Un lendemain qui chante

Pas une fausse note! Pendant la journée d’hier, notre nouveau président a promené tantôt son air sérieux (il faut quand même qu’il s’entraîne encore un peu pour la bouche à l’envers), tantôt son petit sourire en coin qui proclame: « Je vous ai bien eus; vous ne vous attendiez pas à celle-là ».

Sa république est en marche, nous font savoir les médias unanimes, et le vingt-et-unième siècle a pour de bon commencé. On s’extasie sur le nombre de jeunes énarques qui vont l’entourer, nouveaux maréchaux de ce Bonaparte qui vient sous nos yeux de devenir Napoléon et qui portent leurs diplômes comme autant de bicornes emplumés.

Leur marche triomphale ne s’interrompt que devant les micros des radios du matin où ils nous font bénéficier de quelques échantillons d’une langue de bois nouvelle manière qui cite le nom du président dans chaque phrase.

Nul doute que Macron réussira ce qu’il va entreprendre. Entreprendra-t-il ce que je souhaiterais lui voir faire? Tirerai-je profit de ses succès? Je suis sceptique pour ne pas dire pessimiste.

Publicités

10 réflexions sur “Un lendemain qui chante

  1. Dr WO 15 mai 2017 / 11 h 09 min

    Que vous soyez pessimiste, ne m’étonne pas. Mais voyant les oppositions annoncées et qui ne songent qu’à le torpiller, ce pessimisme a quelques raisons d’être.

    J'aime

    • Pangloss 15 mai 2017 / 12 h 45 min

      Mon pessimisme concerne les sujets que j’aimerais voir ce nouveau pouvoir traiter ce que -manifestement- il n’a pas l’intention de faire. Et en premier lieu l’immigration massive et sa conséquence: l’islam de plus en plus présent. Houellebecq va peut-être avoir raison plus tôt que prévu. Lutter contre le terrorisme islamique suppose qu’on accepte l’islamisme « non-terroriste » avec ses revendications communautaristes. Et cela me déplaît.

      J'aime

  2. Gérard 15 mai 2017 / 12 h 41 min

    Cher Pangloss, vous avez beau être pessimiste, je ne crois même pas que vous puissiez avoir de bonnes surprises dans les années qui viennent. Quant à la France et à son peuple de toujours, évidemment, aucune probabilité de ce côté-là !

    J'aime

    • Pangloss 15 mai 2017 / 15 h 59 min

      Au départ de Macron, les transats seront impeccablement rangés sur le Titanic.

      J'aime

  3. Homo Orcus 16 mai 2017 / 2 h 33 min

    Après le sacre, intronisation de Philou, c’est bien !

    J'aime

    • Pangloss 16 mai 2017 / 4 h 32 min

      Oui, c’est bien. Les petits arrangements vont pouvoir commencer.

      J'aime

  4. Semaphore 16 mai 2017 / 9 h 18 min

    C’est le changement dans la continuité, de remplacer des vieux énarques par de jeunes estampillés…

    J'aime

    • Pangloss 16 mai 2017 / 15 h 48 min

      Je préfère juger sur pièces. La campagne pour les législatives nous donnera quelques indices et le résultat des élections définira les forces en présence. J’attends aussi de voir ce que feront Mélenchon, Martinez et autres spécialistes des arts de la rue.
      Mais il est vrai qu’il y a beaucoup de jeunes énarques dans le paysage. J’ai l’impression qu’ils ont les dents plus longues que leurs aînés. Là encore, wait and see.

      J'aime

  5. nouratinbis 16 mai 2017 / 12 h 09 min

    Très sincèrement je ne suis pas sûr que le pessimisme se révèle suffisant pour affronter ce genre de situation…
    Amitiés.

    J'aime

    • Pangloss 16 mai 2017 / 16 h 07 min

      Je devrais changer le titre de mon blog pour l’appeler: « Les humeurs de Cassandre ».
      Amicalement

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s