Question de principe

Le conseil constitutionnel affirme le « principe de fraternité » et remet en cause le « délit de solidarité » (JDD). Traduction: ceux qui portent assistance de manière désintéressée aux migrants cherchant à entrer clandestinement sur notre territoire ne sont plus passibles de poursuites mais, comprenne qui pourra, l’aide à l’entrée de migrants sur notre territoire est encore punissable.

Et voilà médiatiquement absous Cedric Herrou, ce passeur bénévole et désintéressé qui aide les migrants à passer la frontière italienne! Désintéressé? Il ne fait sans doute pas ça pour de l’argent mais peut-être est-il intéressé par une certaine notoriété, par une image de militant de la cause migratoire, par une future carrière politique même?

« A l’instar de la liberté et de l’égalité qui sont les deux autres termes de la devise de notre République, la fraternité devra être respectée comme principe constitutionnel par le législateur et elle pourra être invoquée devant les juridictions« , a réagi auprès l’AFP le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius.

Je ne sais si c’est de la bêtise, un début de sénilité ou de la mauvaise foi mais je crois que Fabius a dit une grosse connerie.

Certes, « Liberté, Egalité, Fraternité » est la devise de la République française, devise inscrite dans la Constitution mais ce n’est pas pour autant une règle de droit.

La liberté est celle des Français qui sont devenus des citoyens après avoir été des sujets (et là dessus, il y aurait beaucoup à dire), l’égalité est celle dont jouissent les citoyens devant la loi commune (là aussi …, voir plus haut) et la fraternité … si j’étais cynique (ce que d’aucuns diraient que c’est le cas), je dirais que c’est un sentiment que nous sommes censés éprouver envers nos concitoyens (ou qu’on nous enjoint d’éprouver). Nos concitoyens, pas les étrangers. Car cette devise est à usage interne. Si on veut en faire des principes, on dira que ce sont des principes franco-français.

Pour les étrangers, si l’on est adepte de telle ou telle religion, il y a la charité, une des trois vertus théologales du christianisme, vertu qui s’applique à tous les hommes, la fraternité des musulmans envers ceux qui partagent leur foi ou la compassion bouddhiste que l’on peut éprouver envers tout être qui souffre, Si l’on n’est pas religieux, il y a l’humanité qui nous pousse à venir en aide à ceux qui sont en détresse.

Si, comme l’a dit Fabius, la fraternité est un principe constitutionnel, il ne s’applique qu’à ceux qui sont soumis à la Constitution. Les Français.

Mais ce n’en est pas un. Cette liberté n’est pas (pas plus que la liberté et l’égalité, on s’en rend bien compte) à prendre au pied de la lettre. Pas plus que ne sont à prendre au pied de la lettre les paroles de la Marseillaise, instituée hymne national par l’article 2 de la Constitution.

Nous ne prendrons pas les armes, nous ne formerons pas nos bataillons, nous n’abreuverons pas nos sillons d’un sang impur, En échange, que Fabius nous autorise à être opposé à l’immigration illégale.

PS: Et peut-être un peu aussi à la légale.

Publicités

20 réflexions sur “Question de principe

  1. 76geo 8 juillet 2018 / 15 h 28 min

    bonsoir Pangloss

    l’ennui est de définir avec exactitude ce qu’est l’immigration illégale….Fabius le sait il lui même….de cela je doute..et a force de fourrer tout et n’importe qui dans ce droit constitutionnel (non inscrit dans la constitution par ailleurs ) l’on va faire disparaître le français…
    y’a bon missié….

    J'aime

    • Pangloss 8 juillet 2018 / 15 h 34 min

      L’immigration illégale est théoriquement facile à définir mais on distribue l’asile à la moitié de ceux qui franchissent la frontière illégalement. Quant à l’autre moitié, une très faible proportion est expulsée. Il suffit de se rendre sous le métro aérien parisien pour le constater.
      je me dis aussi que l’immigration légale doit être réservée aux personnes dont la présence est nécessaire et à ceux qui ont vraiment droit à l’asile politique.

      J'aime

  2. bedeau 8 juillet 2018 / 17 h 33 min

    Question à monsieur Fabius:

    « La solidarité ‘fraternelle’ envers des opposants à la politique migratoire européenne (tels qu’une solidarité active mais désintéressée envers les ‘identitaires’, par exemple) sera respectée, dépénalisée ou encouragée ? »

    J'aime

    • Pangloss 9 juillet 2018 / 3 h 20 min

      « La question ne sera pas posée. ».

      J'aime

    • carine005 11 juillet 2018 / 19 h 34 min

      Et la solidarité fraternelle telle que voudraient bien la pratiquer les héros du Bastion Social de Lyon, ils pourront désormais ? C’est plus des rassiss ?

      J'aime

      • Pangloss 12 juillet 2018 / 5 h 42 min

        Les racistes seront toujours des racistes épicétou.

        J'aime

  3. Souliko2 9 juillet 2018 / 12 h 39 min

    Risque-t-on d’être sanctionné pour non fraternité dans ce contexte là ? Je pose la question parce qu’au train où vont les choses….

    J'aime

    • Pangloss 9 juillet 2018 / 13 h 35 min

      Cela ne saurait tarder maintenant que Fabius préside le CC.

      J'aime

  4. Le Mousquetaire des Mots 10 juillet 2018 / 9 h 27 min

    Y a-t-il une immigration illégale ? Que sait-on de ces gens qui franchissent les frontières ? Sont-ils menacés ? persécutés, torturés? … Je crains qu’on ne discute dans le vide par manque d’informations réelles et surtout par absence de recensement desdits immigrés. France, terre d’accueil ? La réponse est non. Si c’est vrai qu’on ne peut accueillir toute la misère du monde, il faut prendre conscience que notre pays n’est qu’une terre de passage, la majorité des migrants cherchant à rallier l’Angleterre ou l’Allemagne. A-t-on le droit de faire la chasse aux migrants ou à leur refuser de passer par notre sol ou pas ? Je sais qu’on parle de grand remplacement. Du grand n’importe quoi. C’est tout simplement du racisme : chez nous, on n’accepte pas la différence qu’elle soi culturelle, cultuelle ou autre. Comme je l’ai déjà écrit, nous avons accueilli (fort mal) les espanches, les ritals, les portos et autres ayant pris le chemin de l’exil. Il paraît que le terme « race » est banni de notre république. Ma foi, je n’y vois pas d’inconvénient majeur. Mais ce n’est pas cette disparition dans le dictionnaire qui fera cesser le racisme. Chez nous, que ce soit dans un bled ou dans une grande ville, l’esprit de clocher domine. On s’attribue facilement le droit du sol sans même se demander si nous ne sommes pas venus un jour d’ailleurs. Et pourtant, rien que la consonance des noms de famille devrait nous inciter à davantage de modestie.

    J'aime

    • realist 10 juillet 2018 / 9 h 56 min

      Votre propagande a probablement peu d’effet sur les lecteurs de ce blog, vous devriez essayer ailleurs.

      J'aime

      • Pangloss 10 juillet 2018 / 10 h 43 min

        J’irais bien prêcher dans le désert mais il y fait trop chaud.

        J'aime

      • realist 10 juillet 2018 / 14 h 40 min

        Heu…
        Mon commentaire s’adressait au « moscoutaire » pas à vous.

        J'aime

    • Pangloss 10 juillet 2018 / 10 h 38 min

      Une immigration illégale? C’est bien simple: c’est le contraire d’une immigration légale avec passeport, visa etc.
      Ces gens, comme vous dites, sont en majorité africains et musulmans. Dans quel pays africain persécute-t-on des musulmans?
      Je fais partie de ces personnes coupables aux yeux des bien et confortablement pensants de ce qu’ont commis les ancêtres des autres (aussi loin que je remonte, aucun de mes ancêtres n’est coupable d’esclavagisme et de colonialisme). Que ces autres se sentent coupables et se croient tenus de « réparer », c’est leur problème. Mais sans moi et à leurs frais.
      Quant à affirmer que le grand remplacement est une fiction, c’est un argument d’autorité. Dommage qu’il soit contredit par une promenade dans certains quartiers de nos villes et de nos banlieues, par la multiplication des mosquées et par le nombre d’enfant naissant en France de parents étrangers à la communauté européenne.
      Le racisme, cépabien. Mais ça a l’avantage d’être presque aussi bien que le point Godwin pour mettre fin à un débat.
      Mais il me faut reconnaître qu’à mon âge, je n’en ai vraiment plus rien à foutre.

      Aimé par 1 personne

    • Gérard 10 juillet 2018 / 14 h 08 min

      Vous m’avez tout l’air d’être du « camp du Bien » donc vous vous êtes sûrement trompé de blog

      J'aime

      • Pangloss 10 juillet 2018 / 14 h 42 min

        Le Mousquetaire est le bienvenu chez moi.

        J'aime

  5. Le Mousquetaire des Mots 11 juillet 2018 / 8 h 59 min

    Merci Pangloss de me faire savoir que je suis bienvenu. Apparemment mes propos semblent déranger certains de tes lecteurs. J’ignorais qu’il fallait partager l’avis de tout le monde. Mais peu importe, je continuerai de te lire, car, tout bien fondé, tes articles, même si je ne partage forcément ton point de vue, expriment une pensée et c’est bien ce qui me plaît. Je dis ce que je pense, j’ignorais jusqu’à il y a peu, que mes propos pouvaient faire polémique.

    J'aime

    • Pangloss 11 juillet 2018 / 13 h 55 min

      J’apprécie le débat et l’argumentation quand cela reste courtois. Il y a toujours polémique, c’est ce qui est intellectuellement stimulant. Et puis, sans un minimum de mauvaise foi, il n’y a pas de débat possible. 🙂

      J'aime

      • realist 11 juillet 2018 / 15 h 32 min

        😀 😀 😀

        J'aime

  6. carine005 11 juillet 2018 / 19 h 39 min

    Le droit de passer sur notre sol pour aller ailleurs ?
    Il me semble bien qu’un certain lanceur d’alerte s’est vu refuser de survoler notre espace, sous Hollande…
    Survoler, pas s’installer pour capter les aides sociales.

    J'aime

    • Pangloss 12 juillet 2018 / 5 h 41 min

      Et l’allocation aux demandeurs d’asile.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s