Présider une serpillière

Bien sûr on va créer des emplois aidés, bien sûr on va créer un service civique obligatoire, bien sûr on va lancer un grand projet pour la formation des chômeurs, bien sûr l’armée de terre va recruter, bien sûr on va augmenter le nombre et la disponibilité des réservistes, bien sûr on va avoir encore d’autres idées saugrenues, bien sûr on va s’agiter pour occuper les médias et faire sortir les chômeurs de la case Pôle Emploi pour les glisser sous les tapis ci-dessus énumérés. Bien sûr, on lancer de nouveaux débats (après la déchéance de nationalité, la vaccination obligatoire!), bien sûr, on va commémorer à tout va (vivement novembre 2016, à peine quelques mois avant les présidentielles) en priant pour qu’il n’y ait pas de nouveaux attentats. Ou alors des tout petits, à la rigueur des moyens: quelques agressions antisémites, un ou deux morts par-ci par là, des actes de déséquilibrés, la routine, quoi.

Car l’essentiel n’est pas là. L’essentiel, ce sont les présidentielles. C’est là dessus qu’il faut que l’opinion se focalise.

La dernière fois, souvenez-vous, ce sont les primaires socialistes qui ont fait parler de la gauche ad nauseam pendant que la droite rongeait son frein sans pouvoir en placer une (qu’elle n’ait rien à dire et pas de quoi se vanter après cinq ans de Sarko est une autre histoire).

Alors, maintenant que la droite a retenu la leçon, la gauche ne veut pas se faire avoir à son tour et elle aussi veut des primaires. Pourtant, ils ont un candidat évident et qui devrait être indiscutable: le président sortant qui a pu montrer ce qu’il sait, veut et peut faire (arrêtez de ricaner, c’est sérieux).

Serait-ce que, même pour la gauche, ce candidat n’est pas si bon que ça? Qu’il a du mal à mettre en avant un excellent bilan? Qu’à gauche on peut trouver mieux? (des noms! des noms!)? Et Pépère dans tout ça? Acceptera-t-il de se mesurer à ses copains?

Bonnes questions dont la réponse est évidente: à gauche, on s’en fout. L’essentiel est d’occuper la scène médiatique, de lancer un débat et d’empêcher la droite de monopoliser micros et caméras.

Et la droite? Sarko participera-t-il aux primaires? Deux anciens présidents, deux bilans et une poignée d’ambitieux qui pourront dire sans mentir: « Avec moi, ça ne peut pas être pire ». Avouez que c’est pitoyable.
Et pendant ce temps, pendant que l’on se dispute un fauteuil à l’Elysée, la France continue de s’effilocher comme une vieille serpillière.

Publicités

6 réflexions sur “Présider une serpillière

  1. nouratinbis 16 janvier 2016 / 12 h 46 min

    Oui c’est exactement ça, une vieille serpillière usée jusqu’à la trame à force d’éponger la misère du monde arabe avec les sous du sale céfran-croisé. Un duel Sarko-Hollande en 2017…tu parles d’une perspective…mais la probabilité est forte que l’un des deux rigolos se retrouve face à la mère Le Pen au second tour : et nous aurons droit à une resucée de cinq ans…le temps pour la serpillière de partir en lambeaux et de valider l’hypothèse Houellebecq!
    Amitiés.

    J'aime

    • Pangloss 16 janvier 2016 / 15 h 22 min

      Oui, encore cinq ans avec l’un des deux. A moins que les primaires nous sortent un nouveau lapin de d’un de ces vieux chapeaux.

      J'aime

  2. mamedjo 16 janvier 2016 / 13 h 51 min

    J’espère beaucoup d’une éventuelle catastrophe climatique , genre coulée de merde des égouts de paris qui nous débarrassera des abrutis précieux qui siègent ici et là pour nous dire comment on va sortir de la merde qu’ils nous fabriquent avec leurs lois genocidaires …et nous évitera de la période des élections .
    quel beau bordel nous léguons à nos petits enfants !
    vale

    J'aime

    • Pangloss 16 janvier 2016 / 15 h 24 min

      En arriver à souhaiter une catastrophe pour nous épargner les élections et le prochain président quel qu’il soit montre à quel point nous sommes tombés.
      Vale!

      J'aime

  3. Dr WO 16 janvier 2016 / 16 h 45 min

    En France, le débat est devenu l’opium du peuple.

    J'aime

    • Pangloss 16 janvier 2016 / 18 h 52 min

      Mais le peuple n’est que spectateur de la pièce.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s