C’est déco!

L’après-midi, sur France 2, il y a une émission qui s’appelle « Affaire conclue » (un « concept » américain) dans laquelle des gens, principalement des vieux, viennent vendre des vieilleries à des brocanteurs. Une bonne partie des objets est constituée de vases en pâte de verre et de dessus de cheminée en bronze (ou presque). On voit quelquefois des objets originaux et même des œuvres d’artistes mineurs. Un commissaire-priseur estime la chose, Sophie Davant pose toujours les deux mêmes questions (sans doute prévues dans le « concept »): « pourquoi vendez-vous ce machin » et « qu’est-ce que vous allez faire de la somme que vous allez obtenir ».

A la première, on a trois réponses possibles (que la production fait alterner pour éviter l’assoupissement du téléspectateur): « je quitte ma maison pour habiter dans un petit appartement », « mes enfants n’en veulent pas » et « ça ne va plus avec ma déco ». Dans certains cas, on a droit aux trois réponses.

A la seconde, on entend: « je vais payer un restaurant à mon épouse pour fêter mon cinquantième anniversaire de mariage », « je vais gâter mes petits enfants » ou « je vais faire un petit voyage ». Aucun de ces vieillards, n’ose dire « je vais aller aux putes ». C’est dommage! Ça mettrait un peu d’ambiance.

Conclusion obligatoire de la séquence (le concept, toujours le concept!): « l’expertise s’est très bien passée ».

Une voix off présente les vendeurs et les accompagne dans la salle des ventes en infligeant aux téléspectateurs des calembours foireux.

Puis vient la vente devant les brocanteurs qui donnent leur sentiment sur l’objet qu’on leur propose. Pour la « came » courante, pas de problème. Ils lancent quelques enchères et achètent le bronze, le vase ou le tableau.

Mais il y a des vieilleries sur lesquelles il n’y a pas grand chose à dire sinon qu’elles appartiennent à la classe des nanars. Puisqu’il faut bien leur trouver une qualité,  les brocanteurs sortent leur formule magique: « C’est déco ». Ce n’est pas beau, ça ne sert à rien, ça ne se collectionne pas, c’est encombrant, c’est même un peu cassé mais « C’est déco ». Ça tire l’œil, ça occupe l’attention et même ça peut servir à la détourner du reste de l’appartement où on le place.

C’est un peu comme cette comédie qui s’est jouée ces jours-ci autour de l’avantage fiscal maintenu puis refusé à l’huile de palme. On peut penser que c’est un raté -un de plus!- du jeu démocratique. Mais, si on est soupçonneux, on peut se demander si toute l’affaire n’a pas été montée pour rafraîchir la teinte écolo de la République en Marche un peu affadie par l’épisode du glyphosate interdit mais un peu autorisé quand même et bénéficiant d’un sursis valant autorisation et ce, malgré de nombreux maires et une grande partie de l’opinion publique.

Premier acte: le gouvernement fait voter un amendement qui inclut l’huile de palme dans la liste des bénéficiaires d’avantages fiscaux accordés aux bio-carburants. Puis, ordre est donné aux députés de la majorité de protester contre ce vote (mais qui a voté la première fois?) et aux journalistes officiels de dénoncer le lobbying de Total.

Second acte: le premier ministre demande qu’on revote et -à l’écrasante majorité des présents (une soixantaine)- l’amendement est rejeté. L’Assemblée a changé d’avis.

Conclusion: les députés Marcheurs sont d’ardents écolos, des défenseurs farouches des orang-outans et ne permettront jamais qu’on continue à déforester l’Indonésie (et arrêtez de ricaner!).

Et voilà pourquoi, c’est déco.

PS: On pourrait se demander pourquoi Total a été, il y a quelques mois, autorisé à créer une raffinerie spécialement conçue pour transformer l’huile de palme importée d’Indonésie. Mais ça, c’est une autre histoire.

23 réflexions sur “C’est déco!

  1. Dr WO 16 novembre 2019 / 14 h 45 min

    J’ai pensé un moment que votre article pouvait illustrer la bannière actuelle de mon blog, mais sa saveur apparait avec le rapprochement de la fin. L’étonnant (et ce n’est pas la première fois) est de demander un nouveau vote quand le premier ne convient pas. Tout ça ne fait pas très sérieux.

    J'aime

    • Pangloss 16 novembre 2019 / 15 h 21 min

      La démocratie, c’est quand vous votez comme on vous le demande.

      Aimé par 1 personne

  2. bedeau 16 novembre 2019 / 17 h 30 min

    « L’après-midi, sur « La Chaîne Parlementaire », il y a une émission qui s’appelle « Affaire conclue » dans laquelle des députés viennent vendre des salades à des citoyens électeurs… » etc… « Et voilà pourquoi, c’est décons. » (les électeurs citoyens)

    J'aime

  3. Le Page 17 novembre 2019 / 6 h 40 min

    Rappel:
    La démocratie c’est Macron avec 18% des voix inscrits, c’est la majorité parlementaire avec 13% des voix des inscrits.
    C’est pour ça qu’ils tiennent tant à « la sauver ».

    J'aime

    • Pangloss 17 novembre 2019 / 6 h 47 min

      Mais qui donc a déclaré que l’OTAN était en état de mort cérébrale?

      J'aime

  4. zen aztec 17 novembre 2019 / 9 h 56 min

    « malgré de nombreux maires et une grande partie de l’opinion publique. » Tous de fins scientifiques qui ont une connaissance pointue du sujet devriez vous ajouter.
    Avez vous vu comment la coordination rurale a déglingué le maire de langouët:

    https://www.coordinationrurale.fr/langouet-larroseur-arrose/

    Mais évidemment vous ne lirez ça nulle part

    J'aime

    • Pangloss 17 novembre 2019 / 16 h 50 min

      C’est quand même kék’chose tous ces gens qui veulent me faire respirer , boire et manger du glyphosate! Et qui cachent les autres pesticides derrière le RoundUp.

      J'aime

      • zen aztec 18 novembre 2019 / 7 h 30 min

        Vous respirez plein de trucs dégueu pire que le glypho rien qu’en faisant vos vitres ou en passant la serpillère,et vous balancez plein de phosphate dans les rivières à chaque vaisselle,sans parler des antibiotiques ou la pilule de madame,vous voyez que vous même vous degueulassez la nature juste pour votre petit confort,le paysan c’est un peu plus que ça

        J'aime

      • Pangloss 18 novembre 2019 / 9 h 16 min

        Lui, il en rajoute. Mais il ne vous est pas interdit d’en faire autant.De toutes façons, le temps que le monde s’affole, ce sera foutu.

        J'aime

      • zen aztec 18 novembre 2019 / 11 h 48 min

        Il en rajoute,mais il vous fait bouffer…

        J'aime

      • Pangloss 18 novembre 2019 / 12 h 34 min

        Vous ne lâchez rien! A votre santé! Si vous vendez des pesticides, sachez que je comprends votre point de vue. Si vous êtes agriculteur industriel aussi.

        J'aime

  5. Le Mousquetaire des Mots 17 novembre 2019 / 14 h 03 min

    Donc une valse-hésitation que cette affaire de l’huile de palme ? Ma foi, c’est plausible. Après tout, de tels revirements ne sont pas courants. Surtout dans un espace-temps raccourci. Ah, les politiques… A vue de nez dirait-on ou plus méphistophéliques qu’elles ne le paraissent ?

    J'aime

    • Pangloss 17 novembre 2019 / 16 h 51 min

      Ce qui m’étonne, c’est que c’était téléphoné cette affaire. Quand Total a installé sa raffinerie, l’avantage fiscal était en vigueur. C’est en amont qu’il fallait s’en préoccuper.

      J'aime

  6. nouratinbis 17 novembre 2019 / 15 h 26 min

    Oui, c’est déco, tout ça…c’est un peu des cons, aussi, non?
    Amitiés.

    J'aime

    • Pangloss 17 novembre 2019 / 16 h 52 min

      Un peu, oui.
      Amicalement.

      J'aime

  7. Boutfil 17 novembre 2019 / 17 h 35 min

    les enveloppes ont changé de mains et tout est rentré dans l’ordre

    J'aime

    • Pangloss 17 novembre 2019 / 17 h 49 min

      Ordre, contrordre, désordre. Tout baigne!

      J'aime

  8. Souliko2 18 novembre 2019 / 9 h 10 min

    Merci Pangloss pour ce très clair exposé, parce que pour te dire la vérité je n’avais pas compris grand chose à cette histoire ! Comme dit ci-dessus… la valse décons…

    J'aime

    • Pangloss 18 novembre 2019 / 9 h 17 min

      Tout est lié. Les mêmes recettes servent à la télé et à la politique. C’est normal: c’est un peu pareil.

      J'aime

  9. Nemo Auditur 19 novembre 2019 / 10 h 12 min

    Je pose une autre question : qu’a obtenu Total en contrepartie du revirement des députés ? Les présidentielles approchent.

    J'aime

    • Pangloss 20 novembre 2019 / 6 h 41 min

      L’inconvénient majeur de notre démocratie, c’est qu’il y a toujours une élection à venir. On n’a pas encore passé les municipales que déjà on pense aux présidentielles. Et tout le monde place ses pions et pense à ce qu’il pourrait obtenir des futurs candidats avant qu’ils soient élus. Ce détournement de l’objet des élections amène les politiciens à penser autant à leur prochaine élection qu’à exercer la fonction pour laquelle ils ont été élus.
      On prépare Noël bien avant le mois de décembre et on verra arriver la galette des rois avant Noël.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s