Il y a plus de mille ans

En 996, Adalbert, comte de la Marche et du Périgord, refusa d’obéir à Hugues Capet. Celui-ci lui dit: « Qui t’a fait comte? – Qui t’a fait roi? », répondit Adalbert.

Un truc qui n’a aucun rapport, direz vous.

En êtes vous bien sûr?

Publicités

22 réflexions sur “Il y a plus de mille ans

  1. Homo Orcus 8 mai 2017 / 3 h 15 min

    Oh oui, aucun rapport ! à l’époque, pas de sollicitations populaires, on ne rencontrait que des abstentionnistes, pas comme aujourd’hui. Le peuple a toujours été drahi.

    J'aime

    • Pangloss 8 mai 2017 / 4 h 14 min

      « drahi »! 🙂

      J'aime

  2. Homo Orcus 8 mai 2017 / 4 h 50 min

    Arras-Amiens / Robespierre-Macron
    Macron psychopathe…
    Dernièrement j’ai rappelé que Robespierre avait été élu par 338 voix pour accéder à la Convention.
    Préalablement il avait reçu son mandat pour la Constituante sur le principe « il est bien mieux à Paris que chez nous ! »
    Il était l’objet de sarcasmes et de quolibets à la Constituante, personne n’aurait parié un assignat sur lui, même faux, sauf Mirabeau : « Méfiez-vous, il croit tout ce qu’il dit ! ». Mirabeau fin politique donc retors l’orienta vers la création d’un club à l’anglaise, le club breton destiné à l’éloigner (ou s’appuyer dessus ?).
    Nous connaissons la suite funeste pour le peuple.
    Site de la vidéo
    http://polemiquepolitique.blogspot.fr/
    vidéo

    Passage qui interpelle : « Car il croit ce qu’il dit et ne peut pas s’empêcher de l’exprimer. »
    Fine analyse du personnage

    J'aime

    • Pangloss 8 mai 2017 / 5 h 31 min

      Je ne pense pas que Macron soit un Robespierre guillotineur. Et j’espère qu’il ne croit pas tout ce qu’il dit.

      J'aime

      • realist 8 mai 2017 / 11 h 04 min

        « j’espère qu’il ne croit pas tout ce qu’il dit. »
        Bien sûr que non puisqu’il se contredit dans un même discours et que de toute façon il dit ce qu’on lui a dit de dire d’ou le gag que j’ai vu passer (je ne sais plus où)
        EM: « là je ne comprends pas ce qu’ils m’ont écrit… »
        Et il fera là où on lui dira de faire, ça c’est plus inquiétant…

        J'aime

      • Pangloss 8 mai 2017 / 11 h 21 min

        Moi aussi, ce type m’inquiète. Ses prédécesseurs pouvaient m’agacer ou provoquer mon hostilité ou mon approbation (rarement, je l’avoue) mais aucun ne m’a inquiété. Il me semble un peu « dérangé » dans sa tête.

        J'aime

      • Homo Orcus 9 mai 2017 / 4 h 19 min

        @realist
        Quand il dit, il croit et quand il dit le contraire, il y croit aussi ! c’est du Robespierre dans le texte.
        Des propos incohérents, évasifs, sans conclusion, également du Robespierre.
        Macron me laisse dubitatif, je n’éprouve pas le besoin de rejeter ou d’approuver puisque je n’arrive pas à imprimer ses discours. J’éprouve simplement de l’inquiétude quand je l’entends et regarde ses postures.
        Nous avons déjà eu des psychologies très complexes et en même temps : Danton et Robespierre et on a vu !

        J'aime

      • Pangloss 9 mai 2017 / 12 h 35 min

        Dans certaines de ses attitudes, Macron me paraît légèrement allumé. On peut tout craindre.

        J'aime

  3. Dr WO 8 mai 2017 / 5 h 27 min

    Cette anecdote historique signifie que si vous donnez le pouvoir à quelqu’un, vous ne lui donnez pas pour autant le droit de l’exercer. Mélenchon et la CGT envisageraient dès cet après-midi de faire descendre les gens dans la rue, illustrant ainsi la pertinence d’Adalbert

    J'aime

    • Pangloss 8 mai 2017 / 5 h 36 min

      Non! Cette anecdote historique signifie que ceux qui ont aidé Macron à accéder à l’Elysée sont puissants et qu’ils comptent bien sur un retour d’ascenseur.
      Quant à ceux (CGT, UNEF, mélenchonistes etc), en voulant descendre dans la rue avant même que Macron soit intronisé, ils manifestent que leur attachement à la démocratie n’est que de façade (« La démocratie, c’est quand on vote pour moi »).
      Que ne dirait-on pas si c’était le FN qui faisait de même!

      J'aime

    • Dr WO 8 mai 2017 / 8 h 18 min

      Seulement les poids lourds qui se sont ralliés à Macron ne sont, à mon avis, aucunement à l’origine de son succès. Ce sont plutôt des poids pesants pour les électeurs qui voulaient du renouvellement.

      J'aime

      • Pangloss 8 mai 2017 / 8 h 21 min

        Je ne parle pas des politiques mais des financiers, des banquiers, des propriétaires de médias. Macron est leur homme. Il n’est pas neutre que le titre le plus enthousiaste de la presse sur l’élection soit « Les Echos ».

        J'aime

  4. Only Girls 8 mai 2017 / 12 h 23 min

    Macron a obstinément refusé de divulguer la liste de ses donateurs. D’autre part, j’ai lu certains Macronleaks notamment les mails invitant à son meeting les membres de la banque Roschild.
    Je suis très inquiète …. je pense sincèrement que des requins affamés viennent de pénétrer (par la grande porte) dans notre économie.

    J'aime

    • Pangloss 9 mai 2017 / 12 h 30 min

      Il va changer la France. Certains en seront satisfaits. J’ai bien peur de ne pas faire partie de ceux-là.

      J'aime

  5. Homo Orcus 8 mai 2017 / 13 h 57 min

    Je suis allé voir la presse étrangère, désolé lapsus clavis, européenne.
    Ils ne doivent pas savoir compter car ils annoncent qu’il est « bien élu »… dans l’ensemble.
    Junker détenant les clefs de la cave heu… de l’Europe, met déjà la pression (pas le demi) sur les dépenses. Pas de critiques acerbes sur ce choix alors que le Français est con à bouffer du foin. Il vote pour un type qui annonce des solutions sympatoches pour relancer l’économie qu’il n’a pas oser mettre en place quand il était aux manettes…
    Tout est possible dans ce pays !

    J'aime

    • Pangloss 9 mai 2017 / 12 h 32 min

      Bien élu s’il n’avait pas eu Marine Le Pen en face de lui.
      La presse européenne est contente? Qui possède la presse européenne?

      J'aime

  6. nouratinbis 8 mai 2017 / 14 h 43 min

    Adalbert posait la bonne question et Macrouille n’aura même pas besoin qu’on la lui pose…
    La cause est entendue!
    Bonne soirée.

    J'aime

    • Pangloss 9 mai 2017 / 12 h 34 min

      Ce serait amusant de le voir essayer de ne pas tenir compte de ceux qui l’ont porté au pouvoir.
      Amicalement.

      J'aime

  7. Gérard 9 mai 2017 / 11 h 50 min

    Un type mis sur orbite par Culbuto, sans aucune référence et élu « à la pas loyale » par manigance et manipulations, forcément il n’y a rien à en attendre de bon si ce n’est pour lui et ses commanditaires courageusement dissimulés … ça devient une habitude, en France, d’être élu par défaut, sauf que là, le défaut a été favorisé de main de maître. Facile, d’ailleurs, avec la bande de pétochards qui tenaient la « droite » ….

    J'aime

    • Pangloss 9 mai 2017 / 12 h 40 min

      Être élu par défaut est quasiment une nécessité dans notre système électoral où ceux qui veulent voter au second tour sont contraints de « voter pour le moins pire ». L’électeur est donc résigné d’avance à choisir un candidat « pire ». Il ne doit pas se plaindre si le président vaut le candidat.
      La droite française est nulle. Le score de son candidat est donc amplement mérité, à la limite trop bien payé.

      J'aime

      • Gérard 9 mai 2017 / 18 h 33 min

        Macrouille le moins pire ?

        J'aime

      • Pangloss 10 mai 2017 / 4 h 47 min

        Il y a plusieurs façons d’être pire. On peut être pire en économie, en protection sociale, en immigration, en défense etc.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s