Mais qu’est-ce qui leur prend, aux Macron boys?

Macron a poussé le chef d’état-major des armées à la démission en le rappelant au passage à la dignité (!) (« il n’est pas digne d’étaler certains débats sur la place publique« ).

Moi qui croyais qu’une des caractéristiques de la démocratie était le fait que l’on mettait les débats sur la place publique, je m’aperçois que ce président ne se fait pas de la démocratie la même idée que moi. Et ça m’inquiète.

Dernier développement de l’affaire, Macron envoie Castaner, son « fidèle lieutenant » (comme dit Ouest-France), un type qui fut son porte-parole pendant la campagne présidentielle et qui est devenu porte-parole du gouvernement (et qui donc est chargé d’exposer officiellement le point de vue du pouvoir en place), en rajouter une couche dans la mesquinerie pour ne pas dire la bassesse.

Il l’accuse d’avoir « mis en scène sa démission » (compte tenu du succès rencontré, moi, je prendrais ça pour un compliment), de s’être comporté en « poète revendicatif »  (qu’est-ce qu’il a contre les poètes, Castaner?) et d’être « déloyal dans sa communication ». D’être un menteur, en somme.

Il faut un certain culot ou une bonne dose d’inconscience pour traiter un tel homme de menteur et pour insulter un militaire en l’accusant d’être déloyal. Ou croire qu’on est assez près de Jupiter pour pouvoir regarder de haut le chef d’état-major des armées.

Quand on n’est qu’un vulgaire Castaner, on a tort de le croire. C’est une erreur. C’est aussi une faute. Grave.

Publicités

10 réflexions sur “Mais qu’est-ce qui leur prend, aux Macron boys?

  1. Dr WO 21 juillet 2017 / 10 h 27 min

    Pour réparer ce que l’on peut considérer comme une faute, voilà que le pouvoir aggrave la situation en utilisant l’insulte. On n’est pas sorti de la caserne.

    Aimé par 1 personne

    • Pangloss 21 juillet 2017 / 11 h 18 min

      Il ne faut pas laisser les enfants jouer avec les allumettes ni les jeunes gens avec le pouvoir.

      J'aime

  2. Boutfil 21 juillet 2017 / 12 h 55 min

    quand un petit con insulte un gentleman, que se passe-t-il ? il fût une époque où le gentilhomme sortait son épée et envoyait le malotru ad patres, aujourd’hui, hélas, il n’a que le mépris ! quand on voit l’ovation et le respect que e gentilhomme a reçu par ses confrères, le petit con ferait bien de réfléchir , mais pour ça, faut une certaine intelligence

    Aimé par 1 personne

    • Pangloss 21 juillet 2017 / 14 h 44 min

      L’image de Macron s’écorne.

      J'aime

      • Semaphore 21 juillet 2017 / 18 h 13 min

        Jupiteux ???

        J'aime

      • Pangloss 22 juillet 2017 / 4 h 59 min

        🙂 🙂 🙂
        Pas encore mais ça en prend le chemin.

        J'aime

  3. surykoiz 21 juillet 2017 / 13 h 13 min

    Tout à fait d’accord avec vous. Quelle arrogance ! Macron m’inquiète de plus en plus.

    Aimé par 1 personne

    • Gérard 21 juillet 2017 / 14 h 39 min

      Moi il ne m’inquiète pas de plus en plus : j’ai jaugé le personnage depuis le début : bien en phase avec la décadence de la France, qu’il va accompagner de façon … active – et même pro-active comme on dit maintenant.
      Merci à celles-zé-ceux qui l’ont mis là où il est. Et « en-même-temps » à celles-zé-ceux qui sont allés à la pêche …

      J'aime

      • Pangloss 21 juillet 2017 / 14 h 46 min

        Ceux qui l’on mis là où il est ne sont pas les électeurs mais ceux qui, derrière lui, dans la coulisse, ont préparé ce qui ressemble à un coup d’état dont ils espèrent profiter.

        J'aime

    • Pangloss 21 juillet 2017 / 14 h 44 min

      Et on en a pris pour cinq ans!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s