Supposons qu’ils soient intelligents

Je parle de la gauche en général.

Chacun admet que Marine Le Pen sera battue par n’importe quel candidat au second tour des présidentielles. Celui qui lui sera opposé décrochera donc le pompon.

Après les primaires de la droite (et du centre, ne rigolez pas) et la victoire de Fillon, on pense que la messe et dite et que nous aurons encore un François à l’Elysée.

Pourtant, si les résultats ressemblent aux chiffres que publie Louis Harris dans son dernier sondage, on pourrait se dire que si la gauche était intelligente, elle pourrait se retrouver au second tour. Voici ces chiffres:

A droite: Fillon 26% Marine Le Pen 24%, Nicolas Dupont-Aignan 3%

A gauche: Macron 14%, Mélenchon 13%, Valls (ou Hollande) 9%, Jadot 3%, NPA ET LO 1% chacun.

Si chacun se présente les deux candidats présents au second tour seront Fillon et Le Pen.

MAIS, si la gauche  « de gouvernement » est intelligente et ne présente qu’un seul candidat qui réunirait les voix de Macron, Valls (ou Hollande) et Jadot, les choses changent, le total est égal au score de Fillon, soit 26%. Marine Le Pen serait éliminée.

Et la gauche affronterait la droite au second tour. Ce qui nous épargnerait un premier tour qui désignerait déjà le vainqueur du second.

Ceci, bien sûr, si la gauche est intelligente. Ce qui n’est pas certain.

Publicités

17 réflexions sur “Supposons qu’ils soient intelligents

  1. Boutfil 28 novembre 2016 / 22 h 31 min

    mettons un cierge pour qu’elle reste aussi nulle !

    J'aime

    • Pangloss 29 novembre 2016 / 7 h 45 min

      Mettons en deux pour plus de précautions.

      J'aime

  2. Gérard 28 novembre 2016 / 23 h 14 min

    Il y a une autre chose qui n’est pas certaine, ce sont les chiffres de Louis Harris. Les sondeurs n’ont pas la baraka en ce moment …

    J'aime

    • Pangloss 29 novembre 2016 / 7 h 45 min

      Et il peut s’en passer des choses d’ici les élections!

      J'aime

  3. Souris donc 29 novembre 2016 / 9 h 52 min

    Chacun sait que le PS fait monter le FN pour se retrouver dans la configuration FNPS, en appeler au front républicain et rafler la mise. Tout en appelant à faire barrage au FN, à ne pas faire le jeu du FN et autres automatismes du slogan. En ce moment, le FNPS, Philippot en tête, crie haro sur Fillon.
    Si la gauche était intelligente ? Mais elle ne l’est pas, la gauche tourne à vide. La gauche s’est montrée telle qu’en elle-même, avec les confidences du chef de l’Etat aux journalistes à scoop : frivole et creuse.
    Un exemple de frivolité, de vanité, de néant, d’auto-caricature, tiré du monde de la fanfreluche. Un couturier, Marc Jacobs, a fait défiler ses tops blanches avec des petites tresses africaines. Il a été harcelé jusqu’à ce qu’il présente ses excuses « pour le manque de sensibilité dont j’ai fait preuve sans le vouloir ». Rokhaya Diallo, la mégère, explique que les emprunts de ces marqueurs culturels sont sans retour vers leurs créatrices, les coiffeuses de Château-Rouge, qui n’en tirent aucun bénéfice ni en terme de rayonnement, ni en termes financiers. Et le couturier bat sa coulpe.

    Et pendant ce temps, la France périphérique à l’abandon, les 8 millions de chômeurs, se tournent vers le candidat qui leur semble le plus capable de les tirer de cette déliquescence, Fillon.

    J'aime

    • Pangloss 29 novembre 2016 / 10 h 06 min

      Et, bien sûr, ils seront déçus.

      J'aime

  4. jacquesetienne 29 novembre 2016 / 9 h 55 min

    Et tous les autres mini-candidats (Filoche et consorts) ? Même s’ils ne grapillent qu’un point, votre édifice s’écroule !

    J'aime

    • Pangloss 29 novembre 2016 / 10 h 04 min

      Je n’ai pris en compte que les chiffres de Louis Harris, juste pour montrer que si la gauche était unie, elle aurait une chance. Mais si l’édifice s’écroule, je ne me plaindrai pas. Je ne suis que spectateur dans cette affaire. Je ne vote pas. Mon abstention est un vote non. Je ne veux aucun de ces candidats et je refuse de jouer à un jeu que j’estime biaisé dans lequel, si j’y participe, je suis certain d’être perdant comme je l’ai été à chaque élection à laquelle dans un passé lointain, j’ai participé..

      J'aime

      • Pangloss 29 novembre 2016 / 11 h 06 min

        On s’en fout: ils n’auront pas les signatures.

        J'aime

  5. Dr WO 29 novembre 2016 / 11 h 28 min

    Il est même certain qu’elle ne l’est pas. Mais surtout, il y a plus de différences entre les gauches qu’entre la gauche de gouvernement et la droite.

    J'aime

    • Souris donc 29 novembre 2016 / 11 h 48 min

      Je ne trouve pas, Dr Wo. La gauche de gouvernement : Ségolène à Cuba rendre un dernier hommage au tyran, Najat qui « déconstruit » consciencieusement l’EdNaze, Ayrault qui dort debout, Cosse qui achève ce que Duflot avait commencé, dévaloriser nos maisons avec les normes d’isolation, Cazevide qui laisse brûler vif nos policiers par ses sauvageons, Touraine qui fait la promotion du gender sous couvert de prévention du SIDA. Quant aux secrétaires d’Etat, à part Désir et Placé qui sont là pour les quotas, les autres, inconnus, doivent être des récompenses ou des neutralisations de nuisibles.
      Il n’y a aucune différence entre la gauche et la gauche, tous plus malfaisants, et incapables les uns que les autres. A commencer par le Mou. Le sommet !

      Ce bijou d’humour sur la gauche la plus bête du monde :
      http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/primaires-faire-part-de-remerciements/

      J'aime

    • Pangloss 29 novembre 2016 / 15 h 10 min

      C’est pourquoi je n’ai envisagé que ceux qui, au sens large, appartiennent à la gauche de gouvernement ou -comme vient de le dire Valls- à la gauche réformiste. Mais vous avez raison: les gauches sont multiples et souvent ennemies. Ce qu’on a pu constater au cours des périodes troublées dans le passé où elles se sont combattues.

      J'aime

      • Gérard 29 novembre 2016 / 15 h 28 min

        Moi, ça me fait toujours drôle quand je vois ou entends « gauche de gouvernement ». Comme si elle gouvernait quelque chose, mis à part le mariage par derrière. Elle me fait plutôt penser au chien crevé qui suit le courant de la rivière …

        J'aime

      • Pangloss 29 novembre 2016 / 16 h 01 min

        La gauche de gouvernement veut le pouvoir. Les autres gauches veulent juste foutre le bordel. détruire le système et se nourrir sur le cadavre.

        J'aime

  6. Souliko2 30 novembre 2016 / 17 h 39 min

    C’est une supposition peu crédible que tu fais là ! 🙂

    J'aime

    • Pangloss 30 novembre 2016 / 17 h 47 min

      Les faits te donnent raison.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s