Les Pieds nickelés règlent le problème des migrants

Le 29 octobre dernier, Croquignol-Pépère, toujours égal à lui-même, a déclaré « nous ne pouvions plus tolérer les camps de migrants et nous n’en tolérerons pas« . On en a donc déduit qu’il était incapable de faire face à la situation. Bonne déduction!

Il faut dire que contrairement à ce qu’a dit Ribouldingue-Cazeneuve lors du démantèlement de la jungle, plusieurs centaines de migrants réfractaires à un départ en CAO (Centres d’Accueil et d’Orientation) ont déménagé de Calais à Paris.

En plus, certains n’apprécient pas d’être « mis à l’abri ». Sur les dix huit mille qui ont bénéficié de la sollicitude des autorités depuis l’an dernier, cinq mille ont déjà disparu dans la nature.

Jean-François Carenco-Filochard qui fait le préfet de région a une idée lumineuse qui ne plaît pas à Hidalgo: loger les migrants dans des gymnases (bien sûr extensibles et multipliables à l’infini). Ce qui permettra sans doute aux sportifs et aux enfants des écoles d’aller s’ébattre à Stalingrad.

Pendant ce temps, les migrants continuent d’arriver. Comme dit Le Monde « le flux d’entrée ne s’est pas tari ». Les autorités comptaient sur une cinquantaine par jour. Il en arrive beaucoup plus.

On apprend ainsi que l’hôtel n’est pas une solution adaptée à l’hébergement des familles (c’est pas cher, c’est l’État qui paie). On ne peut que se réjouir (de ce point de vue mais pas des autres) que l’immense majorité des arrivants soient des hommes jeunes.

Tout se déroule comme prévu non pas par notre sympathique trio mais par tout spectateur de cette joyeuse pagaille.

Et ce n’est que le début! Où en serons-nous dans quelques semaines?

PS: Pour ceux qui croient que Le Foll et ses inspections d’abattoirs sont plus efficaces que Pépère et ses solutions pour régler le problème des campements de migrants, voici ce qu’en dit lemonde.fr.

Publicités

7 réflexions sur “Les Pieds nickelés règlent le problème des migrants

  1. Boutfil 3 novembre 2016 / 18 h 09 min

    Au risque de me répéter ça ne s’arrange vraiment pas à Stalingrad, le camp grossit chaque jours ! on ne peut plus prendre le métro ni prendre les bus, on doit faire un grand détour !

    J'aime

    • Pangloss 3 novembre 2016 / 18 h 37 min

      J’ai lu qu’il en arrive plus qu’il en part.

      J'aime

    • Homo Orcus 4 novembre 2016 / 16 h 05 min

      @Boutfil : Il faut prendre la carte du PS puis les taxis gratos, certains ont compris le truc !

      J'aime

  2. Dr WO 3 novembre 2016 / 19 h 22 min

    Et l’Europe est bien petite à côté de l’Afrique et du Moyen Orient qui se déversent en ce moment.

    J'aime

    • Pangloss 3 novembre 2016 / 19 h 31 min

      L’Europe est en train de couler comme un bateau de sauvetage qui recueille plus ne naufragés qu’il en peut contenir. Ni son niveau de vie, ni son mode de vie ne tiendront encore longtemps.

      J'aime

  3. Homo Orcus 4 novembre 2016 / 9 h 58 min

    Ce qui est surprenant c’est qu’on parle fréquemment de « démantèlement » sans jamais aborder la question « mais où sont ils parqués, après le démantèlement ? »

    J'aime

    • Pangloss 4 novembre 2016 / 11 h 30 min

      Théoriquement dans des CAO (centres d’accueil et d’orientation). Mais en réalité les préfets ne trouvent pas assez de places et il continue d’en arriver. Et beaucoup de ceux qui sont envoyés dans ces hébergements, malgré l’insistance des autorités qui leur demandent de faire une demande d’asile, n’abandonnent pas leur projet de franchir la Manche. Pour l’instant, il faut le reconnaître, les autorités sont débordées.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s