Etes-vous bien certains d’être chez vous?

« On est chez nous! », crient les manifestants hostiles à l’immigration et à ce qu’ils considèrent comme l’islamisation de notre société. Naïfs! Ils croient être chez eux et ils se trompent. Ils ne sont chez eux que dans leur maison. Et encore! S’ils en sont propriétaires, c’est à condition qu’ils en aient remboursé tous les emprunts sinon, la maison appartient encore à la banque. S’ils sont locataires, la maison est à celui qui perçoit le loyer. Ils sont donc chez le banquier ou chez le proprio.

Mais bon. Supposons qu’ils soient chez eux sous le toit qui les abrite. Dès qu’ils ont franchi leur porte, ils ne sont plus chez eux. Ils sont dans ce qu’on appelle « l’espace public ». Un espace qui appartient à tout le monde et à personne où l’Etat fait et applique les règles. Ils ne sont pas chez eux, ils sont chez l’Etat, c’est à dire chez ceux qui le tiennent et qui en disposent à leur gré pour interdire qu’on y fasse et qu’on y dise des choses qui leur déplaisent et notamment qu’on y crie « On est chez nous! » sous peine de recevoir jets de gaz lacrymogène et coups de matraque (et plus si affinités).

*******

Parlons un peu de cette réforme de l’orthographe que notre ministre de l’Education nationale veut mettre en application dans notre beau pays. Qu’en pensent nos amis belges, suisses, canadiens, africains francophones etc.? Se sentent-ils obligés d’obéir à Najat et, eux aussi, de modifier leurs manuels scolaires, d’arracher le trait d’union du mille-pattes, d’ôter l’accent circonflexe de paraître et d’enlever un I à l’oignon?

Et que penserait-on si un ministre suisse imposait que l’on dise nonante au lieu de quatre-vingt-dix ou si un ministre belge, puisque imbécillité prend deux L, décidait en l’honneur de Najat de mettre deux L à imbécile?

*******

Publicités

23 réflexions sur “Etes-vous bien certains d’être chez vous?

  1. jacquesetienne 7 février 2016 / 17 h 08 min

    Il est vrai que se déclarer chez soi est pour le moins présomptueux et devient même criminel. Jusqu’où descendra-t-on ?

    J'aime

    • Pangloss 7 février 2016 / 17 h 23 min

      Il faut penser aux conséquences quand on dit à des étrangers « Faites comme chez vous ». Quelquefois, ils vous prennent au mot et on n’est plus chez soi.

      J'aime

  2. Dr WO 7 février 2016 / 17 h 25 min

    On est chez soi que dans sa tête et encore.
    En avant pour la francodysphonie.

    J'aime

    • Pangloss 7 février 2016 / 17 h 58 min

      Dans sa tête à condition d’échapper au lavage de cerveau actuel. Voir la citation de Goebbels dans le billet que j’ai « reblogué » avant-hier.
      J’aurais apprécié une protestation des autres pays francophones, juste pour voir comment nos gouvernants s’en seraient dépatouillés.

      J'aime

  3. ZAZA RAMBETTE 7 février 2016 / 17 h 40 min

    Comme je l’écrivais au Doc, « Tout cela me fait pleurer …. surtout en épluchant mes ognons !  » Bonne soirée.

    J'aime

  4. Michelle 7 février 2016 / 22 h 26 min

    On se demande effectivement si on est encore chez nous en France. Mais en tout cas moi je continuerai à écrire oignon et à mettre des accents circonflexes comme avant ! Na !

    J'aime

    • Pangloss 8 février 2016 / 7 h 39 min

      Comme vous dites: « Na! ».

      J'aime

  5. Souliko2 8 février 2016 / 10 h 36 min

    Comme tu le dis si bien et souvent, « onefoutus » !

    J'aime

    • Pangloss 8 février 2016 / 13 h 36 min

      C’est le titre de l’ancien blog de Nouratin quand il était sur OB. Rendons à César …

      J'aime

  6. NoOne 8 février 2016 / 16 h 44 min

    Si vous partez en vacances pendant quinze jours et qu’une tribu de joyeux squatters décident d’emménager chez vous, bon courage pour les en sortir. Confère le cas de la Maryvonne de Rennes qui n’a récupéré sa maison que suite à un procès en bonne et due forme, et en plus, dans un état lamentable. Conclusion : rien ne vous appartient plus.

    J'aime

    • Pangloss 8 février 2016 / 21 h 10 min

      Tout appartient à l’Etat qui vous en laisse la jouissance . Dans le cas des squatters, L’Etat privilégie l’ordre public (son ordre) par rapport même au droit.

      J'aime

  7. Mespetibonheurs 8 février 2016 / 17 h 17 min

    Non, car l’Etat, c’est NOUS. Ils ne font que nous représenter. Hollande et sa clique habite donc chez vous, chez moi, chez nous… On les en vire tous les 5 ans.

    J'aime

    • Mespetibonheurs 8 février 2016 / 17 h 17 min

      Habitent… pardon ! Cé la fote a Najate.

      J'aime

      • Pangloss 8 février 2016 / 21 h 14 min

        Le fondement de cette réforme, son motif principal est de prouver au peuple que les les gouvernants peuvent réglementer même dans des domaines qui ne les concernent en rien. Juste un acte d’autorité.

        J'aime

    • Pangloss 8 février 2016 / 21 h 08 min

      Non! L’Etat, ce n’est pas nous. Nous, nous sommes le peuple. L’Etat est unne structure à part et ceux qui en font partie nous gouvernent, nous imposent leur volonté. Nous les virons mais pour les remplacer par des gens issus de la même classe.

      J'aime

  8. jean-claude thibault 10 février 2016 / 17 h 22 min

    Hé hé, Pangloss deviendrait anarchiste vu sa position sur l’Etat ! On peut se débarrasser des élites « de la même classe » en travaillant à une nouvelle constitution à la construction de laquelle ils ne pourraient se mêler, ni postuler à l’assemblée Législative suivante. « Sortez les sortants » au moins pour 8 ans ! Nous sommes encore en République. Mais il faut accepter de se retrousser les manches…

    J'aime

    • Pangloss 10 février 2016 / 19 h 09 min

      Je suis philosophiquement anarchiste. Mais un anarchiste qui croit que si l’anarchie est un idéal sans doute inatteignable, le chemin vers cet idéal passe préalablement par la démocratie véritable. Et là, il y a encore de la route à faire! Il semble même que sur ce point, on recule un petit peu tous les jours. Les idées que vous avancez sont, dans cette optique, loin d’être mauvaises.

      Aimé par 1 personne

    • mamedjo 11 février 2016 / 9 h 15 min

      retrousser les manches ? pourquoi cela tarde -t-il tant?en ce moment je suis aussi dans les manches , j’en mets à mes fourches , cela devient urgent !

      J'aime

      • Pangloss 11 février 2016 / 10 h 40 min

        Reste calme! On n’y peut rien.
        Bonne journée quand même et vale!

        J'aime

  9. nouratinbis 11 février 2016 / 14 h 38 min

    On n’est vraiment chez soi que lorsqu’on défend son territoire, comme les Corses par exemple, dans le cas contraire on n’est rien du tout, juste un esclave de passage.
    Amitiés.

    J'aime

    • Pangloss 11 février 2016 / 17 h 20 min

      Entièrement d’accord. Il ne va pas couler beaucoup d’eau sous les ponts avant que les Français ne fassent l’expérience de la tolérance que prônent nos élites. A leur profit ou à leurs dépens. Espérons pour eux que la tolérance musulmane sera aussi bienveillante à leur égard que la tolérance qu’ils prêchent à l’égard des musulmans. Quant à moi, je refuse d’être toléré chez moi.
      Amicalement.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s