Une histoire d’abattoir et de présidents

L’employé de l’abattoir du Vigan filmé en caméra cachée en train de torturer des animaux a écopé de huit mois de prison avec sursis. Le directeur de l’abattoir n’a pas été inquiété. Les services vétérinaires responsables du contrôle des abattoirs non plus.
Huit mois! Et avec sursis encore! Impunité pour les autres! Ce n’est pas cher payé. Ce n’est donc pas la peine de s’en priver. Allez, les gars! Faites vous plaisir! Allez-y à fond!

*******

On aménage déjà les futurs bureaux auxquels Pépère en sa qualité d’ancien président de la République aura droit à vie en plus de quelques juteux avantages annexes aux frais du contribuable. Le loyer mensuel se montera à plus de quatorze mille euros. Mais il aura la vue sur le jardin des Tuileries. Indispensable quand on a été habitué aux jardins de l’Elysée.

Il a soixante-trois ans et il va nous coûter bonbon, le bonhomme, s’il vit autant que Chirac et VGE. Encore des gens à qui il faudra administrer l’extrême-onction à coups de marteau.

Un argument à ne pas négliger quand on choisit un président. Pour Macron, on n’y peut plus rien. On peut juste espérer qu’il sera réélu en 2022, ça nous fera cinq ans de moins à le payer à rien foutre. Mais la prochaine fois, élisez un vieux! Ce sera moins cher. Déjà qu’on doit aussi entretenir Sarko qui semble en pleine forme …

Les présidents, c’est comme les vaches de réforme: à l’abattoir! Pas à celui du Vigan quand même. Faut pas non plus exagérer.

*******

Emmanuel Macron est en route vers l’Elysée. Au premier tour, il a recueilli un peu plus de 24% des suffrages exprimés. Ce qui signifie que plus des trois-quarts des électeurs n’ont pas voulu de lui. Ils l’auront quand même. C’est la démocratie le résultat de ce système électoral tout pourri. C’est sans doute pour ça qu’il demande aux abstentionnistes de voter au second tour. La majorité qu’il obtiendra semblera avoir une assise plus large que si l’abstention augmentait. Mais au fond, ça ne changera rien.

Il n’empêche: les abstentionnistes du premier tour ne voulaient pas non plus de lui. Sinon ils se seraient déplacés pour le lui faire savoir. Vous me direz qu’ils ne voulaient pas non plus des autres.  Les abstentionnistes sont donc des méchants ingrats qui ne veulent pas reconnaître le dévouement de ceux qui veulent être président et sauter des actrices.

*******

Soyez heureux quand même et portez-vous bien!

Publicités

4 réflexions sur “Une histoire d’abattoir et de présidents

    • Pangloss 28 avril 2017 / 14 h 58 min

      Je n’aime pas la violence. Sauf nécessité absolue.

      J'aime

  1. Boutfil 28 avril 2017 / 16 h 10 min

    avec l’augmentation d’espérance de vie, on a pas fini d’en payer des anciens présidents, on va se les collectionner , et ça bouffe gras ces bestiaux

    J'aime

    • Pangloss 28 avril 2017 / 16 h 16 min

      Je me demande qui a eu cette idée de leur payer cette retraite en or massif. Tu te rends compte ce que va nous coûter Macron? Même s’il est réélu, il partira quand même à la retraite à quarante-neuf ans.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s