Exaspération, provocation, exacerbation

Si vous lisez ce blog, vous devez vous souvenir de ce que j’avais écrit sur le principe de l’élastique (je te donne quelque chose pour te calmer mais je te le reprendrai bientôt): que les quelques euros accordés à ceux que la CSG sur les retraites, l’augmentation du prix des carburants et les fins de mois difficiles avaient fait descendre dans la rue après avoir enfilé un gilet jaune, seraient vites récupérés par le pouvoir.

Nous y sommes. La taxe d’habitation n’est plus autant supprimée qu’il y a quelques semaines, les pensions de retraite ne suivent toujours pas l’inflation et on reparle d’augmenter les droits de succession. Comptons sur l’équipe au pouvoir pour avoir de nouvelles idées propres à faire rentrer dans les caisses de l’Etat les quelques sous qu’on avait promis de sortir avant même qu’ils ne sortent.

Il n’y a pas de quoi calmer la grogne de la France d’en-bas. Ce serait plutôt le contraire.

Surtout si on y ajoute les rodomontades des Castaner, Philippe, Schiappa et autres Griveaux. Et la sortie surréaliste de Luc Ferry qui souhaite que les forces de l’ordre tirent sur les manifestants qui les attaquent. (Et qui tirera sur les CRS qui attaquent les manifestants?). Ferry n’est pas le seul à appeler à la répression plus que musclée. J’ai discuté avec des gens qui se disent « partisans de l’ordre républicain » qui trouvent qu’il a raison. Ce qui est extrêmement inquiétant.

Car c’est méconnaître les deux règles tacites qui régissent les manifestations en France. Règle numéro 1: personne ne tire sur personne. On se bouscule plus ou moins violemment, on se matraque, on se charge, on se gaze, on s’asperge d’eau, on riposte par des tirs de flash-ball ou des grenades à des lancers de pavés (et vice-versa), on dresse des barricades mais on ne tire pas. La violence éventuelle naît soit des « éléments incontrôlés » (genre CGT), soit de quelques excités (il y en a toujours), soit de la volonté du pouvoir de manifester son opposition farouche à certaines revendications (répression de la Manif pour Tous), soit de provocateurs (les flics « appariteurs ») soit de « casseurs » (jeunes de cités sensibles intouchables ou black blocks bien connus des services de police).

Règle numéro 2: on admet que les forces de l’ordre disposeront de plus de moyens matériels que les manifestants et qu’elles jouiront d’une impunité a priori . Sauf exception (blessure grave, décès ou vidéo incontestable). Dans ce cas l’IGPN est chargée d’étouffer l’affaire ou, si ce n’est pas possible, de la minimiser et de faire traîner.

C’est pourquoi ce qu’a dit Luc Ferry est une grave provocation à la violence de part et d’autre. Après ça, quel flic excité ou apeuré se sentira autorisé à sortir son arme? Quel manifestant imbécile se joindra au cortège avec un pistolet à la ceinture? Vous voulez que je vous dise? Je regrette d’avoir acheté le dernier bouquin de cet irresponsable. Il a été ministre de l’Education. Remercions le ciel qu’il n’ait jamais été à l’Intérieur.

Le grand débat annoncé remettra-t-il le train sur ses rails? Ça semble mal parti. Chantal Jouanno devait s’en occuper. Elle renonce (tout en conservant son traitement qui a fait scandale). A droite comme à gauche et même chez quelques macroniens, on exprime des doutes par précaution, sans doute pour ne pas paraître naïf si la baudruche mal gonflée s’aplatit définitivement. Les Français, eux, sont sceptiques. Il faut dire qu’avec Macron, ils ont toutes les raisons de l’être.

Et puis, histoire sans doute de mettre un peu plus la pagaille, les pro-Macron se joindront officiellement à une manifestation prévue le dimanche 27 janvier par les « Foulards rouges » anti-gilets jaunes. Les Foulards rouges ont, dit-on, accepté ce renfort à condition que le nom du président ne figure pas dans l’appel à manifester.

Qui vivra (si les policiers ne suivent pas les conseils de Luc Ferry), verra.

Publicités

27 réflexions sur “Exaspération, provocation, exacerbation

  1. nouratinbis 9 janvier 2019 / 12 h 42 min

    Les « foulards rouges » c’est tout de même vachement connoté, non, vous ne trouvez pas?
    En tout cas si un jour les poulets se mettaient à tirer dans le tas, là je crois que c’en serait fini des couillonnades genre droidlom et valeurs de la Répupu, peut être commencerions nous à y voir plus clair?
    Amitiés.

    J'aime

    • Pangloss 9 janvier 2019 / 12 h 45 min

      Si les poulets tirent dans le tas, il est à craindre que certains ripostent vu le nombre de fusils de chasse qu’il y a en France.
      Si, en revanche, ça suffit à calmer les mécontents, nous expérimenterons la démocratie à la chinoise post Tien An-men.
      Amicalement.

      J'aime

  2. bedeau 9 janvier 2019 / 13 h 22 min

    Et, en même temps, les gilets rouges de la CGT, à ne pas confondre avec les foulards rouges,veulent aller chercher le président de la République à la maison du hand-ball de Créteil ( ?) et de font refouler par les treillis bleus qui ont reçu des ordres pour ça…
    C’est vrai que si ils les avaient laissé embarqué Macron, tout serait terminé et arrangé depuis le début de l’après-midi

    Aimé par 1 personne

      • Pangloss 9 janvier 2019 / 13 h 42 min

        Oui.

        J'aime

    • Pangloss 9 janvier 2019 / 13 h 42 min

      Il est très demandé, ce Macron!

      J'aime

      • bedeau 9 janvier 2019 / 13 h 45 min

        La rançon de la gloire et d’une popularité sans cesse renouvelée !

        J'aime

      • Pangloss 9 janvier 2019 / 14 h 42 min

        Il n’a pas compris que pour être aimé, il faut commencer par être aimable.

        J'aime

  3. Boutfil 9 janvier 2019 / 14 h 06 min

    Ferry se trompe d’époque, on ne tire plus sur les ouvriers comme au temps des misérables et de Zola , c’est sans doute ses lectures qui lui monte à la tête , tout cela finira très mal, ces foulards rouge vont être face à face avec gilets jaunes, si c’est la guerre civile qui est recherchée, c’est bien parti

    J'aime

    • Pangloss 9 janvier 2019 / 14 h 44 min

      J’ai vraiment l’impression que le pouvoir essaie d’organiser un truc comme ça pour avoir le mérite de rétablir l’ordre et la permission de taper fort pour y arriver.

      J'aime

  4. Gérard 9 janvier 2019 / 18 h 31 min

    J’ai comme l’impression qu’on va finir par l’avoir, notre guerre civile, mais pas forcément initiée par ceux qu’on aurait pensé …
    À moins que le génial Grand Débat voulu par macrounette ne calme tout le monde. Je vais vous faire une confidence tout à fait confidentielle : je n’en crois rien …

    J'aime

    • Pangloss 10 janvier 2019 / 5 h 54 min

      Si le grand débat prend, il aura l’avantage de faire traîner les choses et le pouvoir peut espérer que les gens se seront lassés. Mais il n’en sortira rien.

      J'aime

  5. Rupert 9 janvier 2019 / 18 h 41 min

    Avec ou sans tir à balles réelles, le système politique actuel me paraît condamné. Je ne serais pas tellement étonné si la Vème République s’achevait avec M. Macron dans le rôle de Romulus Augustule, et dans une première approche je ne regretterai ni l’une, ni l’autre.

    Ce qui m’inquiète d’avantage est ce qui pointe le bout de son nez à l’heure actuelle : niveau insupportable de la dette, socialisme à tous les étages et surtout dans les têtes (qui propose de réduire les dépenses de l’État parmi les citoyens et les ectoplasmes qui leur servent de chefs ? Personne à droite, et pourtant ce serait la première chose à faire, de toute urgence et de manière radicale), défaut de paiement de la France avec les remous économiques, politiques et diplomatiques mondiaux qui vont avec, appauvrissement général (je pense que ce dont se plaignent les Gilets Jaunes à l’heure actuelle n’est qu’un avant-goût de ce qui attend le peuple français), sans parler du climat d’anarchie qui est en train de s’installer dans le pays.

    On n’est pas sortis de l’auberge.

    J'aime

    • Pangloss 10 janvier 2019 / 8 h 33 min

      Ajoutons à cela les services publics qui s’essoufflent et la mauvaise volonté de l’Etat à se réformer. Quand on parle de réduire le nombre de fonctionnaires, ces saligauds nous envoient l’argument des infirmières en se gardant bien de parler de ces multiples commissions qui sont des placards dorés pour des politiciens laissés sur la touche par les hasards des élections. Chantal Jouanno est loin d’être la seule et ce n’est qu’un exemple de la gabegie qui règne à tous les niveaux.

      J'aime

      • Pangloss 10 janvier 2019 / 13 h 18 min

        Pour 14 000 euros par mois, je veux bien qu’on m’appelle Théodule. Tout copte fait, non. Je ne suis pas un voleur.

        J'aime

      • Gérard 10 janvier 2019 / 13 h 51 min

        Une Chantal Jouanno, ça vaut combien d’infirmières ? (simple question … n’y voyez surtout aucune malice, ni bien sûr aucune appréciation de l’utilité relative de l’une et des autres.)

        J'aime

      • Pangloss 10 janvier 2019 / 13 h 59 min

        La question serait plutôt: une infirmière, ça vaut combien de Chantal Jouanno (arrondissez à la centaine inférieure).

        J'aime

  6. Nemo Auditur 10 janvier 2019 / 7 h 32 min

    J’ai l’impression d’arbitrer un mauvais match de foot. Nos geôles affichent complet. :/ J’ajoute que 6 Français sur 10 ne participeront pas au GDN.

    J'aime

    • Pangloss 10 janvier 2019 / 8 h 54 min

      Je ferai partie de ceux-là: les idées que je pourrais vouloir exprimer (protection des animaux, politique de la chasse, problèmes de la Corse, politique vis-à-vis de l’immigration et statut de l’Islam par exemple) passeraient à la poubelle instantanément. Je n’ai aucune confiance dans ceux qui organisent ce débat.

      J'aime

    • Gérard 10 janvier 2019 / 13 h 59 min

      Moi je ferai partie de ceux-là (des 6 français sur 10 évidemment).
      D’une part par allergie congénitale à Macrouiile et à son équipe, allergie qui ne serait peut-être pas suffisante si, en plus, les questions qui m’intéressent n’étaient pas écartées d’avance, d’autre part parce qu’il est évident qu’il n’en ressortira rien,si ce n’est quelques dépenses supplémentaires, un nouvel enfumage et la temporisation permettant peut-être d’atténuer la déroute lors des prochaines élections.

      J'aime

      • Pangloss 10 janvier 2019 / 16 h 13 min

        Pareil!

        J'aime

  7. bedeau 11 janvier 2019 / 16 h 41 min

    Putain, le mec…
    A la veille d’une nouvelle journée de manifestations, le chef de l’État a fait l’éloge du travail en recevant des boulangers à l’Élysée
    « Notre jeunesse a besoin qu’on lui enseigne un métier, des gestes, des savoirs, le sens de l’effort et le sens de cet engagement qui fait qu’on n’a rien dans la vie s’il n’y a pas cet effort », a-t-il déclaré.
    « Les troubles que notre société traverse sont aussi parfois dus, liés au fait que beaucoup trop de nos concitoyens pensent qu’on peut obtenir sans que cet effort soit apporté, que parfois on a trop souvent oublié qu’à côté des droits de chacun dans la République (…) il y a des devoirs. »
    S’il n’y a pas ce sens de l’effort, « notre pays ne pourra jamais pleinement recouvrer sa force, sa cohésion », a-t-il poursuivi.

    http://www.msn.com/fr-fr/actualite/politique/pour-macron-trop-de-fran%c3%a7ais-nont-pas-le-sens-de-leffort/ar-BBS7oRL?li=BBoJIji&ocid=HPDHP17

    J'aime

    • Pangloss 11 janvier 2019 / 16 h 48 min

      Ce type est devenu fou. Ou il l’est resté?
      Pourquoi fait-il tant d’efforts pour se faire détester?

      J'aime

      • bedeau 11 janvier 2019 / 17 h 19 min

        …peut-être qu’il veut vraiment pourrir la situation:
        – souhaiter, sinon espérer ou -pire- encourager des incidents par « casseurs » interposés
        – pousser à bout l’exaspération de la population: mépris et insultes sur tous les tons
        – user les policiers et gendarmes à bout de leurs ressources physiques et mentales
        – provoquer, finalement, des bavures dramatiques et se croire le dernier recours face au chaos…

        J'aime

      • Pangloss 12 janvier 2019 / 16 h 17 min

        Pourquoi peut-être?

        J'aime

      • virevolte 13 janvier 2019 / 8 h 17 min

        Je voudrais bien qu’il me dise quels ont été ses efforts pour en arriver là où il est ? Parce qu’il me semble que certains doivent fournir beaucoup plus d’efforts que lui pour arriver à une vie bien difficile…
        Diviser pour mieux régner, c’est ça sa politique ! Et ça fonctionne depuis des lustres !
        Droite / gauche ça me fait bien rire ! Tant qu’on tiendra ce discours la politique n’évoluera pas et le peuple sera toujours malmené. C’est tout le système qui est caduque. Tant que des hommes s’opposeront au lieu de gouverner ensemble, nous aurons une vie de merde.
        Je vois bien une solution, mettre les hommes au foyer et installer les femmes au pouvoir ! 😉

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s