Résultat des courses

Avec l’arrêt du Conseil d’Etat, on peut faire le bilan de l’affaire du burkini. Tout ce qui viendra après ne sera qu’épiphénomène, parlottes diverses, discours de candidats aux primaires et débats télévisés.

Disons d’abord que ce qui s’est passé à Sisco n’est pas une affaire de burkini mais, comme a conclu le procureur de Bastia, une histoire de caïdat dans laquelle des musulmans voulaient s’assurer la jouissance exclusive d’une plage en utilisant la provocation, la menace puis la violence et en se retranchant derrière l’accusation d’islamophobie.

Ailleurs, on s’est offusqué de la présence de burkinis sur certaines plages et, en avançant le motif de trouble à l’ordre public, interdit le port de ce vêtement.

D’abord, je pose deux questions:

– Pourquoi donc ceux qui supportent en ville le spectacle de femmes couvertes de la tête aux pieds protestent-ils contre le port de tenues équivalentes sur les plages? Serait-ce, comme je l’ai suggéré presque sérieusement dans un billet récent, que, pendant leur mois de vacances, ils veulent oublier tous les tracas qu’ils subissent pendant les onze autres mois, y compris la présence d’une communauté musulmane qui revendique trop ostensiblement sa différence?

– Ces femmes qui, cette année revendiquent le droit au burkini prétendument « par pudeur » comme je l’ai entendu à « C dans l’air », étaient-elles, l’an dernier, des dévergondées exhibitionnistes?

Maintenant que le Conseil d’Etat a tranché, on peut compter les points. C’est simple: Islamisme 1 – France 0.

Le burkini est autorisé. Ou plutôt, il est interdit de l’interdire.
On en déduit que le critiquer, s’en moquer, protester, pourra vous faire accuser d’islamophobie et -allons-y!- de racisme.

La Loi a tranché contre la Coutume. Ou plutôt la démocratie française laïque a reculé devant une loi étrangère qui s’affirme religieuse. Une nouvelle étape a été franchie en faveur des islamistes.

Quelle sera la prochaine? Car, soyez en certains, il y aura une prochaine étape et une nouvelle reculade.

Publicités

18 réflexions sur “Résultat des courses

  1. Souris donc 27 août 2016 / 10 h 57 min

    …ceux qui supportent en ville le spectacle de femmes couvertes de la tête aux pieds

    On n’a pas le choix, c’est une agression visuelle contre laquelle on n’a aucun moyen de défense, aucun recours, aucun. Si on l’ouvre, on se fait insulter et traiter de nauséabond avec les habituels procès en islamophobie. Le burkini n’est qu’une surenchère dans l’occupation de l’espace public et la visibilité tapageuse de la « minorité opprimée ».
    Ils ont obtenu satisfaction, l’exigence suivante ne saurait tarder. C’est sans fin. Ils nous haïssent, méprisent le droitdelhommisme mais s’en servent.

    J'aime

    • Pangloss 27 août 2016 / 11 h 08 min

      La limite de la démocratie: ses ennemis s’en servent contre elle.

      J'aime

      • Dr WO 27 août 2016 / 11 h 38 min

        Dans cette histoire les autorités françaises étaient perdantes à tous les coups. Accepter l’interdiction et les musulmans se poseraient en victimes, ne pas l’accepter et les musulmans intégristes en sortent vainqueurs

        J'aime

      • Pangloss 27 août 2016 / 12 h 34 min

        C’est le célèbre « Pile, je gagne; face, tu perds ».
        Si on estime qu’il y a un combat à mener et qu’on veut le mener, il ne faut pas s’attaquer aux effets mais aux causes. Interdire l’idéologie islamiste, constater que ceux qui s’en réclament adoptent des vêtements particuliers et interdire, de ce fait, ces tenues. Ceux qui les porteraient sans être islamistes serazient en contravention comme ceux qui arboreraient un brassard à croix gammée sans être nazis.

        J'aime

      • Dr WO 27 août 2016 / 13 h 07 min

        La pseudo islamophobe et « l’amalgame » auraient alors de beaux jours

        J'aime

      • Pangloss 27 août 2016 / 14 h 04 min

        Au moins, on ferait quelque chose.

        J'aime

  2. kobus van cleef 27 août 2016 / 12 h 46 min

    ha mais on pourra encore en rigoler
    enfin,j’espère

    J'aime

    • Pangloss 27 août 2016 / 14 h 01 min

      En rigoler? Vous aimez vivre dangereusement.

      J'aime

  3. Homo Orcus 27 août 2016 / 15 h 33 min

    Appliquons œil pour œil, dent pour dent.
    On me tend un piège, je tends un piège.

    J'aime

    • Pangloss 27 août 2016 / 17 h 26 min

      Trop tard! Ils gagnent grâce à nos gouvernants qui depuis un demi-siècle les ont accueillis.

      J'aime

  4. BOUTFIL 27 août 2016 / 16 h 33 min

    Il y a longtemps que la France avait perdu la bataille, lorsque les premiers foulards sont apparus, on a rien fait de réel et ça s’est propagé, puis sont venues les burqa et on a toujours rien fait, quelques interdictions par-ci par-là, inutiles, c’est foutu, ils ont gagné l’Europe sera musulmane très rapidement , nos filles porteront un foulard et n’auront pas le choix, il faudra plusieurs siècles pour les foutre à la porte, déjà ans les rues, leurs bonnes femmes sont agressives et répliquent dur quand on les regardent un peu trop, il restera peut-être quelques enclaves résistantes, comme les tribu indiennes quoi

    J'aime

    • Souris donc 27 août 2016 / 17 h 11 min

      Le burkini n’est pas un maillot de bain, c’est la bannière d’une idéologie totalitaire. Comme le voile islamique. Celui-ci a été interdit aux fonctionnaires turques dans les années 30 par Mustapha Kemal qui savait pourquoi.
      Ne rester que dans des considérations vestimentaires est d’une insondable naïveté.

      J'aime

      • Pangloss 27 août 2016 / 17 h 27 min

        Nous mourons de naïveté. Dommage! La France, ce n’est pas un mauvais endroit pour y faire un pays.

        J'aime

    • Pangloss 27 août 2016 / 17 h 25 min

      Tu as raison: tout ça va aller de mal en pis. Comme dit Nouratin: « Onefoutus »

      J'aime

  5. Souris donc 28 août 2016 / 7 h 50 min

    Entendu une de ces hystériques d’une assos de « musulmans du sud » s’interroger sur la réparation du « préjudice moral ». Toujours la même démarche en 3 temps : agresser-se victimiser-soutirer.

    Entendu un des « experts » convoqués sur les plateaux : Ne pas remonter les communautés les unes contre les autres., ça y est, c’est acquis dans la novlangue le Français est, chez lui, une communauté. Le vivre-ensemble n’est donc, comme on le subodorait depuis le début, qu’une juxtaposition de communautés. Bel idéal. Exaltant.

    J'aime

    • Pangloss 28 août 2016 / 8 h 53 min

      Des communautés juxtaposées engendrent des territoires, des frontières, des conflits, des troubles. Ce n’est plus du « vivrensemble », c’est du « vivracôté » avec toutes les conséquences prévisibles et -hélas!- catastrophiques.

      J'aime

  6. nouratinbis 28 août 2016 / 16 h 36 min

    Eh oui, dans ce petit jeu de trompe couillon entre l’Islam et la République, c’est le premier qui gagne à tous les coups…

    J'aime

    • Pangloss 28 août 2016 / 16 h 38 min

      Un jeu où l’Islam seul a le droit de tricher et où il est le seul à pouvoir utiliser un joker.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s