Faites-vous rembourser!

Mais comment ont-ils pu en arriver là? Tout était prévu, ficelé, bétonné de partout et pourtant, cette élection imperdable, il sont en passe de la perdre.

La situation était plus que favorable: Pépère a été tellement mauvais qu’il n’avait aucune chance d’être réélu. D’ailleurs, il a jeté l’éponge avant même de monter sur le ring, ce qui ressemblait fort à une abdication. Le PS était éclaté entre les ambitions et les courants (beaucoup de courants et peu de lumières, comme on dit). L’extrême-gauche plafonnait et l’extrême-droite perdait au second tour dans tous les cas de figure.

Ils s’étaient réunis en coulisse entre gens bien et avaient décidé que ce serait Juppé qu’on imposerait au peuple. Le bonhomme était le candidat idéal.

D’abord, il était vieux, ce qui laissait espérer qu’il ne se présenterait pas à un second mandat et laisserait la place aux quinquas et quadras aux dents longues qui grenouillent à l’arrière plan, qui comptaient bien figurer dans la course à la présidence de 2022 (il était même permis d’espérer que Jupépé casse sa pipe avant la fin) et qui, en attendant, se partageraient les ministères, les sièges et les présidences de ceci ou de cela. Tout était réglé, chacun savait ce qui lui écherrait.

Ensuite, le vieux machin était officiellement de droite mais aussi un peu de gauche et même du centre-droit-gauche et en plus « islamo-compatible » selon l’expression à la mode. Face à lui, le petit Macron ne faisait pas le poids.

En échange d’un portefeuille ou de quelque autre hochet destiné à flatter son ego boursouflé, Bayrou se rallierait et les quelques voix qu’il aurait pu recueillir iraient chez Juppé. Pour ce qui restait du centre, on avait aussi quelques promesses dans les tiroirs.

Les médias et les instituts de sondages jouaient le jeu à fond. Juppé! Juppé! Juppé!

Une élection imperdable, on vous dit. Seuls les électeurs de droite n’étaient pas au courant. Qu’à cela ne tienne! On allait leur organiser des primaires, à ces cons, pour leur faire croire qu’ils avaient le choix.

Au passage, ça permettrait de ramasser un peu de pognon et d’enrôler l’UDI dans la troupe qui allait jouer la pièce. Un rôle de figuration, juste pour tenir le rôle de la foule unanime.

Et en piste pour « Les primaires de la droite »! Pardon? Ah oui, « et du centre ». (Eh! Ducentre, dépêche-toi! Sinon tu ne seras pas sur la photo »).

Damned! Contre toute attente, le peuple a donné son avis au lieu de voter comme on le lui suggérait (encore un excellent exemple d’une mauvaise manip de la démocratie: ne demandez jamais son avis au peuple, il risque de le donner).

Il ne restait plus qu’une solution: descendre Fillon au moment où il prenait son envol. L’affaire Pénélope pilotée par la gauche (mais accueillie avec bonheur par la droite) est arrivée à point nommé. On pouvait rappeler Juppé, enfoncer Fillon en se drapant dans sa dignité, abandonner le navire dans la tempête et rattraper le mauvais coup des électeurs de droite.

Las! Ça a traîné, Juppé se tâtait, Fillon refusait de céder la place et refuse toujours. Juppé vient de déclarer définitivement forfait et dit qu’il ne soutiendra pas Fillon. Ce n’était pas convenu que le vainqueur des primaires serait soutenu par les perdants? Et qui sait qui est bien embêté? Les « chapeaux à plume » de la droite! Ils ont abandonné leur candidat mais n’en ont pas d’autre à l’heure où j’écris ces lignes. En plus, ils se sont taillé une réputation de Judas et de gens sans parole parmi leurs électeurs. Bravo, les gars!

Si, par extraordinaire, ces rigolos réussissent à chasser Fillon, beaucoup de ceux qui ont voté à la primaire se sentiront sans doute floués. Ils seraient tout à fait en droit de demander qu’on leur rende leurs quatre euros. Je les y encourage dès à présent.

Publicités

18 réflexions sur “Faites-vous rembourser!

  1. Boutfil 6 mars 2017 / 20 h 45 min

    Les sous sont déjà chez Fillon , ils l’ont doublement dans le baba ! il est le seul à avoir réuni toutes les signatures, ils sont mal patron, ils sont mal…….

    J'aime

    • Pangloss 6 mars 2017 / 21 h 03 min

      Ils sont démasqués! Et en plus, si les électeurs ne sont pas trop bêtes (mais ça, c’est pas sûr), ils vont avoir du mal à retrouver leur siège. Surtout si Fillon leur garde un chien de sa chienne.

      J'aime

      • La Suryquoise 7 mars 2017 / 12 h 34 min

        Ah ça, je l’espère bien !! 😡

        J'aime

      • Pangloss 7 mars 2017 / 15 h 49 min

        🙂 🙂 🙂 J’attends la suite avec impatience. Certains centristes doivent se sentir mal à l’aise et bien sûr, à droite, les « chapeaux à plumes » (j’aime beaucoup cette expression).

        J'aime

      • La Suryquoise 8 mars 2017 / 11 h 02 min

        Il suffit de lire le dernier communiqué de l’UDI. Le centre est mort et enterré.

        J'aime

      • Pangloss 8 mars 2017 / 11 h 41 min

        Il commence même à sentir mauvais.

        Aimé par 1 personne

  2. Angst 6 mars 2017 / 21 h 05 min

    Les listes des votants à la primaire ont été détruites, on ne peut prouver son obole.
    (J’avais envisagé le remboursement en cas de plan B Ali Juppé)
    Et Fillon va de plus certainement l’emporter, je commence à bien y croire, il m’épate.

    J'aime

    • Pangloss 7 mars 2017 / 8 h 19 min

      Il a encore ses chances. Ce qui me surprend, c’est que tous les pontes de la droite aient jeté le masque sans se rendre compte qu’ils écornaient à ce point leur image.

      J'aime

  3. Homo Orcus 7 mars 2017 / 5 h 17 min

    Pangloss Rhô !
    En politique on ne rembourse jamais.
    Un politique a deux mains habiles, l’une pour prendre et l’autre pour garder.

    J'aime

    • Pangloss 7 mars 2017 / 8 h 21 min

      Le remboursement, c’est juste une boutade. J’espère que Fillon fera payer les traîtres et que les électeurs les verront enfin tels qu’ils sont: des gens sur lesquels on ne peut pas compter. (et je suis gentil!)

      J'aime

  4. Homo Orcus 7 mars 2017 / 5 h 48 min

    Le lendemain de l’élection, quelque soit l’élu, il faudrait déposer devant la porte du Canard enchaîné un carton de Canard.
    – C’est quoi ça ? ah tiens c’est pour nettoyer les chiottes !

    J'aime

    • Pangloss 7 mars 2017 / 8 h 22 min

      Ce n’est pas le Canard le plus coupable, ce sont ceux qui ont déterré l’affaire, copié les documents et orchestré la cabale.

      J'aime

  5. nouratinbis 7 mars 2017 / 16 h 11 min

    Scénario hélas tout à fait plausible, même si le cas Macron s’y intègre difficilement.
    Nous aurons un bon élément de réponse dans un mois et demi…sinon avant, selon la tournure que prendra la candidature Fillon…mais je crois que la soi-disant « droite » n’a plus d’autre idée que d’essayer de sauver les meubles.
    Amitiés.

    J'aime

    • Pangloss 7 mars 2017 / 16 h 17 min

      Oui, plausible. Surtout si on suppose que le coup vient des soutiens de Juppé. Cela n’aurait profité à Macron que par ricochet. Mais -toujours dans ce scénario- à l’époque, Macron n’était pas au second tour donc pas dangereux.
      Pour la droite, il va être difficile de sauver tous les meubles. Les anti-Fillon en ont transformé certains en petit bois.
      Amicalement.

      J'aime

  6. Gérard 7 mars 2017 / 16 h 53 min

    Tout le foutoir actuel vient des primaires, géniale invention des socialistes :
    – qui nous aura permis de nous farcir Hollande pendant cinq ans,
    – qui, copiée par la droite la plus bête du monde, nous permet d’envisager de nous farcir l’héritier de l’Audacieux pendant encore cinq ans …

    J'aime

    • Pangloss 7 mars 2017 / 21 h 07 min

      Vous avez sans doute raison mais sans primaire nous aurions eu « Sarko le retour »

      J'aime

  7. Homo Orcus 7 mars 2017 / 17 h 43 min

    Le primaire de la soi-disant « droite »
    Le déroulement des événements atteste que vous vous êtes fait enfumer. Premier débat pour un résultat attendu : Juppé – Sarko. J’étais persuadé de l’échec de Sarko à cause de ses trahisons. Je voulais parier 100 € sur son échec et je n’ai pas trouvé preneur, même à 50 !
    Le deuxième débat pour adouber Juppé et la suite on la connait, à la surprise générale gôcho-droite.
    L’affaire a été montée par l’Élysée avec la bénédiction des LR. Avez-vous entendu des LR s’insurger sur la méthode ? Non, mais des « ayons confiance dans la justice, laissons la justice instruire etc. »
    Jusque-là nous ne sommes pas encore en mesure de voir le fil blanc.
    Fillon se réveille enfin et lance un meeting dans l’urgence qui est une TOTALE réussite. Que constatons-nous de la part des LR ? On ne critique pas la justice et les média… C’est le rôle de l’extrême droite (pour un peu… c’est fasciste) On en profite pour s’enfuir, Juppé insulte le peuple (radicalisé), des tweets haineux comme celui de Debré sorti du formol en même temps que la Parisot. Et toujours ce Sarko qui invite Fillon à une sortie honorable pour… Juppé.
    Si j’étais Fillon l’élu, putain le bain de sang !

    J'aime

    • Pangloss 7 mars 2017 / 21 h 09 min

      Enfumer? Il semble que mon article ne contredit pas ce commentaire. Bain de sang? Sous-préfets dans un trou pourri, ce ne serait pas si mal.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s