Le courant passe mal

Les centrales nucléaires d’EDF présentent des « anomalies », nous apprend l’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) ICI et   à lire avant que la lumière ne s’éteigne. Elle en déduit qu’elles ne sont pas sûres et demande l’arrêt de cinq d’entre elles. Des pièces sont défectueuses et auraient dû être mises au rebut. Elles ont quand même été installées grâce à des procès-verbaux falsifiés.

A cela s’ajoutent les soucis posés par la cuve de l’EPR de Flamanville et la mise en chantier de celui qu’EDF doit construire en Grande-Bretagne.

« Plus important : en quoi le comportement des plus hauts dirigeants a t-il pu favoriser l’apparition et le maintien de telles pratiques ? Et comment sont choisis les patrons de ces entreprises contrôlées par l’Etat ? »

Et pour couronner le tout, il semble qu’EDF a sur-évalué la valeur de ses installations. Ce qui n’a pas échappé aux marchés boursiers où l’action EDF (retirée du CAC40) a chuté de 80 à 10 euros.

Conclusion: « Comment ne pas relever la totale incapacité des dirigeants (Proglio et Lauvergeon)« . « La politisation des nominations et l’affaiblissement de l’influence des administrations centrales ont contribué fortement à ces dérives.  Alors que les enjeux – sûreté nucléaire et du système électrique, économiques et financiers – exigent des directions dotés de compétences techniques, de sens de l’intérêt général et de garde-fous éthiques de très haut niveau, la classe politique – UMP et PS et singulièrement Présidents de la République et gouvernants – semble incapable de considérer ces critères comme décisifs pour les nominations à ces postes de direction.« .

L’hiver arrive, la demande en énergie électrique va augmenter. Il faut s’attendre à des « délestages ».

Si nous voulons continuer à bloguer, il faut envisager d’acheter un ordinateur à pétrole.

Publicités

29 réflexions sur “Le courant passe mal

  1. Souris donc 17 novembre 2016 / 12 h 13 min

    Questions :
    1. Greenpeace veut et aura la peau d’EDF. Les prix de l’électricité vont donc grimper en flèche. Les consommateurs lui disent merci. A Greenpeace, cette secte à gourou superdouteux.
    2. Greenpeace finance des actions de quasi-sabotage, des bateaux, des actions d’intimidation et de propagande, des études (comme cette dernière d’AlphaValue) : d’où lui viennent tous ces milliards ?
    De l’ONG hippie à la multinationale terroriste, voir Pierre Kohler.

    J'aime

    • Pangloss 17 novembre 2016 / 12 h 26 min

      Ce n’est pas Greenpeace qui a inspiré les articles que je cite, ce n’est pas non plus Greenpeace qui a fabriqué du matériel défectueux et falsifié les procès-verbaux. Enfin, ce n’est pas Greenpeace qui a nommé Proglio et Lauvergeon.
      « Terroriste », n’est-ce pas un peu exagéré d’employer ce mot à la mode? Ne pas confondre Daech et Greenpeace.

      J'aime

  2. Ô Bonheur des Dames ! 17 novembre 2016 / 12 h 24 min

    Notre parc nucléaire a vieilli et nous n’avons pas l’argent qu’exige sa rénovation. Bientôt, nos centrales seront aussi dangereuses que Tchernobyl. Mais tout le monde s’en fout. Dans les médias , l’information (que j’avais vu passer) est traitée par-dessus la jambe, banalisée probablement pour n’effrayer personne. Moi, cette situation m’inquiète beaucoup. Quand va-t-on enfin comprendre qu’il est plus qu’urgent de prendre les décisions qui s’imposent ??

    J'aime

    • Pangloss 17 novembre 2016 / 12 h 43 min

      Voir le commentaire de sourisdonc. Nous vivons encore une époque où les lanceurs d’alerte sont accusés du pire.

      J'aime

  3. Souliko2 17 novembre 2016 / 16 h 29 min

    A pétrole ou à pédales. Comme ça on fait sa gym en même temps !

    J'aime

    • Pangloss 17 novembre 2016 / 16 h 36 min

      Comme les anciennes machines à coudre qui, dit-on, faisaient des mollets bien tournés aux couturières.

      J'aime

  4. Boutfil 17 novembre 2016 / 16 h 30 min

    Mais par quoi faut-il les remplacer ces foutues centrales, des centrales à charbons ? polluantes comme nous les font en ce moment les allemands qui nous polluent allègrement l’Europe, d’un côté on veut réduire les pollutions et au nom de ça on pollue encore plus !

    J'aime

    • Pangloss 17 novembre 2016 / 16 h 37 min

      On devrait les remplacer par des centrales qui fonctionnent. Ce serait déjà un bon début. Et, pour ma satisfaction personnelle, foutre en taule Proglio et Lauvergeon.

      J'aime

      • kobus van cleef 17 novembre 2016 / 23 h 08 min

        quelqu’un sait où en est l’instruction sur le conflit d’intérêt avec le mari de la lauvergeasse , plus connu sous le nom de fric ? ( frick) prénom ; olivier

        J'aime

      • Pangloss 18 novembre 2016 / 7 h 21 min

        Pas moi.

        J'aime

    • Pangloss 17 novembre 2016 / 17 h 38 min

      Ou à manivelle. D’après ce que j’ai lu, vous ne seriez pas concerné par les éventuels délestages qui n’affecteraient, en cas de trop forte demande, que la Bretagne et la région PACA.

      J'aime

  5. amike 17 novembre 2016 / 17 h 44 min

    Proglio et Lauvergeon sont des gens brillants. Comme le brave Macron qui ses études d’enarque finies et les relations qui vont avec a réglé un petit chèque pour solde. 50000€, un enarque? Ou on lui a juste fait payer les petits fours?

    J'aime

    • Pangloss 17 novembre 2016 / 17 h 55 min

      Brillants? Tout ce qui brille n’est pas or, si j’en juge par les articles mis en lien.
      Macron président? J’ai peur.

      J'aime

  6. nouratinbis 17 novembre 2016 / 17 h 58 min

    Je préconise plutôt l’ordinateur à pédales (on doit en trouver facilement dans le Marais) parce que le pétrole, avec les fluctuations et les risques sur l’approvisionnement, ça devient incertain.
    Amitiés.

    J'aime

    • Pangloss 17 novembre 2016 / 18 h 04 min

      L’indépendance énergétique, c’est important mais je ne suis pas certain que les habitants du Marais accepteraient de venir chez moi faire tourner mon ordinateur.

      J'aime

  7. Souris donc 18 novembre 2016 / 10 h 05 min

    Ces horribles Verts qui ne connaissent que les taxes et les interdits, d’où leurs médiocres scores, sont en train de saccager, méthodiquement et avec application, le dernier fleuron qui nous reste. Les mêmes extrême-gauchiotes qui affirmaient que le nuage de Tchernobyl s’était arrêté à la frontière et qui voulaient encore envoyer leurs enfants en colonie de vacances à Tchernobyl, une des communes coco autour de Paris.

    Vive le nucléaire français !
    Tout le reste, moulins à vent et autres énergies renouvelables, ne sont là que pour calmer les sadiques verts, font monter le prix de l’électricité et mènent EDF à la ruine, plus sûrement que tous les Proglio et Lauvergeon réunis.

    J'aime

    • Pangloss 18 novembre 2016 / 13 h 41 min

      « Plus une société s’éloigne de la vérité et plus elle hait ceux qui la disent » (Georges Orwell).
      Ne pas confondre l’écologie et les Verts. Pas plus que le socialisme et le PS, la démocratie avec les Démocrates ou la république avec les Républicains.

      J'aime

  8. Homo Orcus 18 novembre 2016 / 10 h 53 min

    « Les idéologies ont été inventées pour que celui qui ne pense pas puisse donner son opinion. »
    George Sand

    J'aime

    • Pangloss 18 novembre 2016 / 13 h 42 min

      Elle avait bien raison.

      J'aime

  9. Le Mousquetaire des Mots 18 novembre 2016 / 14 h 05 min

    Tous les ans, c’est la même rengaine : aurons-nous de l’électricité ? Ce qu’il y a de nouveau, ce sont les inquiétudes à propos de l’EPR de Flamanville et les centrales qui présentent quelques déficiences. Etant donné qu’il est désormais interdit de se chauffer via des cheminées, on risque fort de ressortir de vieilles pelisses pour ne pas grelotter. Et on se couchera au coucher du soleil, bien au chaud sous la couette. Quitte à ressortir également les bouillottes de nos grands-mères.
    Pour parler du nucléaire, c’est la source la moins polluante quoi qu’on en dise. D’ailleurs, les scientifiques étudient le moyen de récupérer les déchets pour alimenter les centrales. Ce système aurait ceci de supérieur aux panneaux solaires et éoliennes (non recyclables) que tout se ferait en circuit interne et donc nettement plus intéressant que ces systèmes « modernes » dont on rebat les oreilles du citoyen. Ah si la recherche pouvait franchir la connaissance à pas de géants…

    J'aime

    • Pangloss 18 novembre 2016 / 15 h 10 min

      Il n’est pas interdit de se chauffer au bois mais de le faire avec des foyers ouverts (très polluants et peu efficaces). Le choix n’est pas entre Proglio, Lauvergeon et des bouillottes ou des pelisses. Les positions pour et les positions contre le nucléaire sont plus passionnelles que scientifiques bien qu’elles se cachent parfois derrière des discours scientifiques Admettons que les points de vue sont incompatibles. Moi, tout simplement, le nucléaire me fout la trouille.
      Et ce ne sont pas les critiques qu’on adresse à ses dirigeants, à la manière dont est géré le parc nucléaire et aux malfaçons constatées qui sont faites pour me rassurer.

      J'aime

      • Souris donc 18 novembre 2016 / 18 h 35 min

        Au sujet du nucléaire, on raisonne toutes choses égales par ailleurs. Or, que sait-on des nouveaux combustibles (comme le thorium, trois fois plus disponible et qui produit plus d’énergie que l’uranium) des nouveaux systèmes de refroidissement des réacteurs et de recyclage des déchets dans des surgénérateurs qui produisent plus de matières fissile qu’ils n’en consomment ?
        Ils sont comme les tenants de la diligence qui pensaient que le train rendrait fou. Si on les avait écouté, on n’aurait toujours pas l’électricité dans les chaumières, puisque la foudre est dangereuse.
        Et puis, par leur bel entrain à démolir un des seul fleurons qui nous reste, ils sont parvenus à leurs fins : bloquer les nouvelles générations de réacteurs. Les sociétés étrangères disent merci aux imbéciles de Sortir du Nucléaire. L’Inde, la Chine et la Russie sont en train de construire leurs propres centrales par leurs propres filières.

        J'aime

      • Pangloss 18 novembre 2016 / 18 h 47 min

        C’est bien ce que je disais: le nucléaire est un sujet passionnel et idéologique. Et, bien sûr, politique. Pourquoi ne parle-t-on pas de Three Miles Island, de Tchernobyl, de Fukushima?
        Si je veux avoir des commentaires, il suffit que j’aborde le sujet du nucléaire et bien sur le réchauffement climatique.
        Comment dire que ces sujets ne sont pas pour moi des sujets de polémique?

        J'aime

  10. Homo Orcus 18 novembre 2016 / 16 h 43 min

    C’est ma journée Sand
    « Ô misérable vulgaire! troupeau imbécile et paresseux qui te traînes à la suite de tous les sophismes et accueilles toutes les impostures, combien te faut-il de temps pour reconnaître ceux qui te guident et pour démasquer ceux qui t’égarent ? »
    Elle à quand même vachement raison !

    J'aime

    • Pangloss 18 novembre 2016 / 17 h 34 min

      C’est à vous dégoûter de bloguer: tout a déjà été dit. 🙂

      J'aime

      • Souris donc 18 novembre 2016 / 18 h 57 min

        Ne soyez surtout pas dégoûté de bloguer, Pangloss. On peut être d’accord avec vous ou pas : votre blog est un des plus intéressants.

        J'aime

      • Pangloss 18 novembre 2016 / 19 h 15 min

        Merci!

        J'aime

  11. Io 18 novembre 2016 / 21 h 17 min

    J’ai bien peur qu’à partir du moment où l’état se mêle de gérer quelque chose, les conflits d’intérêt, renvois d’ascenseur et gâchis de fonds publics l’emportent sur la logique la plus élémentaire. Il n’en a pas toujours été ainsi, mais les temps changent. Comme toi, je ne suis pas rassurée du tout devant ces centrales et ce qui s’y passe.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s