Taquiner les Russes n’est pas une bonne idée

Grâce à WordPress, je sais de quel pays viennent mes visiteurs. De temps en temps, il y en a un ou deux qui viennent de Russie et, à cette occasion, la carte du monde qui accompagne mes statistiques, présente une Russie colorée. Je constate alors que la Russie, c’est vaste, très vaste et je me dis que, ne serait-ce que pour cette simple raison, on devrait la prendre un peu plus au sérieux. Ce que n’ont fait ni Napoléon ni Hitler. L’un comme l’autre se sont dit que ce pays avait un gouvernement d’incapables, que son peuple était arriéré et que sa puissance militaire était de beaucoup inférieure à la leur. Ils n’ont pas vu que les Russes pouvaient reculer, abandonner le terrain et reconstituer leurs forces pendant que leurs vainqueurs épuisaient les leurs. A leur décharge, on doit reconnaître qu’ils ne disposaient pas de la carte fournie par WordPress. Ils ne se sont pas vraiment rendu compte que s’il est relativement facile d’arriver à Moscou ou de s’en approcher, il est beaucoup plus difficile d’en revenir. De plus, contrairement à beaucoup d’autres, le peuple russe est patriote et ne supporte pas d’être envahi.

Pourquoi vous dis-je ça? Parce que je viens de lire chez Corto un article un peu inquiétant dans lequel il nous informe que les Américains et leurs alliés, sous prétexte de grandes manœuvres, massent des troupes aux frontières de la Russie. Ils prépareraient une invasion qu’ils ne s’y prendraient pas autrement.

Cela fait suite à la campagne de propagande qui depuis quelque temps essaie de convaincre les occidentaux que le diable se trouve à l’est et qu’il a nom Poutine. On nous a bassiné avec l’annexion de la Crimée et le soutien que la Russie accorde à la Syrie de Bachar el-Assad. Comme si Vladimir ne faisait ça que pour embêter Obama et Hollande!

On oublie de nous dire que depuis des siècles, la Russie cherche pour sa marine un accès à la mer libre de glace. On oublie que Sébastopol (fondée par Catherine II), la grande base navale russe sur la mer Noire se trouve en Crimée et que Tartous, autre grande base navale russe sur la Méditerranée, se trouve en Syrie. Vouloir priver la Russie de ces bases risque de l’énerver.

Voilà qui devrait faire réfléchir nos va-t’en-guerre.

Publicités

14 réflexions sur “Taquiner les Russes n’est pas une bonne idée

    • Pangloss 12 janvier 2017 / 15 h 46 min

      Ils oublient qu’il faut réfléchir avant de penser.

      J'aime

  1. Boutfil 12 janvier 2017 / 17 h 06 min

    comme ils sont ignares ils ne connaissent rien de l’histoire, le soucis c’est que nous sommes au milieu et que les ricains ne risquent rien sur leur territoire, sauf s’ils se prennent un missile, histoire de leur rappeler qu’emmerder l’ours Russe peut avoir des conséquences, on est mal comme dit l’autre

    J'aime

    • Pangloss 12 janvier 2017 / 17 h 14 min

      Les Américains aiment bien faire la guerre mais loin de chez eux. Nous, c’est chez nous qu’on risque de la faire.

      J'aime

  2. Dr WO 12 janvier 2017 / 17 h 36 min

    D’accord avec cette analyse. Il me semble que la Crimée avait été attribuée à l’Ukraine au temps de l’URSS par un Ukrainien au pouvoir après une soirée bien arrosée.

    J'aime

    • Pangloss 12 janvier 2017 / 17 h 47 min

      Cela date de Krouchtchev, je crois. Il n’empêche que Sebastopol a été de tous temps une base navale russe. Qu’elle soit ukrainienne du temps de l’URSS importait peu. Qu’elle le devienne alors que l’Occident essaie de soutenir l’Ukraine contre la Russie est beaucoup plus grave pour Moscou.

      J'aime

  3. nouratinbis 12 janvier 2017 / 19 h 38 min

    Dieu merci nos va-t-en guerre à la con, Obama et Hollandouille, vont tirer leurs révérences respectives, ça les dispensera de réfléchir ce qui paraît au dessus de leurs forces. Les suivants devraient être moins dangereux…
    Amitiés.

    J'aime

    • Pangloss 12 janvier 2017 / 19 h 46 min

      Moins dangereux, les suivants? Espérons!
      Bonne soirée.

      J'aime

  4. Homo Orcus 13 janvier 2017 / 8 h 45 min

    Napoléon était une nullité pas du tout comparable à Hitler. Ce dernier avait cerné le problème de l’hiver russe et surtout du dégel, mais l’amateurisme de Mussolini a retardé l’invasion. Hitler a sous-estimé Staline à juste titre (incapable de soumettre rapidement la Finlande). L’aide américaine à Staline à fait pencher la balance tout autant que le printemps.
    Napoléon victime de l’hiver, Hitler du printemps (moustiques et boues).
    Désolé pour Napoléon mais l’histoire ne supporte pas le mensonge.

    J'aime

    • Pangloss 13 janvier 2017 / 9 h 07 min

      Je ne suis pas désolé pour Napoléon. Il aurait dû rester chez lui.

      J'aime

      • Homo Orcus 13 janvier 2017 / 10 h 26 min

        Tout comme Hitler.

        J'aime

      • Pangloss 13 janvier 2017 / 10 h 44 min

        Et comme bien d’autres plus près de nous.

        J'aime

  5. amike 13 janvier 2017 / 17 h 17 min

    Les russes ont récemment réglé un différent territorial avec les chinois.
    A la question d’un journaliste occidental (« Et Kaliningrad? »), Poutine a répondu « Vous savez, quand on commence à bouger un peu ici, cela peut bouger énormément ailleurs… »

    J'aime

    • Pangloss 13 janvier 2017 / 17 h 54 min

      A bon entendeur …

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s