La solution et sa solution

« Pourquoi ne pas interdire aux parlementaires d’employer un membre de leur famille », proposent certains. Cela éviterait que d’innocents députés exploitant leurs proches pour des salaires de misère se fassent accuser de népotisme et à ceux qui profitent du système pour s’en mettre plein les poches ou éviter à leur fiston gonfler les chiffres du chômage de voir leurs petites magouilles dévoilées dans le Canard enchaîné.

Cette solution résoudrait le problème des premiers mais embêterait beaucoup les seconds.

Pour ces derniers j’ai la solution. Il suffit qu’un député, appelons-le Monsieur Hykse téléphone à son cher collègue Monsieur Hygrek et lui propose d’employer son épouse comme attachée parlementaire en échange de quoi il emploiera le gendre de Hygrek aux mêmes fonctions.

Voilà. Il suffisait de me demander.

Publicités

12 réflexions sur “La solution et sa solution

  1. Boutfil 25 janvier 2017 / 22 h 33 min

    je me demande s’ils n’y ont pas déjà pensé et même appliqué , ils pensent à tout ces gens là quand il s’agit de piquer du pognon

    J'aime

    • Pangloss 26 janvier 2017 / 9 h 37 min

      Ils y ont peu-être déjà pensé. On peut s’étonner de voir le nombre de politiciens dont le père faisait aussi de la politique.

      J'aime

  2. jacquesetienne 26 janvier 2017 / 11 h 03 min

    Excellente suggestion toutefois faire profiter un membre de sa famille est peut-être moins blâmable que d’en faire profiter leur maîtresse, leur giton ou des camarades de parti traversant une mauvaise passe.

    J'aime

    • Pangloss 26 janvier 2017 / 13 h 05 min

      Quand le membre de sa famille se trouve être son épouse, cela revient à se mettre l’argent dans la poche.

      J'aime

    • jacquesetienne 26 janvier 2017 / 18 h 54 min

      Rien n’est moins certain : elle peut le garder pour elle et faire la noce avec des godelureaux !

      J'aime

      • Pangloss 26 janvier 2017 / 18 h 58 min

        Vous n’avez aucune confiance dans la nature humaine.

        J'aime

  3. amike 26 janvier 2017 / 11 h 07 min

    Imagine-t-on le Général échanger Simone ?!

    Après les histoires belges, les blondes, le « comble du », voila l’ère du « Imagine-t-on le Général… ».

    J'aime

    • Pangloss 26 janvier 2017 / 13 h 09 min

      On a de plus en plus de mal à imaginer le Général!

      J'aime

  4. Dr WO 26 janvier 2017 / 20 h 00 min

    La solution proposée est déjà pratiquée. Toutes les règles peuvent être contournées. La probité, elle, est difficile à appliquer dans le monde politique, elle ne fait pas partie, comme on dit de plus en plus bêtement, de son ADN.

    J'aime

    • Pangloss 27 janvier 2017 / 10 h 31 min

      Il semble que la politique soit contradictoire avec la bonne foi, la probité, le respect de la parole donnée, la fidélité en amitié etc

      J'aime

  5. Souliko2 27 janvier 2017 / 16 h 58 min

    Comme dit le Dr WO ta solution est certainement largement pratiquée… mais que ce soit dans les hautes sphères du pouvoir ou dans des milieux plus modestes, népotisme et favoritisme ont encore de beaux jours devant eux ! 😦

    J'aime

    • Pangloss 27 janvier 2017 / 20 h 55 min

      D’accord mais pas avec mes sous.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s