 h 27 min

    Y a t-il des cliniques bienveillantes spécialisées dans les prostatectomies ?

    Je dis ça… ça peut peut-être utiles à quelques-uns…faut voir…

    Aimé par 1 personne

    • Pangloss 9 décembre 2019 / 6 h 52 min

      Oui, faut voir si on devine l’âge des blogueurs qui fréquentent nos sites. Mes expériences hospitalières m’ont permis de constater que tous les médecins à qui j’ai eu affaire étaient bienveillants. Pour les infirmières et aides-soignantes, ce n’était pas la même chose. J’en ai connu des brutales, des agressives et des grondeuses mais aussi des gentilles et presque maternelles qui se rendaient compte que quand on est sur un lit d’hôpital, on n’est pas au mieux de sa forme et que la calinouthérapie est une part trop négligée de la médecine. Bon courage à vous si vous devez passer par là.

      J'aime

  4. Nemo Auditur 10 décembre 2019 / 14 h 31 min

    Ah ! Encore un gadget qui permettra de faire un peu plus de bizness ! Cette conception du SP de la santé est effrayante.
    PS : la petite brunette que vous avez « connue » est devenue sage-femme. Elle va vous gronder, vilain Pangloss !. 😀

    J'aime

    • Pangloss 11 décembre 2019 / 15 h 24 min

      Bravo à elle! Qu’elle soit bienveillante!

      J'aime

  5. André 10 décembre 2019 / 17 h 37 min

    Je travaille dans ce milieu et, comme le fait remarquer Pangloss, on y trouve de tout. Le problème de la « maltraitance » est tout à fait subjectif et il faut savoir faire la différence entre être houspillé (certains patients en rajoutent, parfois et on doit les reprendre) et la maltraitance vraie comme les coups ou la négligence. Ces cas se doivent bien sûr d’être signalés à qui de droit, voire faire l’objet de poursuites pénales. Pour le reste, ce sont aussi bien les patients que les personnels soignants qui doivent être respectés et si le patient a des droits, le personnel en a aussi et toute agression envers un membre du personnel soignant ou administratif est passible de poursuites judiciaires. C’est de plus en plus affiché dans les hôpitaux.

    J'aime

    • Pangloss 11 décembre 2019 / 15 h 26 min

      Sans aller jusqu’à la maltraitante, le manque de bienveillance est pour le patient (en situation de faiblesse par définition) est une faute.

      J'aime

Répondre à André Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s