Taquinons les climatosceptiques

Le mois de juillet a été le plus chaud depuis qu’on mesure les températures de notre planète, soit cent trente-sept ans. Chacun des quinze mois écoulés a battu des records de chaleur. Et ce n’est pas près de s’arranger.

Plus de détails ICI ou ou ailleurs.

Voilà, voilà.

Ceux qui confondent météo et climat peuvent commenter. Il ne faut pas perdre une occasion de rigoler.

Ceux qui ne croient pas au réchauffement peuvent commenter aussi. En restant calmes si possible.

Publicités

32 réflexions sur “Taquinons les climatosceptiques

  1. Le Page 21 septembre 2016 / 12 h 23 min

    Que le réchauffement soit réel, c’est fort possible. Mais c’est tellement progressif que l’on continue à vaquer à l’identique d’une année sur l’autre sans trop s’en soucier(toutefois quand on voit certaines personnes se couvrir à l’excès pour prendre un bain, on peut avoir des doutes – plaisanterie-, je le précise pour les susceptibles du vivreensemble).
    Le problème n’est pas là en fait, il est entre réchauffement dû à des causes naturelles ou humaines. Et là commence le vrai débat…(sans moi).

    J'aime

    • Pangloss 21 septembre 2016 / 12 h 27 min

      Sans moi aussi, comme j’ai eu l’occasion de le dire. Je ne verrai pas la fin.

      J'aime

  2. carine005 21 septembre 2016 / 12 h 34 min

    Coucou Pangloss !

    Personne, je pense, ne nie un « réchauffement des clématites », comme dit LHDDT ^^.
    Le débat porte sur les taxes que l’on nous impose en invoquant des causes humaines à ce phénomène naturel.

    Personne ne verra la fin du dit réchauffement !
    Ca prend des décennies, voire des siècles.

    J'aime

    • Pangloss 21 septembre 2016 / 12 h 44 min

      On ne verra pas la fin mais les quadragénaires, s’ils vivent assez vieux, en subiront les effets. Pour ne pas parler des enfants d’aujourd’hui. Les pauvres! Seront-ils assez déshydratés pour ne même pas pouvoir aller pisser sur la tombe de leurs parents?

      J'aime

  3. didiergoux 21 septembre 2016 / 13 h 45 min

    « Personne ne verra la fin du dit réchauffement !
    Ca prend des décennies, voire des siècles. »

    Pas forcément. La fin du XVIIe siècle et le début du suivant, par exemple, ont été en proie à un « mini-âge glaciaire » qui n’a pas duré plus d’un quart de siècle. Ce pourrait fort bien être la même chose pour ce « réchauffement » (je mets des guillemets simplement parce que, si j’en crois ce que je lis, les températures globales sont stables depuis maintenant plus de quinze ans : c’est ce que les réchauffistes nomment : une « pause dans le réchauffement »…).

    J'aime

    • Pangloss 21 septembre 2016 / 13 h 57 min

      Qu’est-ce que quinze ans! Et puis, une pause n’est pas une décroissance. Sur plus d’un siècle, les chiffres sont différents.
      Qui vivra verra.

      J'aime

    • Pangloss 21 septembre 2016 / 14 h 02 min

      Merci! Article intéressant. Climato-réaliste? Je l’espère.

      J'aime

  4. Souris donc 21 septembre 2016 / 14 h 04 min

    Moi, je constate que ma facture EDF (chauffage électrique) grimpe tous les ans. Donc c’est le refroidissement climatique. Avec des étés (où de toutes façons on ne chauffe pas) un peu caniculaires de temps à autre.
    Le soi-disant réchauffement n’est qu’un prétexte à taxes, à interdits, à diversions. Pour ne pas parler des vrais problèmes, immigration et chômage.

    J'aime

    • Pangloss 21 septembre 2016 / 14 h 19 min

      La facture EDF n’a rien à voir là dedans. Pourquoi pas la consistance du beurre?
      Le chômage et l’immigration sont des problèmes eux aussi. Mais ça n’interdit pas de parler du réchauffement.

      J'aime

      • Souris donc 21 septembre 2016 / 14 h 50 min

        La facture EDF rend compte de la consommation des radiateurs électriques. Qui consomment plus quand il fait plus froid.
        A part les épisodes (passagers et insignifiant sur la longue durée) d’inondations et de canicule estivale, la tendance facture EDF reflète un refroidissement. Ou alors ils nous ponctionnent le coût des moulins à vent et autres « énergies renouvelables », ainsi que les avantages exorbitants des personnels EDF (électricité gratuite, retraites disproportionnées etc) ?

        J'aime

      • Pangloss 21 septembre 2016 / 15 h 25 min

        C’est plutôt la seconde hypothèse. A moins que tu ne deviennes frileuse avec le temps 🙂

        J'aime

      • Souris donc 21 septembre 2016 / 17 h 19 min

        Je deviens frileuse, mais je ne suis pas la seule, puisqu’on ne dit plus « réchauffement climatique » mais « changement climatique ». Comme ça, tout le monde content.

        J'aime

      • Pangloss 21 septembre 2016 / 17 h 56 min

        On fera des économies de chauffage et nos enfants crèveront de chaud. Ou pas.

        J'aime

      • Souris donc 21 septembre 2016 / 17 h 21 min

        Gagnant-gagnant, comme dit la Dinde du Poitou.

        J'aime

      • Pangloss 21 septembre 2016 / 17 h 57 min

        Elle, elle gagne toujours.

        J'aime

  5. H. 21 septembre 2016 / 15 h 27 min

    Bonjour,

    Pour compléter le post de Zen Aztec: Conférence de Richard Lindzen* intitulée : « Changement climatique : Que disent les scientifiques ? » (http://www.pensee-unique.fr/news2.html#lind)

    *Titulaire de de la chaire Alfred P. Sloan du MIT (le prestigieux Massachusetts Institute of Technology) où il a enseigné la Physique de l’Atmosphère pendant près de trente ans, jusqu’en 2013. Entre autres fonctions, il en est maintenant ¨Professeur Emérite ». Richard Lindzen a, très tôt, été considéré comme l’un des plus brillants chercheurs de sa génération. Il a notamment été l’un des plus jeunes élus (à 37 ans) à l’académie des Sciences US (NAS) de la période moderne (le record est de 29 ans au XIXe siècle) et nommé titulaire de la chaire Alfred P. Sloan au MIT à 43 ans. Il est généralement considéré comme l’un des meilleurs climatologues de la planète.

    Bonne fin d’après-midi.

    J'aime

    • Pangloss 21 septembre 2016 / 17 h 50 min

      On sait qu’on ne sait pas grand chose. Mais je suis un peu rassuré.

      J'aime

  6. H. 21 septembre 2016 / 15 h 33 min

    Sinon, il y a l’excellent livre de Benoit Rittaud aux PUF « La peur exponentielle » pour expliquer l’hystérie ambiante sur ce sujet: « …il s’agit d’un néo-malthusianisme, fondé sur l’idée que les progrès économiques et techniques, sans cesse en accélération, devraient finir par se heurter à la réalité d’un monde aux ressources limitées, provoquant l’effondrement de la civilisation.
    À travers quatre idées largement répandues sur la question climatique, Benoît Rittaud va prendre des données officielles et montrer qu’elles sont ainsi largement exagérées, voire mensongères…. (http://www.contrepoints.org/2015/07/23/215163-climat-mythes-peur-exponentielle-et-rechauffement-fiscal)

    J'aime

    • Pangloss 21 septembre 2016 / 17 h 52 min

      Celui-là, je l’avais lu. Mais on verra bien. Si les réchauffistes on tort, on peut continuer comme ça. S’ils ont raison, nous sommes foutus. A moins qu’on se dise qu’on risque moins à réduire le taux de gaz à effet de serre qu’à ne pas le faire.

      J'aime

  7. Ô Bonheur des Dames ! 21 septembre 2016 / 16 h 52 min

    Quand on en aura fini avec la Terre, il sera possible de recommencer sur Mars. Tiens, ils ont retrouvé Philaé !

    J'aime

    • Pangloss 21 septembre 2016 / 17 h 54 min

      Quand on en aura fini avec la Terre, on en aura fini tout court.

      J'aime

  8. Homo Orcus 21 septembre 2016 / 16 h 58 min

    Un jour que je cherchais sur le Net des astuces Excel, voire même des fichiers spécifiques, je suis tombé sur un fichier qui n’aurait jamais du s’y trouver et devinez quoi ? il répertorie le montant des subs versés à des chercheurs non trouvailleurs. Si ça intéresse du monde ?
    attention, vous risquez après de payer vos impôts avec la haine.
    Je vous le dis, y’a que la peur pour détourner le blé sans passer par la case prison.

    J'aime

    • Pangloss 21 septembre 2016 / 17 h 55 min

      J’avais vu il y a quelque temps une liste de ce genre. Il y a de quoi s’énerver.

      J'aime

  9. Dr WO 21 septembre 2016 / 18 h 15 min

    Je ne voudrais pas vous échauffer sur un sujet si sensible.

    J'aime

    • Pangloss 21 septembre 2016 / 18 h 42 min

      Je ne m’échauffe pas, je taquine.

      J'aime

  10. amike 21 septembre 2016 / 21 h 24 min

    Les ères « chaudes » ont toujours été une période de croissance (minoen, romain, moyen age -temps des cathédrales), donc : où est le problème ?

    Le temps est encore beau, et les super catastrophes annoncées (ouragan, tempêtes, îles englouties, sécheresses, famines conséquentes) ne gâchent toujours pas notre plaisir.

    Quant au future, si l’activité de l’Homme est bien la cause du réchauffement, je ne vois que 2 variables sur lesquelles jouer : l’activité ou … l’Homme. Qui veux commencer par réduire quoi ?
    Si la solution aboutit au même résultat que les futures cataclysmes, autant être prudent sur son acceptation et sceptique sur son efficacité !

    J'aime

    • Pangloss 22 septembre 2016 / 5 h 33 min

      Il n’y a pas de solution. Les deux hypothèses sont inacceptables et irréalistes.

      J'aime

  11. Homo Orcus 22 septembre 2016 / 5 h 16 min

    C’est terrible, j’ai passé ma vie à chier dans mon froc. 1993, plus une goutte de pétrole, plus de chauffage, je criais NON, NON pas ça ! en regardant Mad Max. Puis on a eu logiquement le refroidisme, le Gulf Stream disparaissait et l’Europe se transformait en Sibérie. Puis on a eu le trou dans la couche d’ozone m’obligeant à me cacher dans un trou pour échapper à l’ours blanc, tout en me caillant les meules, espérant éviter un méga cancer. Enfin la sérénité retrouvée sur le tard grâce au réchauffisme.

    J'aime

    • Pangloss 22 septembre 2016 / 5 h 35 min

      Tout va bien donc. Pourvu que ça dure.

      J'aime

  12. Skandal 22 septembre 2016 / 15 h 26 min

    Notez qu’écrire « Juillet 2016 a été le mois le plus chaud de l’Histoire » comme le fait l’express est un pure mensonge…

    C’est « au pire » le mois le plus chaud jamais mesuré depuis 130 ans donc une temporalité absolument ridicule quand on parle de climat.

    Pour le reste, effectivement, on est passé de « réchauffement climatique » à « changement climatique », selon le GIEC il y a une « pause » depuis 15 ans et la peur de ce « changement » permet surtout à certains de toucher des subventions et à l’Etat de nous voler un peu plus d’argent.

    J'aime

    • Pangloss 22 septembre 2016 / 16 h 00 min

      Si c’est pour faire des COP, ils pourraient s’abstenir. Le seul fait de préparer la vingt-deuxième édition prouve l’inutilité des ces raouts. Si ces gens avaient décidé de traiter le problème, la première aurait dû suffire.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s