Pause. Explication

Je suis un peu submergé d’emmerdements administratifs: Edf qui ne m’envoie plus de factures depuis quelques temps ni par poste ni par internet, l’administration qui me demande ma dernière facture EDF comme justification de domicile et EDF injoignable (débordé par un trop grand nombre d’appels) sauf par internet mais qui, pour m’identifier, me demande les références de ma dernière facture.
Le trésor public qui me demande pour la troisième fois de payer une facture d’eau émise par erreur et annulée deux fois après réclamation et qui fait une saisie sur ma retraite.
Et en plus (!) ma voiture accrochée sur un parking que je dois faire réparer et qui me fait courir entre un mécanicien et un carrossier ce qui va me faire louper le contrôle technique dont la date est dépassée.

Et, je le répète, WordPress qui veut me vendre un nom de domaine et qui fait semblant d’ignorer mon refus en confirmant ma commande.

Pause. Prolongée (?)

Le covid m’ennuie, ce qu’on en dit, ce qu’on n’en dit pas et ce qu’on répète ad nauseam à la radio et à la télé que je ne regarde ni n’écoute presque plus depuis quelques jours. Heureusement, j’ai de quoi lire.

Et j’ai de moins en moins envie de commenter une actualité qui ronronne.

Je ne peux toujours pas commenter sur les blogs « blogspot.fr » sauf à ouvrir un compte chez Google. Ce que je refuse. Rien d’étonnant, je reçois de moins en moins de visite de ces blogs.

Je m’aperçois que mes blogs favoris sont de moins en moins actifs.

Et je suis profondément agacé par les sites qui m’annoncent que la protection de ma vie privée est leur priorité mais affirment en même temps qu’ils me géocalisent, stockent des informations sur moi et les transmettent à leurs partenaires.

Il y a jusqu’à spider solitaire, une réussite que je fais quelquefois qui ne me laisse l’ouvrir que si j’accepte leur « protection de vie privée ».

Enfin, malgré les blogueurs de réclame, je reçois encore trop de pubs débiles.

Tout ça pour vous dire que je vais un peu abandonner internet. Ce qui ne sera pas trop pénible avec le printemps qui s’installe.

Les chevaux et l’écurie

Être confiné en ville plusieurs semaines dans un petit appartement peut être très pénible sinon insupportable. C’est pourquoi, ceux qui le peuvent quittent les régions confinées, les riches dans leur résidence secondaire, les pauvres chez leurs parents (les orphelins pauvres, tant pis pour eux). Il y a des embouteillages sur les routes et les trains sont bondés malgré l’augmentation du prix des billets.

Les futurs confinés prennent donc la poudre d’escampette avant de ne plus pouvoir le faire. Ils vont trimballer le virus dans leur voiture ou dans celle des co-voitureurs et dans les trains et le diffuser dans les provinces moins contaminées.

A partir de ce samedi à minuit, ils auraient été bouclés.

Ne trouvez-vous pas que ça ressemble à l’image de l’écurie dont on ferme les portes après que les chevaux s’en sont échappés?

Les Pieds Nickelés à la manoeuvre

Dans le cadre de l’organisation de la campagne vaccinale, trois mille vaccins Pfizer et Moderna vont arriver en Corse ces jours-ci EN PLUS de ceux déjà prévus. Le président de l’association des maires de Haute-Corse est intervenu ce matin sur France-Bleue Corse (RCFM) pour lancer un appel: il faut de toute urgence que les maires recensent les personnes de plus de soixante-quinze ans résidant dans leur commune et en transmettent la liste à la préfecture. Ces vaccins doivent être administrés avant la fin du week-end. Bon courage aux médecins et aux infirmières!

*******

Instruction de Macron à Castex, Véran et Salomon qui préparent leur prochaine conférence de presse sur la crise sanitaire:

« Puisque ces mystères nous échappent, feignez d’en être les organisateurs ».

Phrase à peine modifiée piquée à Jean Cocteau.

*******

Portez-vous bien!

Effets secondaires

Gaspard N., soixante-seize ans, à peine quelques heures après avoir reçu sa première injection du vaccin, a gagné cent cinquante euros au loto.

*******

Germaine S., fraîchement vaccinée, vient d’apprendre qu’Armand, son petit-fils était tombé de vélo et s’était cassé la clavicule. Bien fait! Ce sale gosse faisait des misères à son chat.

*******

De peur de manquer son rendez-vous au centre de vaccination, Jean-Pierre B., trop stressé a fait un infarctus.

*******

Le vaccin Astra-Zeneca avec lequel on vaccine au Royaume-Uni ne sera livré qu’avec retard en France. Les journalistes ont donc comme instruction de parler de potentiels effets secondaires indésirables pour préparer la suspension de son utilisation. Dès que les nouveaux stocks seront livrés, on a prévu de dire qu’il est parfaitement toléré. Du moins, ça ne m’étonnerai pas.

Polémicons, polémiconnes (1)

La Macronie n’aime pas les écolos qui pourraient faire un score gênant aux présidentielles. C’est sans doute pourquoi le ministre de l’Agriculture s’est ému de la journée sans viande dans les cantines de Lyon, préjudiciable aux éleveurs, a-t-il dit parmi d’autres arguments discutables.

Si j’ai bien compris, la viande serait remplacée par du poisson ou des œufs qui sont, comme chacun le sait, une source de protéines animales. Et je me dis que cet imbécile a oublié qu’il est aussi le ministre des éleveurs de poules pondeuses, des pêcheurs et des pisciculteurs.

Il suit le chemin tracé par Macron qui oublie trop souvent qu’il est aussi le président des Gaulois réfractaires.

(1) titre piqué à Laurent Gerra que j’écoute souvent le matin sur RTL 

Big Brother respecte votre vie privée (novlangue)

Malgré les bloqueurs de pub, certaines réclames, de plus en plus nombreuses, arrivent à se glisser sur les écrans de nos bécanes. Des « publicités ciblées », comme on  dit. C’est ainsi que l’on me fait savoir que les grandes surfaces d’Ajaccio attendent ma visite  pour me proposer leurs marchandises. Car, citoyen de la Start-up nation, je suis « géo-localisé ». Si l’on disposait d’une carte assez précise, on pourrait y inscrire une croix pour repérer l’endroit où j’ai mon domicile. Pour le moment, ce n’est pas encore très au point: il me faudrait trois heures de route pour aller faire mes courses. J’échappe encore à la sollicitude commerciale de Big Brother.

Mais il ne désarme pas, ce saligaud. Combien de sites et même de blogs ne peuvent être visités que si on se connecte afin de rentrer dans un de ces fichiers qui s’échangent, se vendent ou se volent comme on l’a vu récemment?

Il m’arrive de visiter le site de France-télévision pour y regarder des émissions que j’ai manquées. Jusqu’à récemment, pas de problème sinon que de devais me farcir plusieurs spots de trente et quelques secondes avant de voir le début. Maintenant, même ça, c’est fini. Big Brother exige de moi que je me connecte avant d’accéder à son site. Sans doute pour protéger ma vie privée qui est, selon la formule consacrée, sa priorité. Rien de nouveau: au début des années 70, un certain Marcillac, directeur du service des sports à la télé, avait vendu le fichier de l’ORTF à des entreprises de vente par correspondance. Ça s’est terminé en correctionnelle parce que, en ce temps-là, c’était un délit. Aujourd’hui, c’est légal et même France-Télévision s’est lancée dans ce bizness.

Mais il y a pire. Allant aujourd’hui à la Poste retirer trois sous du compte sur lequel est versée ma petite retraite, je me suis entendu dire que mon dossier n’était pas complet et que, si je voulais retire une somme plus conséquente (mille cinq cents euros, par exemple), cela me serait interdit.

« Et en quoi mon dossier ne serait-il pas complet? », ai-je demandé.

– Il manque une attestation de domicile, m’a-t-on répondu.

– Une attestation de domicile? Vous avez mon adresse sur les chèques, je vous présente ma carte d’identité, toutes pièces que je n’ai pu obtenir qu’en fournissant cette attestation, une facture EDF en l’occurrence. Que voulez-vous de plus?

– Votre feuille d’imposition.

– La taxe foncière et la taxe d’habitation?

– Non! Celle de votre impôt sur le revenu parce que nous avons besoin de connaître vos revenus.

Inutile d’être grand clerc pour deviner quel usage sera fait de ces informations sur mes revenus. Correction: « serait fait » car j’ai refusé de « compléter mon dossier » au motif qu’ils ne sont pas tous avouables. J’ai précisé, à haute et intelligible voix, qu’une partie de ces revenus que la Poste tient à connaître étaient gagnés la nuit sur le port de Bastia où, vêtu d’une mini-jupe en cuir et de porte-jarretelles, j’attendais les noctambules en mal d’affection.

La décennie maudite

Le vaccin Pfizer est réservé aux plus de soixante-quinze ans (qui ont la chance d’avoir eu un rendez-vous). L’Astra-Zénéca au moins de soixante-cinq ans (qui ont la chance etc.). Le Moderna est comme l’Arlésienne: on en parle mais bien peu peuvent se vanter de l’avoir vu.

Quid de ceux qui ont entre soixante-cinq ans et soixante-quinze ans?