Alep et nous

alep

J’ai trouvé la photo ci-dessus dans les actualités d’Orange. Elle est censée nous montrer des réfugiés quittant Alep dans un convoi humanitaire. Rien de vous choque? Non? Eh bien, moi je ne vois pas une seule femme sur cette photo. On en tire les conclusions qu’on peut mais on peut quand même trouver ça bizarre. Ces gens ont-ils abandonné leurs mères, leurs femmes et leurs filles? Sont-ce des combattants qui quittent la ville?

Une autre chose qui m’intrigue dans les nouvelles qu’on nous distille (par quel alambic sont-elles passé avant de nous parvenir?), c’est qu’on fait toujours mention de « rebelles ». Mais qui sont ces rebelles? Des soldats de l’Armée Syrienne Libre dont on nous dit par ailleurs qu’elle n’existe quasiment plus, avalée par Al Qaïda, Al Nostra, Ansar al Islam, Daech et autres factions djihadistes?

Alep est détruite par les bombardements des avions russes et gouvernementaux. On nous l’affirme photos à l’appui.

Syrie: l'évacuation des habitants reprend avec un nouvel accord

Et l’on s’étonne, on se scandalise. Comme si on n’assistait pas à une guerre! Une guerre à la fois civile et étrangère. Guerre civile, le régime combat les rebelles, mais, guerre étrangère, il est soutenu par la Russie et l’Iran, les rebelles sont en majorité djihadistes et pourtant sont soutenus par les USA et  la France (entre autres). La France qui répète qu’elle veut la chute du régime de Bachar (mais de quoi se mêle-t-on?). Pendant ce temps, sur un autre front en Syrie et en Irak les mêmes bombardent les djihadistes.

Oublie-t-on qu’une guerre, ce sont des destructions, des morts, des villes bombardées et des victimes civiles, beaucoup de victimes civiles? Ce n’est qu’à la fin que le vainqueur est absous: sa victoire prouve bien qu’il avait raison.

See original image

Par exemple, raison de bombarder Dresde (ci dessus) ou Hiroshima (ci-dessous).

Image result for hiroshima

La guerre est une saloperie absolue, a dit un cynique, et le seul moyen de bien la faire est donc de la faire salement. Dans les deux camps, on attaque et on se défend. On tue est on est tué, pas souvent bien proprement. Et il y a des morts dans les deux camps. Pourquoi pleurerait-on les uns uns et pas les autres? Et surtout au nom de quoi, nous Français devrions-nous prendre parti dans un conflit qui ne devrait pas nous concerner?

Publicités

22 réflexions sur “Alep et nous

  1. Gérard 18 décembre 2016 / 20 h 52 min

    Pas de femme sur la photo ? Mais vous semblez oublier une chose : chez nous, quand il y a danger et qu’il faut essayer de sauver le maximum de gens, c’est « les femmes et les enfants d’abord ».
    Dans certaines autres cultures (et toutes se valent, c’est ce qu’on m’a dit) c’est l’inverse …
    C’est pourtant simple à comprendre.

    J'aime

    • Pangloss 18 décembre 2016 / 21 h 07 min

      Les femmes et les enfants d’abord, c’est ce qu’on dit quand on a besoin de boucliers humains.

      J'aime

  2. nouratinbis 18 décembre 2016 / 23 h 24 min

    Les grands esprits se rencontrent toujours!
    En tout cas nous pouvons dire, en effet, que toutes ces images qu’on nous balance n’ont d’autre but que de nous faire gober le message, trouver tout seuls les bons et les méchants.
    Poutine, Bachar, les kurdes et les iraniens font le boulot et nous, nous jouons la mouche du coche ( et même, s’agissant de Hollandouille, la couche du moche)!
    Bonne soirée.

    J'aime

    • Pangloss 19 décembre 2016 / 8 h 30 min

      Une mouche imbécile. La France est contre Bachar et contre les djihadistes. Comme ça on n’a pas d’ami, rien que des ennemis.
      Amicalement

      J'aime

  3. Dr WO 18 décembre 2016 / 23 h 27 min

    Parce que l’on veut être dans le camp du Bien, alors qu’il est souvent difficile de repérer le Bien et le Mal. Dichotomie mentale à la recherche des repères.

    J'aime

    • Pangloss 19 décembre 2016 / 8 h 34 min

      On veut se donner le beau rôle, adopter une posture qu’on croit morale sans se rendre compte qu’en se désignant un ennemi qui ne nous avait pas été hostile on en vient à prendre parti pour un ennemi qui approuve les djihadistes qui commettent des attentats contre nous (quand ils ne les commettent pas eux-mêmes).

      J'aime

      • Dr WO 19 décembre 2016 / 11 h 53 min

        C’est la propension à soutenir celui qui parait le plus faible, même si celui-ci n’est pas toujours recommandable.

        J'aime

      • Pangloss 19 décembre 2016 / 14 h 01 min

        Quand Bachar paraissait le plus faible, au point que l’on disait que sa chute était une question de jours et qu’on s’empressait d’accueillir à l’Elysée une délégation de ses opposants, on ne l’a pas soutenu. Déjà à l’époque, la Russie s’inquiétait pour sa base maritime syrienne sur la Méditerranée et c’est elle que l’on visait. Pour faire plaisir aux USA?

        J'aime

  4. Boutfil 18 décembre 2016 / 23 h 36 min

    C’est encore une vaste désinformation, on a déjà eu ça avec la Serbie et les fameuses photos des charniers, là, parfois on a la photo de gamins en nous demandant du fric pour les grandes associations qui sont entrain de se le faire en or avec tous les gogos qui croient que ça va aller sauver les gosses, les hommes on les a vu arriver sur les trottoirs parisiens, pas de femmes ni d’enfants ! fumisterie

    J'aime

    • Pangloss 19 décembre 2016 / 8 h 50 min

      L’Occident, sans doute à l’exemple des USA et de ceux qui le suivent, s’est cherché un ennemi moral (Bachar) et un ennemi diplomatique (Poutine). Et maintenant il est bien embêté. Alors, on fait du bourrage de crâne et de la surenchère. D’ici que ces cons nous provoquent une guerre contre la Russie, il n’y a pas loin.

      J'aime

  5. elba 19 décembre 2016 / 0 h 05 min

    Merci de m’avoir aiguillé sur votre article, par votre commentaire chez Nouratin, Pangloss.

    Je pense tout comme vous lorsque je songe à ces milliers de vies ôtées, ou à tous ces gens dans le malheur. Et tout comme vous je m’insurge contre l’ingérence faite par notre gouvernement, dans toutes ces guerres qui ne nous concernent pas.
    Cette ingérence enrichit tout simplement un peu plus les fabricants et trafiquants d’armes (je ne nomme personne) qui sans les guerres seraient en faillite, alors que leurs commerces malfaisants sont plus florissants que jamais.

    … Parallèlement, je me demande bien de qui vient l’initiative d’appeler les gens de France à manifester dans les rues « pour les gens d’Alep ». C’est se moquer du monde, non ?

    J'aime

    • Pangloss 19 décembre 2016 / 9 h 41 min

      Vous avez raison: toutes ces armes utilisées par les belligérants ont été fournies par les industriels de l’armement des pays qui, maintenant, se donnent le beau rôle de soutenir l’un et l’autre parti au nom de leurs grands principes. En réalité, ils ont jeté de l’huile sur le feu et ils continuent.
      Quant aux manifestations organisées en Occident, elles ne servent qu’à impliquer les bonnes âmes, non pas qu’elles soient d’une quelconque efficacité en Syrie mais parce qu’elles impliquent les gogos et les amènent à participer au bourrage de crâne en soutien au gouvernement.

      J'aime

  6. Souliko2 19 décembre 2016 / 10 h 33 min

    En termes clairs, ça s’appelle de la manipulation !

    J'aime

    • Pangloss 19 décembre 2016 / 14 h 02 min

      Euh … oui!

      J'aime

  7. mamedjo 19 décembre 2016 / 14 h 40 min

    Dieu pourra-t-il reconnaitre les siens?
    je n’y comprends rien , je ne sais pas ce qu’on va faire là bas puisqu’à l’évidence on ne fait rien de vraiment utile pour ceux d’entre eux qui nous ressemblent le plus (les chrétiens).
    qu’on envoie donc combattre par là ceux qui en viennent ils verront plus clair que nous, ils parlent la langue du pays et saurons defendre leurs cailloux bien mieux que nous .
    en ce qui concerne les femmes et les gosses , le mystère est total sans doute sont ils morts de faim ayant du par force laisser leur trognon de chou aux seuls membres valables de leurs communautés …les mecs !
    pauvre monde ,

    J'aime

    • Pangloss 19 décembre 2016 / 17 h 02 min

      Le bordel devient de plus en plus meurtrier. Et pendant ce temps, la France propose des résolutions à l’ONU. Ridicule et criminel!

      J'aime

  8. amike 19 décembre 2016 / 16 h 43 min

    Un interview ce matin sur RTL d’un « rebelle » d’Alep fraichement réfugié en Turquie : « Ce fut très dure, surtout pour ma femme et enfants… ». Et où sont-ils ? « Ils sont restés là-bas. Je m’inquiète… »

    On notera que le journaliste a bien coché la case émotion (« Et votre famille ? ») mais a évité de lever l’incohérence de la réponse…

    J'aime

    • Pangloss 19 décembre 2016 / 17 h 03 min

      Il a abandonné sa femme et ses enfants et en plus, il faut le plaindre. Jusqu’où les médias descendront-ils dans la bêtise?

      J'aime

      • Gérard 19 décembre 2016 / 20 h 11 min

        Ne soyez pas injuste avec lui : il est inquiet, figurez-vous !

        J'aime

      • Pangloss 19 décembre 2016 / 20 h 49 min

        Et le journaliste est compatissant.

        J'aime

  9. Gérard 20 décembre 2016 / 7 h 01 min

    Ont-ils pu rejoindre Berlin pour profiter du marché de Noël ?

    J'aime

    • Pangloss 20 décembre 2016 / 9 h 22 min

      Excellente question!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s