Accrochez-vous!

La Turquie achète en Europe des bovins qu’elle engraisse avant de nous les revendre.

Quand on sait comment ce pays traite les humains, on n’est pas étonné d’apprendre comment il traite les animaux. Lisez ça pour vous donner une idée de la chose.

Il paraît qu’il y a des contrôles. On tremble en imaginant ce qui se passerait s’il n’y en avait pas.

Heureusement (!) on a des fonctionnaires qui s’occupent de ce problème et qui osent dire ça:

« Il est vrai que nous avons des contacts avec la Turquie, qui cherche à constituer un cheptel, mais nous exportons beaucoup plus de bovins vers l’Italie», indique-t-on du côté de la Direction générale de l’alimentation (DGAL), qui précise que l’essentiel des transports français s’effectue par bateau – sans que l’on sache si les animaux sont mieux traités.

Comme si en envoyer plus en Italie qu’en Turquie, absolvait les auteurs de ces horreurs et minimisait la responsabilité de cette Direction générale de mes …

PS: On ne m’a pas encore coupé internet. Demain peut-être ou jamais. Qui sait?

Re-PS: J’ai trouvé ça sur le Salon beige (trop catho pour être ma tasse de thé mais chacun croit ce qu’il veut)

3199089263

Notez le sous-titre.

Gros travaux

Pendant quelques jours à partir de demain matin, ma maison sera livrée aux ouvriers des différents corps de métier. Je vais me réfugier ailleurs où je ne suis pas certain d’avoir internet.
Pour combien de temps? Je ne sais pas.
J’espère vous retrouver bientôt. D’ici là, portez-vous bien.

Migrants ou émigrants?

Valls veut que la France fasse la démonstration qu’elle est capable d’accueillir les neuf mille réfugiés de la jungle de Calais qui, d’après lui, fuient la guerre en Syrie et en Irak.
On peut se poser la question de savoir si, à Calais, il n’y a que des gens venus d’Irak et de Syrie et il est facile de se répondre non. On peut aussi se demander pourquoi la France devrait « accueillir » des gens qui ne rêvent que de la quitter. Ces gens qu’on accueille et qu’on va loger de force dans des camps ne sont-ils pas plus des prisonniers que des hôtes? On peut enfin s’interroger sur l’attitude de la France qui retient chez elle des gens pour éviter à la Grande-Bretagne de les refouler … ou de les accueillir.

Dernière question: la plupart de ces migrants sont des hommes jeunes. Pourquoi ne prennent-ils pas parti dans la guerre qui ravage leurs pays? Sont-ils des émigrants ou des déserteurs? Fuient-ils la guerre ou veulent-ils rejoindre l’eldorado britannique?

Il n’est pas besoin d’être grand clerc pour imaginer que dès que la jungle sera vidée de ses occupants actuels, la place sera libre pour de nouveaux arrivants qu’il faudra « accueillir » à leur tour. On peut aussi se dire que les migrants qu’on va répartir un peu partout en France vont réclamer des salles de prière ou des mosquées, des magasins hallal et -pourquoi pas?- des imams pour conduire leurs prières.

Il y a une question à laquelle vous connaissez déjà la réponse: qui va payer? Et une dont, personne ne connaît la réponse, ni vous ni moi moi ni ceux qui nous gouvernent: comment va se terminer cette affaire?

Ils ont tout faux

Notre ministre de l’éducation a perdu une bonne occasion de se taire en voulant reprendre Sarko et son « Dès que l’on devient français, nos ancêtres sont gaulois » et ses adversaires en voulant la corriger.
« La ministre de l’Éducation que je suis connaît parfaitement les premières phrases de ce livre, Tour de France par deux enfants, d’Ernest Lavisse, sous la IIIe République : Autrefois, notre pays s’appelait la Gaule et les habitants les Gaulois« , a-t-elle fièrement déclaré.

Chez Atlantico, ils croient savoir de quoi ils parlent et affirment: « Le problème, c’est que, commme de nombreuses personnes l’ont signalé sur Twitter, Le Tour de la France par deux enfants, manuel d’histoire très répandu sous la IIIème République et d’où nous vient la fameuse phrase « nos ancêtres les Gaulois », n’a pas du tout été écrit par Ernest Lavisse, mais par Augustine Fouillée, sous le pseudonyme de G.Bruno.« 

Il y a du vrai: le nom de l’auteur.

Pour le reste … rectifions: Le Tour de la France par deux enfants n’était pas un manuel d’histoire mais un roman racontant les aventures de deux jeunes orphelins quittant Phalsbourg (en Lorraine devenue prussienne après la guerre de 1870) pour rejoindre leur oncle qui s’est établi à Marseille.

C’est un roman pédagogique où à l’occasion des voyages et des aventures des deux enfants, on découvre la France, son Histoire, sa géographie, son industrie et son artisanat, ses monuments, les particularités de ses régions, ses grands hommes etc. On y trouve des préceptes moraux, des conseils pratiques de vie quotidienne, des règles de bonne éducation. On trouve tout ce qu’à la fin du XIXème siècle on jugeait utile d’enseigner à un enfant comme base de sa « culture générale ».

Il ne commence pas par « Nos ancêtres les Gaulois ».

Ce livre a été très largement diffusé dans les écoles françaises même après la fin de la troisième République: il a été un de mes livres de classe en primaire.

Dans le genre, c’est un petit chef-d’œuvre et je me souviens l’avoir dévoré dès que je l’ai eu en main et l’avoir relu une bonne dizaine de fois. Dont une très récemment.

Il a été adapté en feuilleton par la télévision à la fin des années cinquante.

Et, aux dernières nouvelles, il était toujours en vente.

PS: j’ai voulu signaler son erreur à Atlantico mais, pour commenter, il faut être abonné. Et je ne veux pas m’abonner.

Taquinons les climatosceptiques

Le mois de juillet a été le plus chaud depuis qu’on mesure les températures de notre planète, soit cent trente-sept ans. Chacun des quinze mois écoulés a battu des records de chaleur. Et ce n’est pas près de s’arranger.

Plus de détails ICI ou ou ailleurs.

Voilà, voilà.

Ceux qui confondent météo et climat peuvent commenter. Il ne faut pas perdre une occasion de rigoler.

Ceux qui ne croient pas au réchauffement peuvent commenter aussi. En restant calmes si possible.