Autre hypothèse

Le drame qui se joue au Front National n’est peut-être qu’une comédie très habilement montée où chacun joue son rôle, volontairement du côté du FN, involontairement du côté des médias qui s’apercevront qu’ils ont été utilisés comme caisse de résonnance non pas à un dérapage mais à une opération de communication politique.

On le dit, le vote FN n’est plus seulement un vote protestataire mais un vote d’adhésion ou au moins un vote d’adhésion à la protestation comme je l’ai entendu ce matin sur France-Inter dans la bouche de Thomas Legrand. Le parti a rajeuni ses cadres et ses élus. Sa stratégie de dé-diabolisation commence à porter ses fruits.

Mais il traîne un boulet: celui des nombreuses provocations de Jean-Marie Le Pen, de l’image « nauséabonde » qu’elles ont donnée à ce parti et de toutes les vieilles barbes chez qui elles trouvaient un écho (un pétainiste qui avait vingt ans en 1940 aurait aujourd’hui quatre-vingt-quinze ans; combien en reste-t-il?).

L’affaire a-t-elle été montée de toutes pièces? On peut se le demander.

Quel meilleur moyen de se séparer de ce boulet que de se débarrasser aussi du provocateur?
Il fallait trouver une occasion … ou la faire naître. Nous avons donc eu coup sur coup le passage du vieux Le Pen sur RMC où Jean-Jacques Bourdin a joué le rôle de faire-valoir et de complice involontaire et l’interview publiée dans Rivarol. Jusque là rien d’extraordinaire ni de nouveau. Jean-Marie Le Pen n’a fait que répéter ce qu’il avait déjà dit et les médias, comme d’habitude, se sont jetés dessus.

Ce qui est nouveau, c’est que Marine et ses copains, au lieu de défendre leur président d’honneur ont pris tout le monde politique et médiatique à contre-pied: ils en ont rajouté une grosse couche et sont tous tombés à bras raccourcis sur le vieux. Et ils en ont profité pour affirmer haut et fort qu’ils n’avaient rien de commun avec lui, qu’ils condamnaient ses propos, envisageaient de l’exclure et de lui refuser l’investiture aux régionales. On ne pouvait faire plus fort dans la rupture.

On pourrait même penser que ce que Marine Le Pen appelle le « suicide politique » de son père en est réellement un. Volontaire. Pour laisser à sa fille un parti débarrassé du handicap qu’il représente avec sa vieille garde, le vieux n’aurait-il pas accepté de se charger de tous les péchés du parti pour, tel le bouc émissaire, en être chassé? Un sacrifice consenti pour le bien supérieur du parti.

Volontaire ou non, le résultat risque d’être le même et, si l’affaire se conclut comme prévu, c’est un Front National, tout beau, tout propre et tout neuf qui ira à la bataille pour les élections prochaines.

Publicités

21 réflexions sur “Autre hypothèse

  1. jacquesetienne 9 avril 2015 / 12 h 46 min

    Votre analyse, qui se défend, est basée sur le fait que la « dédiabolisation » favoriserait la montée du FN. Je n’en suis pas persuadé car il se peut qu’une grande majorité de son électorat se contrefiche du diable comme de ceux qui le dénoncent. N’importe comment, dans la logique gauchiarde Marine est « diabolica in aeternam ».

    J'aime

  2. Pangloss 9 avril 2015 / 13 h 03 min

    Il faudrait admettre que cette grande majorité « nauséabonde » est passée en quelques années de dix à vingt-cinq pour cent. Ce que je trouve peu vraisemblable.

    J'aime

    • jacquesetienne 9 avril 2015 / 13 h 22 min

      17.79 % des suffrages au deuxième tour des présidentielles de 2002 avec un taux de participation de 79,7% de participation et cela malgré les manifs… On est loin des 10% que vous évoquez…

      J'aime

  3. ZAZA RAMBETTE 9 avril 2015 / 14 h 07 min

    C’est ce que poux-ronchon me disait ce midi, en affirmant que cette histoire n’était que de la com pour le FN. Info ou Intox… nous verrons bien, mais c’est tout de même lamentable tout cela ! Bon après midi.

    J'aime

    • Pangloss 9 avril 2015 / 14 h 14 min

      Pourquoi lamentable? C’est du grand spectacle. Comme celui des primaires à l’UMP ou au PS. Ne boudons pas notre plaisir: c’est avec nos sous.
      Bonne journée.

      J'aime

  4. Pangloss 9 avril 2015 / 14 h 11 min

    Mais en 2007, JMLP a fait 10,44% au premier tour. Ce qui n’est pas loin de 10. (taux de participation 83,77%).
    Mais tout ça, c’est du passé :-). Sa fille a fait 18% en 2012.
    Donc en cinq ans un glissement de presque 8% du père vers la fille et du nauséabond à la fréquentable.
    Mais vous avez raison, il restera toujours un noyau dur de gens qui assimileront le FN au parti nazi.

    J'aime

    • jacquesetienne 9 avril 2015 / 15 h 01 min

      Et pourquoi donc? Eh bien parce qu’en 2007 M. Sarkozy avait repris les thèmes du FN durant sa campagne. Je m’y suis laissé prendre mais je m’en suis vite repenti. En 2012, ça a nettement moins bien marché : se faire mettre une fois peut être un accident, quand on recommence c’est qu’on y a pris goût…

      J'aime

    • jacquesetienne 9 avril 2015 / 15 h 01 min

      En fait, vous savez cela aussi bien que moi…

      J'aime

  5. Souliko 9 avril 2015 / 14 h 43 min

    Tu as raison, il vaut mieux se caler dans son fauteuil et rigoler !

    J'aime

    • Pangloss 9 avril 2015 / 18 h 12 min

      Tiens! De retour?

      J'aime

  6. Pangloss 9 avril 2015 / 15 h 48 min

    Bien sûr, je sais. Mais tout peut s’interpréter. Et sans un minimum de mauvaise foi ou d’obstination, toute discussion est impossible.

    Aimé par 1 personne

  7. Dr WO 9 avril 2015 / 16 h 03 min

    C’est l’hypothèse que j’avais suggérée à l’article précédent (je n’avais pas encore lu celui-ci)

    J'aime

    • Pangloss 9 avril 2015 / 18 h 32 min

      On verra ce qui en sortira. Exclusion ou non, l’objectif est atteint.

      J'aime

  8. frou-frou 9 avril 2015 / 17 h 39 min

    Effectivement, cette situation de guerre interne où tout le monde tombe sur le vieux (avec tout le respect dû aux vieux) semble être surréaliste.. pourquoi tant de violence alors que ce genre de sortie n’intéresse finalement que les médias ?
    Gollnisch parle de sacrifice inutile..

    Après, on comprend évidemment que la façon de communiquer du président d’honneur irrite la Marine: il ne peut s’empêcher de saisir la perche que lui saisit Bourdin parce que le menhir breton qu’il est refuse de céder un pouce au politiquement correct sur une déclaration faite il y a 30 ans. C’est une question d’honneur chez lui. La « stratégie » n’est cette fois pas payante (il aurait pu répondre la même chose à Bourdin en formulant plus habilement son propos), mais il lui est impensable de revenir sur le moindre de ses propos, c’est sa cohérence et sa force depuis toujours, sans lesquelles il n’aurait pas bâti le seul mouvement politique en France qui semble aujourd’hui encore vouloir faire face.

    Et c’est son rapport à l’honneur justement qui font que je ne crois pas à votre hypothèse: Jean Marie Le Pen n’acceptera jamais de sortir par la petite porte, même au service d’une quelconque stratégie. Ce n’est pas « de sa trempe ».

    Je crois donc qu’elle est réellement en train de tuer le père.

    J'aime

    • Pangloss 9 avril 2015 / 18 h 49 min

      J’aime bien mon hypothèse même si elle est peu vraisemblable. Que Marine tue le père avec ou sans son consentement est une autre histoire. Mais s’il participait à la manoeuvre et se retirait sous sa tente comme Achille sans se renier, ça aurait une certaine classe.

      J'aime

  9. amike 9 avril 2015 / 19 h 59 min

    Le FN est dans la continuité de son Bad Godesberg.

    J'aime

    • Pangloss 9 avril 2015 / 20 h 04 min

      Si tu le dis. Mais entre le SPD et le FN, il y a quelques différences.

      J'aime

  10. frou-frou 9 avril 2015 / 20 h 55 min

    Votre hypothèse est sympathique, et permettrait à Jean Marie Le Pen une sortie de scène bien plus élégante que ce qui est en train de se produire..
    Faire table rase du passé, c’est ce que font en général ceux que le Front National combat, et en principe pas (trop) le Front National.
    Je sais bien qu’il y a la stratégie d’une part, et je ne suis pas au bureau exécutif du FN (il se peut que d’un point de vue stratégique, la mise à pied du patriarche porte ses fruits, bien que je ne sois pas convaincu par la pertinence du calcul), mais l’honneur bordel, est quelque chose qui semble échapper aux jeunes sur ce coup là, défendre son clan face à la meute, toussa.. j’entendais tout à l’heure Nicolas Bay et Philippot, ils m’énervaient, à raconter A la semaine dernière (en défendant JMLP) et B cette semaine (en lui tombant dessus Abraracourcix comme vous le didiez), j’avais l’impression d’entendre des cadres du PS en flagrant délit de blablatage sans queue ni tête. Gollnisch a été plus fin je trouve.

    J'aime

    • Pangloss 10 avril 2015 / 8 h 13 min

      Le FN peut se débarrasser d’un homme, il ne se débarrassera pas aussi facilement de l’image qui lui colle à la peau (et que les médias lui collent). Un nouvel exemple: ce matin sur France-Inter, Thomas Legrand qui semble assurer la fonction de commissaire politique, disait qu’il faudra bien qu’un jour le FN clarifie sa position sur Pétain. Personne ne demande au PS d’en faire autant et pourtant …

      J'aime

      • jacquesetienne 10 avril 2015 / 8 h 29 min

        Je n’allume plus le poste que pour écouter le jeu des 1000 Euros aussi me voyez-vous ravi d’apprendre que M. Legrand est toujours aussi con.

        Personne ne semble se souvenir que M. Mitterrand faisait fleurir la tombe du « traitre » Pétain… La gauche a la mémoire hémiplégique…

        J'aime

      • Pangloss 10 avril 2015 / 14 h 11 min

        La mémoire est la faculté d’oublier.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s