En marche et au pas!

Voilà Macron président! Et il en profite, le bougre! Ça doit le faire rigoler de voir la pagaille qu’il a mise dans la classe politicienne qui le regardait de haut il y a encore quelques semaines. Maintenant, on se bouscule pour être accepté dans le cortège qui suivra Emmanuel quitte à manger son chapeau et à promette d’être non seulement En Marche mais en plus de marcher au pas.

Il se venge, le petit Emmanuel, il fait la fine bouche devant les offres de services de ceux qui craignent de perdre leur siège à l’Assemblée. Et il se régale.

Pauvre Valls et pauvre Bruno Le Maire qui « ne correspondent pas aux critères » et à qui on le fait savoir publiquement pour que tout le monde puisse se moquer d’eux! Ce n’est pas tout de les faire s’aplatir et mendier une place dans le rang, il faut encore la leur refuser avec cette formule qu’on trouve le plus souvent dans les réponses standard aux lettres de candidatures de ceux qui ont fait leur temps mais espèrent quand même quitter les fichiers de Pôle Emploi.

En bonne logique, Valls devrait être viré du PS et Le Maire des Républicains pour se retrouver à la rue. Si Macron voulait leur faire boire le calice jusqu’à la lie, il annoncerait qu’il y aura toujours pour eux un bol de soupe à la cuisine de l’Elysée. Et, s’ils la ramènent, pourquoi pas un petit contrôle fiscal?

Je cite Pépère pour mémoire mais il fait rire lui aussi en donnant l’impression de courir après son ancien ministre de l’économie pour figurer à côté de lui sur la photo! Il n’est pas à croquer?

Un peu mesquin, le jeune Macron, non?

Publicités

18 réflexions sur “En marche et au pas!

  1. didiergoux 11 mai 2017 / 10 h 17 min

    Il me semble que, en humiliant outre mesure Manuel Valls, le nouveau président vient de faire sa première grosse erreur. Auguste doit savoir faire preuve de clémence, on ne lui a pas appris ça ?

    J'aime

    • didiergoux 11 mai 2017 / 10 h 23 min

      À peine avais-je expédié ce commentaire que je lisais exactement le même (mais en plus développé…) sur Causeur, dû à la plume de Jérôme Leroy…

      J'aime

      • Pangloss 11 mai 2017 / 12 h 16 min

        « Humiliation », voilà le mot qui manque à mon billet.

        J'aime

    • Pangloss 11 mai 2017 / 12 h 10 min

      S’agirait-il de clémence? On pourrait penser qu’il se venge de ce que lui aurait fait subir Valls mais qu’en serait-il de Le Maire?

      J'aime

  2. Emmanuel 11 mai 2017 / 12 h 48 min

    Ce Macron est d’une arrogance extraordinaire (attitude, discours, actions, sa petite vidéo pour les ingénieurs américains et anti-trump). Cela le perdra… j’espère.

    J'aime

    • Pangloss 11 mai 2017 / 15 h 41 min

      Il est très fort. Très très fort. Peut-être se croit-il plus fort qu’il ne l’est.

      J'aime

  3. jacquesetienne 11 mai 2017 / 14 h 59 min

    Cet homme est petit. Il va engendrer bien des haines, ce qui parfois n’est pas sans conséquences.

    J'aime

    • Pangloss 11 mai 2017 / 15 h 45 min

      Le pouvoir monte à la tête. Macron a des partisans, certains sont des amis, certains des premiers croient sans doute faire partie des seconds. Saura-t-il garder les uns et les autres? Saura-t-il séduire les dirigeants étrangers chez qui il vaut mieux avoir sinon des partisans, du moins des amis?

      J'aime

  4. Gérard 11 mai 2017 / 16 h 08 min

    Honnêtement y avait-il autre chose à en attendre ? Gagner au loto n’a jamais été une preuve ni d’intelligence ni de moralité.

    J'aime

    • Pangloss 11 mai 2017 / 17 h 04 min

      Il ne faut pas le sous-estimer.

      J'aime

  5. Dr WO 11 mai 2017 / 16 h 42 min

    Je ne veux pas défendre Macron, mais pouvait-il faire autrement s’il voulait respecter les critères qu’il s’était fixé avant l’élection : renouvellement, parité, pas de recyclage…La solution pour Valls n’est pas mauvaise : ne pas présenter de candidat contre lui.

    J'aime

    • Pangloss 11 mai 2017 / 17 h 05 min

      Renouvellement, nous verrons. Parité, je n’aime pas tout ce que ça sous-entend de politiquement correct.

      J'aime

  6. Souliko2 12 mai 2017 / 13 h 07 min

    Et tu oublies Bayrou qui n’est pas content du tout ! Pour le moment, cette belle pagaille me fait marrer. Je verrai plus tard si je dois en pleurer ! 🙂

    J'aime

    • Gérard 12 mai 2017 / 13 h 34 min

      Tant qu’on peut se marrer, profitons-en ! On a tous (j’espère !) bien aimé Hollande, je sens qu’on va adorer macrouille !!! Ne pas oublier qu’on a eu Charles Martel, Jeanne d’Arc, Napoléon, de Gaulle, ça peut donner un peu d’espoir

      J'aime

      • Pangloss 12 mai 2017 / 13 h 57 min

        Rions tant qu’on en a le droit.

        J'aime

    • Pangloss 12 mai 2017 / 13 h 57 min

      Tu as raison. Dépêchons-nous de rire. On ne sait pas ce qui arrivera demain. J’ai été assez étonné de voir quelques-un des candidats investis par Macron.

      J'aime

  7. nouratinbis 12 mai 2017 / 15 h 02 min

    Personnellement, voir Petit-Caudillo et Lemaire-Deux se faire traiter comme des peigne-culs et se faire éconduire comme des importuns, me procure un plaisir indicible.
    Alors je dis: merci Macrouille, ça ne vaut pas deux points de CSG mais c’est toujours ça de pris.
    Amitiés.

    J'aime

    • Pangloss 12 mai 2017 / 16 h 01 min

      Macron nous venge des guignols de l’épisode précédent. J’espère qu’il ne nous donnera pas envie de chercher quelqu’un qui nous venge de lui. L’entarteur?
      Bonne soirée.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s