Ne pas fâcher Trump

Notre président a décidé de découvrir le problème de l’immigration, du droit d’asile, de tout les enrichissements et de la chance pour la France qui en découlent. Ne croyez pas que c’est à cause des prochaines municipales et de la crainte que lui fait éprouver le Rassemblement National. Non! C’est juste un hasard.

Comme tout ce qui a été fait ces dernières années et dont on constate le résultat tous les jours en prenant le métro parisien ou en traînant ses guêtres devant une école primaire, ce qui pourrait laisser croire que la théorie du grand remplacement n’est pas une théorie mais une réalité, rien ne sera fait et l’immigration ne sera pas arrêtée par un coup de baguette macronienne magique.

Ce qui est bien avec ce problème, c’est qu’il ne sera jamais résolu. Ni par le RN qui serait bien en peine de renvoyer chez eux tous les sans papiers (avant, on disait clandestins mais ça, c’était avant) ni par Macron (et pourtant, Macron, c’est quelqu’un!) qui veut regarder le problème « en face ».

En conséquence de quoi, on pourra parler d’immigration ad vitam æternam à l’approche de toutes les campagnes électorales, histoire de s’engueuler pour montrer que l’adversaire n’est qu’un va-de-la-gueule qui ne sait pas de quoi il parle, qu’un hypocrite qui ne tiendra aucune de ses promesses et -pour tout dire- quelqu’un pour qui il ne faut pas voter sous peine de voir la France sombrer dans le chaos, la xénophobie, l’islamisation, la dictature et la multiplication des gilets jaunes qui font tant de mal au petit commerce.

Preuve que le cas des demandeurs d’asile est étudié avec toute l’attention qu’il mérite pour éviter que ne rentrent sur notre territoire des gens qui viennent profiter de notre générosité, y faire monter le taux de délinquance, préparer des attentats terroristes et régler leurs comptes à la Kalachnikov, les autorités se demandent encore s’ils vont accorder ce droit à Edward Snowden qui, à lui tout seul, cumule les défauts d’être un potentiel fraudeur aux aides sociales, un bénéficiaire suspect de l’AME, un sympathisant de Daech, un trafiquant de drogue et un maniaque déséquilibré du couteau de cuisine et du fusil d’assaut.

Le fait que les USA lui reprochent d’avoir dévoilé que cette grande démocratie a des dessous pas très propres n’a, bien sûr, aucun rapport.

8 réflexions sur “Ne pas fâcher Trump

  1. Fredi M. 19 septembre 2019 / 8 h 00 min

    et dont on constate le résultat tous les jours en prenant le métro parisien

    Ah mais c’est peut-être ça !
    Macron a pris le métro, la ligne 12 ou 13, et s’est exclamé :
    – mais c’est grands dieux pas possible ! C’est noir de monde !

    J'aime

    • Pangloss 19 septembre 2019 / 9 h 38 min

      Macron prendre le métro? J’en doute. Il a dû s’en rendre compte à l’occasion de la fête de la Musique à l’Elysée.

      J'aime

  2. Nemo Auditur 19 septembre 2019 / 12 h 53 min

    Le retour de balancier sera sanglant. L’Histoire est un éternel recommencement.
    Snowden ? L’avait qu’à réfléchir avant.

    J'aime

    • Pangloss 19 septembre 2019 / 13 h 02 min

      Quel retour sanglant? Guerre de religion? Guerre civile?
      J’ai une certaine admiration pour les lanceurs d’alerte.

      J'aime

  3. bedeau 19 septembre 2019 / 13 h 59 min

    Une petite erreur de Monsieur Notre Président…
    Il a tant à faire entre sauver la planète pour faire plaisir à Greta, reconstruire en plus belle Notre-Dame de Paris, réguler le climat tropical et polaire (s…. de Ségo, qui fout rien !), contrôler l’immigration illégitime, préparer Son Palais pour les visites popu des Journées du Patrimoine,…
    Alors, une erreur de jugement, c’est pas ça qui va remettre en cause tout son boulot…

    J'aime

    • Pangloss 19 septembre 2019 / 14 h 44 min

      Il n’est pas très efficace sur les problèmes dont vous faites la liste; alors, sur Snowden, une décision qu’il pourrait prendre, il a tort de se priver.

      J'aime

  4. Le Mousquetaire des Mots 20 septembre 2019 / 8 h 09 min

    Que veux-tu Pangloss, il ne faut pas se fâcher avec le déjanté du bureau ovale, cet allié « historique » qui se contrefout de tout et pas que du climat (une bonne blague pour lui), du réchauffement qui mène la planète à sa perte (un truc de dingue), mais qui montre du doigt ces envahisseurs venus du sud qui créent le désordre, qui ne sont que des chenapans de la pire espèce… Bref, pour ce qui est de Snowden, pas question de l’accueillir : nos préoccupations, ce ne sont pas les lanceurs d’alerte, ces empêcheurs de tourner en rond qui osent dénoncer les prévarications, les abus, la corruption et tout ce qui va de travers… Mieux vaut se détourner de ce triste personnage qui ose la dénonciation publique de tous les maux dont souffre notre société occidentale (et pas que). Non, il n’aura pas droit à l’asile en France. Restent seulement les églises qui,normalement, sont l’asile le plus sûr.
    Notre monde est déboussolé. par le toujours plus, sans garantie sur l’avenir. Alors tu penses bien qu’un petit bonhomme de rien du tout ne va pas venir sur notre sol pour chambouler le bel ordre mondial…

    J'aime

    • Pangloss 20 septembre 2019 / 12 h 00 min

      Ce n’est pas tant qu’on l’aime Trump ou même qu’on aime les USA, c’est plutôt qu’ils sont plus forts que nous et que, si on veut être peinards, il vaut mieux ne pas les fâcher. Tu ne vois pas qu’il mette l’embargo sur le Coca? La France ne s’en relèverait pas. Et -malheureusement- je suis sérieux.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s