« Et d’université en prit le nom pompeux »

Pendant que les socialistes se rassemblent à La Rochelle sans avoir le moins du monde conscience (pas plus que les autres partis et syndicats), du ridicule consommé d’appeler « université » ce qui n’est qu’un rassemblement de reprise en main des troupes par les chefs de la bande, que le premier ministre fait savoir qu’il a visité l’Hermione et que le président se fait oublier encore quelque temps, la France se remet en marche comme un canard décapité qui court sans savoir où il va.

Cazeneuve va renforcer la sécurité dans les trains et les gares pour, dit-il, que le dispositif soit encore plus efficace (comme dans le Thalys?). Des fouilles, des patrouilles, des vigipirates et de grands mouvements de menton. Pour que ce soit vraiment efficace, je suggère respectueusement au ministre, d’inclure dans son dispositif, la présence obligatoire de deux ou trois touristes américains par wagon. Mais si j’étais un terroriste ce que je ne suis pas (note à ceux qui surveillent la toile), j’irais terroriser ailleurs. Dans un métro, par exemple ou dans un aéroport ou dans un festival de rock, une foire au boudin, une université d’été ou dans tout endroit susceptible d’éveiller l’attention des médias.

Et si j’étais un terroriste doté du sens de l’humour, chose rarissime, j’en conviens, je ferais quand même un attentat dans un train, juste pour le plaisir d’entendre Cazeneuve dire devant des micros et des caméras qui se tendent que c’est inacceptable et que le risque zéro n’existe pas. Quelle superbe occasion pour l’entarteur!

Tout ça ne doit pas nous faire oublier que les « gens du voyage » (appellation politiquement correcte des romanichels) sont très susceptibles. Ceux qui à Roye ont essayé de décourager les gendarmes  de se mêler de leurs affaires ont vigoureusement exigé que deux des leurs quittent la prison pour assister à un enterrement.

Vigoureusement? Ils ont barré l’autoroute jusqu’à avoir satisfaction. Et la préfète du coin a préféré céder et retenir les forces de l’ordre devant des gens « très remontés » et « prêts à tout ». Et sans doute choqués qu’on ose considérer que la loi française s’applique aussi à eux.

La prochaine fois, l’Etat hésitera avant d’aller taquiner les gens du voyage.

Vous voulez la paix? Achetez-vous une caravane!

Publicités

12 réflexions sur “« Et d’université en prit le nom pompeux »

  1. mamedjo 30 août 2015 / 12 h 26 min

    enfin une bonne idée « acheter une caravane », mais vais je pouvoir comme ces gens me la faire payer par l’état car il semblerait que l’allocation logement soit remplacée par une caravane tous les 5 ans payée par une quelconque section de la prefecture ….j’ai entendu dire cela par une dame qui bosse a la préfecture , je n’assure rien, je te le vends le prix qu’on me l’a vendu .
    plusieurs questions se posent ; alors que les innocents de l’affaire de pédophilie du nord n’ont pas pu accompagner leurs morts , les romanos eux qui pleurent sans doute plus fort que nous ont eu le droit
    alors que quelques jeunes grimpées sur le chantier d’une mosquée( où ils n’ont rien cassé) sont allés au trou, pourquoi les nuisibles qui paralysent une autoroute la dégradent et foutent le bronx rentrent ils chez eux sans autre forme de procès , sans qu’on leur demande de balayer au moins leur merde ? La logique n’était elle pas de les incarcérer pour vandalisme ?
    alors la caravane pourquoi pas , on va demain nous faire payer un loyer pour résider dans le logement qu’on a acheté…alors la caravane c’est l’avenir avec en plus les bains au permanganate qui colorent si joliment la peau et nous deviendrons intouchables .
    allez tous en caravane en chemise de nuit et en babouche …et la paix…la joie de se faire lécher le…les semelles par nos gouvernants !
    vale !

    J'aime

    • Pangloss 30 août 2015 / 13 h 51 min

      On est gouvernés par des courageux qui sont prêts à payer ceux qui menacent leur tranquillité.
      Une caravane pour toucher l’APL, en voilà une idée! Mais faut vendre des paniers.
      Vale!

      J'aime

      • mamedjo 31 août 2015 / 9 h 01 min

        selon la personne qui m’a informée une caravane est payée tous les cinq ans aux familles voyageuses ,et elles ne touchent pas l’apl .Pour les paniers pas de soucis je vais apprendre à les tresser et pour les remplir je connais la méthode , une de mes poules est partie dans un de ces fameux paniers et celles de ma voisine sont parties par deux fois visiter la France en roulotte .
        merci à mes chiennes qui ont limité les évasions pouletteuses en aboyant .
        pauvre cocotte elle sera mangée au lieu de mourir de sa belle mort comme mes autres poules !
        vale!

        J'aime

      • Pangloss 31 août 2015 / 10 h 14 min

        Une caravane tous les cinq ans? Bigre! Et la Mercedes pour la tirer, qui la paie?
        Moi aussi, j’ai remarqué que les renards à deux pattes sont friands de poules.
        Vale!

        J'aime

  2. Al West 30 août 2015 / 12 h 45 min

    Cher Pangloss, « un terroriste doté du sens de l’humour », vous en avez eu un dans le Thalys prétendant avoir trouvé ses armes dans un parc à Bruxelles et faire un hold-up dans le train ; alors pardon, mais faut-il vous l’emballer ? Et avec, ou sans beurre ?

    Amitiés.

    J'aime

    • Pangloss 30 août 2015 / 13 h 52 min

      Un humoriste mais sans le faire exprès, ça ne compte pas.
      Amicalement.

      J'aime

  3. BOUTFIL 30 août 2015 / 16 h 46 min

    Ils étaient 6O pellagreux et une escouade de matadors armés jusqu’aux dents n’a pas bougée d’un centimètre ! là, j’avoue,que je reste pantoise ! mais attends un peu que les migrants viennent réclamer leur soit disant dû, ce sera pareil, faut pas aller chercher des noises aux étrangers et c’est tout ! surtout avec les discours que fait Cazevide dans les mosquées…..je trouve aussi qu’un terroriste avec humour irait faire un petit tour dans les universités d’été , on pourrait peutêtre entendre d’autres discours

    J'aime

    • Pangloss 30 août 2015 / 17 h 59 min

      Les gendarmes avaient ordre de ne pas bouger. La devise de la préfète « Pas de vagues ». Elle a eu raison: elle est toujours préfète.
      Bonne soirée.

      Aimé par 1 personne

      • mamedjo 31 août 2015 / 17 h 25 min

        et oui ici le mot d’ordre est « pas de vague » on attend le tsunami!

        J'aime

      • Pangloss 31 août 2015 / 18 h 28 min

        On assiste sans réagir à la décadence du monde que nous avons connu.
        Nous vivons une époque intéressante.
        Vale!

        J'aime

  4. Dr WO 30 août 2015 / 22 h 15 min

    Je trouve le terme de « gens du voyage » très poétique mais il s’applique en principe aux forains et au cirque, pas aux Roms, mais j’ai l’impression qu’on a étendu le terme à tous les itinérants qui sont sans domicile fixe.
    Vous déplorez la faiblesse de l’Etat mais il traîne un chapelets de contre-pouvoirs démocratiques avec lesquels il doit louvoyer et par lesquels il devient inerte.

    J'aime

    • Pangloss 31 août 2015 / 6 h 55 min

      C’est derrière cette poétique appellation que l’on cache le fait que l’on parle de Roms (gitans, gipsies, cinti, manouches etc) qui ont toujours constitué l’essentiel des nomades
      Oui, je déplore. Il n’y a rien de démocratique dans le fait de refuser de mettre fin au barrage d’un autoroute. Quant au motif (sorti pour obsèques), s’il émeut le téléspectateur, il n’a aucune base légale. Il est évident que le fait d’être incarcéré prive le prisonnier du contact avec sa famille. Pourquoi les manouches devraient-ils avoir un traitement particulier?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s