Surface et volume.

Il a plu quelque part et le journaliste annonce la quantité d’eau qui est tombée dans la région. Très fier de lui, il nous dit qu’il est tombé en quelques heures quarante millimètres au mètre carré.  Ce qui ne veut rien dire. Il aurait pu s’épargner les mètres carrés car, quelle que soit la surface, mètres carrés ou hectares, il est tombé quarante millimètres. Point barre. Ce sont des litres au mètre carré qu’il aurait dû dire.

N’importe quel titulaire du défunt certificat d’études aura rectifié de lui-même. Il est vrai que les journalistes sortent de Sciences-Po et pas de l’école primaire.

La même erreur est imprimée sur le pluviomètre que je viens d’acheter: « Une graduation égale un millimètre au mètre carré ».

Et ça m’énerve.

PS: Pour ceux qui auraient un doute, un millimètre au mètre carré, impliquerait dix millimètres pour dix mètres carrés et dix mille millimètres, soit dix mètres, par hectare. Et s’il y avait dix mètres d’eau après une pluie, ça s’appellerait le Déluge.

 

Publicités

29 réflexions sur “Surface et volume.

  1. ZAZA RAMBETTE 18 mars 2016 / 11 h 54 min

    Il faudrait leur faire repasser le certificat d’étude primaire de nos bonnes vieilles années.
    1 litre, équivalant à un décimètre cube : ce volume réparti sur 1m² a une hauteur … d’1 mm tout simplement.
    Selon l’information de cet ignare de journaliste, effectivement, quarante millimètres au m², cela devient le déluge comme tu l’écris si bien !
    Mais restons sur une note positive ! Il fait grand soleil dans l’ouest, toujours avec un petit vent de NORDET pas très chaud. Encore du givre su la pelouse ce matin.
    Bonne journée mon ami

    J'aime

    • Pangloss 18 mars 2016 / 12 h 03 min

      Moi, je suis au soleil. Il fait doux et le roi n’est pas mon cousin.
      Bonne journée.

      J'aime

    • fernandes 18 mars 2016 / 12 h 57 min

      equivalent avec e a la fin lent..
      pour les journalistes tout a fait d’accord …

      J'aime

  2. BOUTFIL 18 mars 2016 / 12 h 09 min

    si il flotte, il flotte , point barre, qu’on-t-ils besoin de mesurer hein ! nous on s’en tape, on a un beau soleil depuis plusieurs jours, par contre, ma fille qui rentre de petites vacances a eu de la neige à Barcelone ! y’a plus de logique…..

    J'aime

    • Pangloss 18 mars 2016 / 12 h 32 min

      On mesure pour savoir si ce qui est tombé est suffisant ou s’il faut quand même arroser un peu le jardin.
      Bonne journée.

      J'aime

  3. amike 18 mars 2016 / 16 h 29 min

    J’ai un doute!

    Les 40mm sont le résultat d’un calcul, une moyenne, pas une donnée relevée.

    Les pluviomètres collectent un volume d’eau dont ils fournissent une mesure. Cette mesure est convertie en un volume dont la base est fixée au mètre. Ce qui donne la hauteur. Soit une indication autant moyenne que non réelle de la pluie, sur une zone donnée, pendant une certaine durée, sous les conditions de vent et de températures existantes.

    Les journalistes sont comme dans la pub matrimoniale : « vos défauts passeront pour des qualités dans les yeux de certains ». En effet, ils ont le talent des perroquets…

    J'aime

    • Pangloss 18 mars 2016 / 18 h 20 min

      Non, ce n’est pas un calcul. C’est une mesure. Si vous mettez une casserole (cylindrique) sous la pluie, vous aurez dans cette casserole une hauteur d’eau correspondant à celle qui est tombée sur le terrain où elle se trouve. Pour mesurer, il vous suffit de plonger un double décimètre d’écolier dans le récipient. Dans le cas de la plupart des pluviomètres, pour la facilité de lecture, le récipient est tronconique et les graduations correspondent à la quantité d’eau qui serait tombée dans un cylindre dont le diamètre serait celui de la base du cône. Ni le vent, ni la température, ni même la pression n’influent sur la quantité d’eau tombée. Voilà.

      J'aime

  4. Dr WO 18 mars 2016 / 16 h 53 min

    Il me semble que les pluviomètres sont toujours étalonnés en hauteur/surface car cela donne un volume.

    J'aime

    • Pangloss 18 mars 2016 / 18 h 26 min

      Seule la hauteur compte. C’est pourquoi, tous ceux que j’ai eus indiquaient des millimètres. Le volume n’est pas pertinent sauf celui qui indiquerait le nombre de litres au m2. C’est à dire des millimètres de hauteur. Mais certainement pas comme l’a dit le journaliste ou comme l’indique mon pluviomètre (fabriqué en Chine) des millimètres au m2.
      Amusez vous à résoudre ce petit problème: Votre jardin contient cent mètres carrés. Votre pluviomètre indique dix millimètres. Quel volume d’eau en litres a-t-il reçu?

      J'aime

      • Dr WO 18 mars 2016 / 18 h 51 min

        La hauteur dépend de la section. La hauteur pour la même quantité d’eau ne sera pas la même dans une éprouvette ou une casserole.

        J'aime

      • Pangloss 18 mars 2016 / 18 h 58 min

        Mais un pluviomètre indique des millimètres et puisqu’il est tronconique, les graduations sont plus écartées à la base (de plus d’un millimètre) qu’au sommet.
        Et on ne mesure pas une quantité d’eau mais une hauteur d’eau. Ce n’est qu’à partir de cette hauteur qu’on détermine la quantité d’eau. On pourrait établir les graduations en litres/m2. Mais certainement pas, et c’est le sujet de mon billet, en millimètres par mètre carré.

        J'aime

      • jacquesetienne 19 mars 2016 / 16 h 26 min

        1000 l. ((10dm*10dm*0.1dm)*100 = 1000dm3 soit 1 m3 ou 1000 l.)

        J'aime

      • Pangloss 19 mars 2016 / 20 h 20 min

        Je me suis écorché les yeux sur la formule mais vous avez certainement raison. Un mètre cube égale bien mille litres.

        J'aime

  5. Homo Orcus 19 mars 2016 / 5 h 52 min

    C’est assez juste dans l’ensemble mais pas complètement vrai.
    Admettons un terrain de 100 m² dont une surface de 10 m² imperméabilisée (terrasse).
    Ma surface non imperméabilisée va recevoir un certain volume d’eau par ruissellement.

    J'aime

    • Pangloss 19 mars 2016 / 7 h 59 min

      Un pluviomètre mesure ce qui tombe, pas ce qui ruisselle une fois tombé.

      J'aime

      • Homo Orcus 19 mars 2016 / 9 h 35 min

        C’est bien ce que je dis, le pluviomètre est faux et c’est l’instrument de référence des politocards pour les prévisions d’aménagement. J’ai fait des calculs avec Excel et une forte pluie peut devenir un déluge. Cf la côte d’azur.

        J'aime

      • Pangloss 19 mars 2016 / 15 h 32 min

        Ne pas confondre ce qui tombe et ce qui, une fois tombé, ruisselle sur le béton ou sur les pentes. Ce qui inonde en bas est tombé en haut.

        J'aime

  6. mamedjo 19 mars 2016 / 10 h 18 min

    « parlez moi de la pluie , et non pas du beau temps ,
    le beau temps me dégoûte et fait grincer mes dents
    le bel azur me met en rage … » G. Brassens
    ça a l’air bien compliqué de comprendre un truc simple , que les journalistes aillent aux escargots et ils verront s’il pleut plus fort sur la route que sur le talus ou dans la prairie !
    vale!

    J'aime

    • Pangloss 19 mars 2016 / 15 h 34 min

      Quand c’est trop simple, les gens n’y croient pas et se sentent obligés de compliquer. Quand j’étais en Beauce, mon voisin m’a dit: « Il faut mettre le pluviomètre en hauteur sur un piquet parce que la pluie n’arrive pas jusqu’à par terre ».
      Vale!

      J'aime

  7. zen aztec 19 mars 2016 / 10 h 54 min

    Pas d’accord,il tombe 40mm au m2,40mm à l’ha,40mm au km2,la connerie c’est de parler de surface.Il est tombé 40mm à tel endroit,point.Quand on parle de chute de neige on parle de tant de cm à tel endroit.(je suis paysan,et nous utilisons beaucoup le pluvio,ils sonr autromatiques maintenant)

    J'aime

    • zen aztec 19 mars 2016 / 11 h 05 min

      En fait je vous ai mal lu Pangloss,vous avez 10%raison,1000 excuses

      J'aime

      • zen aztec 19 mars 2016 / 11 h 05 min

        100% pardon

        J'aime

      • Pangloss 19 mars 2016 / 15 h 36 min

        Pareil!

        J'aime

      • Pangloss 19 mars 2016 / 15 h 35 min

        Pas de problème.

        J'aime

    • Pangloss 19 mars 2016 / 15 h 35 min

      Le mien est plus simple: un cône de plastique gradué. Je m’en contente très bien.

      J'aime

      • mamedjo 19 mars 2016 / 19 h 49 min

        il y a belle lurette que mon pluviomètre est cassé , j’ai une boite tuperware a moitié enterrée dans un coin du jardin et je plonge le mètre dedans quand je veux savoir…et puis je ne suis pas a un milli près je veut juste avoir une idée …quand ma boite est bien sèche , j’arrose !
        vale!
        mettre ma boite sur un piquet , pour voir sans se pencher ok mais la raison beauceronne dépasse l’entendement , il avait combien de neurones au mètre carré ton voisin ?
        vale!

        J'aime

      • Pangloss 20 mars 2016 / 11 h 51 min

        Boîte Tupperware? Mon pluviomètre m’a coûté vingt centimes la semaine dernière.
        Vale!

        J'aime

  8. mamedjo 20 mars 2016 / 20 h 02 min

    ne t’en fais pas pour le tupperware , je l’ai trouvé le long de ma clôture sans couvercle il y a au moins 10ans !
    vale

    J'aime

    • Pangloss 20 mars 2016 / 20 h 33 min

      Alors, y a pas d’gâchis!
      Vale!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s