La France attend

Ceux qui sont au chômage attendent de trouver du boulot, ceux qui en ont un attendent qu’on les licencient, les fonctionnaires attendent qu’on augmente leur point d’indice, les parents attendent que leurs enfants apprennent enfin quelque chose à l’école, les footeux attendent le prochain match, tout le monde attend le prochain attentat majeur, les usagers des transports attendent la prochaine grève, les fauchés comme les riches attendent le cataclysme que prévoient les économistes, les agriculteurs attendent que leurs syndicats leur disent sur quelle route brûler leurs pneus et devant quelle préfecture déverser leur fumier, les militaires attendent leurs équipements (certains attendent leur solde), on attend. Il ne se passe rien. La France commence à craindre que le ciel ne lui tombe sur la tête.

Pendant ce temps, la classe politique attend elle aussi. Et pour s’occuper, elle parle d’état d’urgence, de déchéance de nationalité, donne son opinion sur tout et n’importe quoi, se demande si elle va organiser des primaires à gauche et qui se présentera aux primaires de droite, passe à la télé, cause dans le poste, réforme l’orthographe (on enlève le i de ognon), publie des livres, va « sur le terrain » rencontrer ses partisans et serrer la main de ses groupies (pourquoi Sarko ne va-t-il pas « à la rencontre » des socialistes, pourquoi  Cambadélis ne va-t-il pas discourir devant des soutiens de Juppé?).

La France courbe l’échine et attend que ceux qui la gouvernent agissent. La classe politique attend les présidentielles.

Publicités

13 réflexions sur “La France attend

  1. Dr WO 4 février 2016 / 12 h 11 min

    Fort bien dit et malheureusement fort exact.

    J'aime

    • Pangloss 4 février 2016 / 12 h 15 min

      Plus d’un an à attendre! Tiendrons-nous? Et après?

      J'aime

  2. Monge 4 février 2016 / 13 h 22 min

    Après ? Quelques stations encore sur le même chemin de croix.
    Et pendant ce temps les Français oublieront qui ils étaient et leur fin ne les surprendra même pas, ils la trouveront inéluctable et finiront pas l’espérer.
    C. Monge

    J'aime

    • Pangloss 4 février 2016 / 17 h 40 min

      J’ai bien peur que vous n’ayez raison.

      J'aime

  3. BOUTFIL 4 février 2016 / 14 h 41 min

    et surtout pendant ce temps-là, les politiques continuent a se goinfrer , voir la maire de Calais, sans que personne ne trouve ça insupportable !

    J'aime

  4. nouratinbis 4 février 2016 / 19 h 15 min

    Le bon vieux proverbe « tout vient à point à qui sait attendre » semble un peu périmé, pas vrai?
    La seule chose qu’on puisse attendre en toute tranquillité et en toute certitude c’est la mort, sauf que là normalement on n’est pas pressé…
    Amitiés.

    J'aime

    • Pangloss 4 février 2016 / 20 h 12 min

      Pépère et ses joyeux compagnons espère que ça durera bien autant qu’eux. Pas pressé, oui mais il y a des moments où on se dit qu’on en a bien profité et que le pire est à venir. Heureusement que la curiosité est là qui me fait tenir.
      Amicalement.

      J'aime

    • Pangloss 4 février 2016 / 20 h 14 min

      Merci! Vous me flattez mais j’apprécie la flatterie.

      J'aime

  5. Souliko2 5 février 2016 / 17 h 19 min

    Tu décris avec raison une réalité désespérante ! Les français semblent englués dans cette attente dont je doute qu’il puisse sortir quoi que ce soit de valable.

    J'aime

    • Pangloss 5 février 2016 / 18 h 02 min

      A part les grévistes habituels, le reste du peuple est résigné. On a l’impression qu’ils n’espèrent plus rien.

      J'aime

  6. mamedjo 11 février 2016 / 9 h 21 min

    les gens sont morts dans leur tête ils sont complètement « somatisés » par la télé, englués dans leur bouffe immonde et généreuse, captivés par des joies sans réflexion , foot et cie loto et autres , captivés par des gadgets qui les isolent de leurs semblables tel portables et autres sinoqueries connectées …comment pouvoir réagir avec autant de chaînes aux pieds ?

    J'aime

    • Pangloss 11 février 2016 / 10 h 41 min

      On ne réagit pas et en plus on aime ça. Ou on fait comme moi: on se retire.
      Vale!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s