Vivre et laisser vivre!

C’est la devise d’un micro-état situé entre la Serbie et la Croatie sur un territoire que la Croatie dit être Serbe et que la Serbie dit être Croate et sur lequel aucun des deux états ne veut exercer de souveraineté. Et qui n’est donc, de fait, à  personne. Ce territoire est bordé par le Danube, classé dans les eaux internationales.

Il n’en fallait pas plus pour qu’un certain Vít Jedlička se déclare président de ce nouvel état baptisé Liberland, indépendant depuis avril dernier avec pour objectif de créer « une société où les honnêtes citoyens peuvent prospérer sans lois, règlements ni impôts d’Etat. »

Le Liberland recherche de nouveaux citoyens. Si vous êtes intéressés …

Plus d’informations sur Wikipedia ou  ICI.

Publicités

10 réflexions sur “Vivre et laisser vivre!

  1. Dr WO 5 janvier 2016 / 17 h 56 min

    Méfiance avec un président autoproclamé.

    J'aime

    • Pangloss 5 janvier 2016 / 20 h 50 min

      Mais avec un président élu, tout baigne!

      J'aime

  2. BOUTFIL 5 janvier 2016 / 19 h 39 min

    encore un doux dingue, ça finira mal ce truc, surtout dans cette région

    J'aime

    • Pangloss 5 janvier 2016 / 20 h 52 min

      Pour l’instant, on rigole. La plupart des revendications territoriales consistaient à réclamer des territoires. Dans ce cas les pays concernés les refusent.

      J'aime

  3. nouratinbis 5 janvier 2016 / 23 h 45 min

    De toute façon méfions nous, apparemment ils acceptent aussi les Musulmans…
    Amitiés.

    J'aime

    • Pangloss 6 janvier 2016 / 9 h 05 min

      Tant pis pour eux!
      Amicalement.

      J'aime

  4. Nikiforos Kritsas 6 janvier 2016 / 13 h 20 min

    Avant de vendre la peau de l’ours, il serait prudent de tenir compte de la position formulée par les autorités croates, en la personne du Ministre des Affaires étrangères et européennes (!) en juin 2015, et selon laquelle l’établissement définitif de la frontière entre la Croatie et la Serbie le long du Danube est en cours de négociation entre les deux pays, excluant toute possibilité d’existence ou de subsistance d’une « terra nullius » pouvant être occupée par une tierce partie. ( http://hu.mvep.hr/hu/hirek/on-virtual-narratives-at-croatia%E2%80%99s-borders,30113.html )
    Sur un mode plus léger, j’ajouterai que le dirigeant de nationalité tchèque du soi-disant liberland n’a pas attendu six mois pour émettre des timbres-poste à son effigie et une monnaie à son nom… signe d’un ego qui devrait incliner son entourage à la prudence…

    J'aime

    • Pangloss 6 janvier 2016 / 14 h 47 min

      Ne prenons pas au sérieux cette république d’opérette.

      J'aime

  5. mamedjo 7 janvier 2016 / 20 h 24 min

    mefions nous si les voisins les virent ils monteront sur des bateaux pour arriver semer leur diversité enrichissante par chez nous …au hasard !
    affaire a suivre , on en parle pas non plus au canada …la folie gagne !
    vale!

    J'aime

    • Pangloss 7 janvier 2016 / 21 h 19 min

      L’horreur devient banale. Il y a cinquante ans des événement comme ça auraient mis des milliers de personnes dans la rue.
      Vale!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s