Mondo cane

Les Italiens ont voté. Les vainqueurs ont constitué un gouvernement. Eh bien! Ça ne plaît pas à nos dirigeants qui nous prient par voix de presse (radio et télé) de ne pas être d’accord.

A force de condamner le résultat des élections (démocratiques jusqu’à preuve du contraire) de pays qui sont nos proches, nos amis et nos alliés, on va finir par ne plus avoir d’amis.

Sans parler du fait que ça n’enlève rien à la réputation d’arrogance de nos gouvernants prompts à donner aux autres des leçons qu’ils ne suivent pas toujours comme si leurs nombreuses réussites dans tous les domaines les autorisaient à se proposer en exemples.

*******

En mars dernier, Mireille Knoll a été sauvagement poignardée et brûlée aux cris d’Allah Akbar.

Le caractère anti-sémite a été retenu dans la qualification de ce crime.

Ce matin, j’ai entendu qu’il se pourrait qu’après réflexion, on ne retienne pas le « motif religieux ». Comme si crier « Allah Akbar » n’était pas en soi la proclamation d’un attachement à l’Islam.

Admettons. Il n’en reste pas moins, même s’il n’a pas été celui des assassins, qu’on admet l’existence de ce « motif religieux ».

« Motif religieux »! Voilà qui est révélateur. On ne saurait mieux dire que l’Islam est une religion qui, pour certains, permet et même encourage le meurtre des Juifs. Une religion qu’on tolère pourtant et que nos gouvernants essaient sans grand succès d’organiser.

Faute de pouvoir s’en débarrasser? Ou d’oser même y songer?

Publicités

J’ai regardé

Oui, j’ai regardé le mariage princier. Enfin, pas tout: j’ai zappé la cérémonie religieuse. Mais ce que j’ai vu m’a plu. Tout y était, le temps superbe, la foule qui savait se tenir et ne boudait pas sa joie, les mariés agréables à regarder, le château de Windsor, les uniformes, le protocole et la reine Elizabeth dont la présence et même l’existence donnaient à ce spectacle la légitimité indispensable.

Quelle différence avec nos cérémonies républicaines! Je ne parle pas des défilés, prises d’armes et autres démonstrations militaires mais de la légitimité (je ne trouve pas d’autre mot) de nos gouvernants et notamment de celles de notre président et de la République qu’il est censé incarner.

Le résultat, c’est que, quel que soit le décorum ou la pompe, Mitterrand au Panthéon ou Macron au Louvre, ça fait toc, ça fait usurpation, comme Napoléon qui se faisait appeler Majesté et que ses opposants appelaient l’usurpateur.

Nos présidents nous dirigent, nous commandent et nous gouvernent mais leur pouvoir ne vient pas d’en-haut (si l’on est nostalgique de la monarchie de droit divin) ni d’eux-mêmes et de leurs ancêtres (si l’on préfères référer à l’Histoire). Non! Leur pouvoir vient d’en bas. C’est pourquoi, il leur manque toujours quelque chose quand on les compare à la reine d’Angleterre.

C’est sans doute aussi pourquoi aucun n’aura jamais la cote de popularité et même d’affection dont bénéficient les souverains anglais.

Je crois que c’est Orson Welles qui a dit qu’il y a cinq rois dont on ne peut se passer: les rois de pique, de cœur, de carreau, de trèfle et le roi d’Angleterre.

Hélas! Il y en a un sixième, bien vivant et, comme l’a chanté Brassens, que nous avons peu de chance de voir un jour détrôner: le roi des cons.

Les victimes volontaires

Les Palestiniens de Gaza manifestent contre l’installation de l’ambassade américaine à Jérusalem. Qu’est-ce que ça peut leur faire? Ce n’est pas à Gaza que Trump place son ambassade. Et à Jérusalem-est, il n’y a pas tant de manifestations.

*******

Un des arguments des Palestiniens serait que les musulmans sont en plein ramadan et que cette installation serait une insulte à l’Islam. Pourquoi faudrait-il tenir compte des fêtes religieuses de tel ou tel avant de faire quoi que ce soit? D’ailleurs, les Egyptiens et les Syriens ne se sont pas gênés en 1973 pour attaquer Israël le jour du jeûne du Kippour.

*******

C’est LeMonde.fr qui nous l’explique: les autres pays arabes se fichent un peu de tout ça. Les pays du Golfe songent à s’allier avec Israël pour contrer l’Iran; quant à l’Egypte, elle voit d’un mauvais œil la bande de Gaza où règne le Hamas proche des frères musulmans et qui sert de base aux trafic d’armes qui alimente les djihadistes du Sinaï.

*******

LeMonde.fr nous dit aussi que les Gazaouis ont pour objectif de franchir la frontière qui les sépare d’Israël: « Cela créerait un précédent très difficile à gérer ensuite. Israël ne veut sous aucun prétexte qu’elle soit franchie. »

*******

Il n’y a qu’en Bisounoursie et en particulier en France que l’on s’émeut, que l’on déplore les affrontements, qu’on « condamne fermement » et qu’on compte les morts comme autant de preuves de la barbarie israélienne. Nous, en France, on laisse venir tous ceux qui se présentent.

*******

J’observe enfin que dans l’affrontement entre Israël et les Arabes, les premiers peuvent perdre les guerres et se préparer pour les suivantes et qu’Israël disparaîtrait en cas de défaite. Et où iront survivants? Ils ne seront plus israéliens mais ce seront toujours des Juifs. On peut déjà leur souhaiter bon courage: quel que soit le pays où ils se réfugieront, des musulmans les y attendront.

Dramatique malentendu

Hier soir, à Paris, dans le quartier de l’Opéra, un jeune français, ne faisant qu’utiliser son droit à l’expression, a crié: « Allah Akbar ».

En entendant ces mots, les passants ont cédé à l’islamophobie (psychose qui frappe principalement les Français dits « de souche ») et se sont enfuis pour se réfugier dans les restaurants voisins.

Vexé, le jeune homme qui constatait qu’on refusait d’entendre son message, s’est énervé et a essayé de retenir les fuyards en brandissant un couteau. Dans la bousculade, plusieurs personnes ont été blessées dont une mortellement.

La police arrivée peu après sur les lieux a abattu le jeune prédicateur.

Une marche blanche sera organisée en sa mémoire. Et une manifestation de protestation contre les violences policières est également prévue.

Etat dans l’Etat

Un certain Marwan Muhammad organise une consultation sur Internet à destination des musulmans de France.

Marwan Muhammad ne cache pas ses opinions. Proche, dit-on, des Frères musulmans, il a dirigé l’observatoire de l’islamophobie et s’est fait connaître en affirmant que personne ne peut affirmer que la France, dans trente ans, ne sera pas un état musulman.

Pour l’instant (première étape?) son objectif est de permettre aux musulmans de « prendre leur destin en main« .

Aux musulmans. Pas aux Français de confession musulmane ni aux musulmans étrangers, non! Aux musulmans tout court.

En voilà un pour qui le grand remplacement n’est pas un fantasme de petit blanc de droite mais un espoir! Ou un projet.

 

 

Incitation à fermer sa gueule

Zemmour a été condamné en appel pour les propos qu’il a tenus dans l’émission « C à vous » où, on s’en aperçoit quand on regarde la vidéo, Zemmour, en position d’accusé dès le début, était sommé de s’expliquer devant les animateurs érigés en tribunal (lu dans Causeur). Le journaliste avait notamment dit que la France vivait «depuis trente ans une invasion» et qu’ «une lutte pour islamiser un territoire» se déroulait «dans les innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées».

Il a peut-être raison. Ou peut-être pas. Il fait un constat sur lequel on peut ne pas être d’accord. Mais ça, c’est interdit, c’est de « l’incitation à la haine religieuse ».

Critiquer une religion (ou plutôt cette religion), se plaindre de ses effets, c’est une incitation à la haine.

Très pratique, n’est-ce pas ce concept d’incitation à la haine? Il peut s’appliquer à tout et n’importe quoi.
Je vous donne un exemple: vous éprouvez une antipathie pour McDonald qui, depuis trente ans et plus, envahit nos villes en hamburgerisant notre façon de nous nourrir au point que dans de nombreux quartiers leur junk food constitue une part importante de l’alimentation. McDonald pourrait vous traîner devant un juge pour incitation à la haine.

On pourrait aussi trouver un autre exemple: vous pensez et vous dites que depuis un an le macronisme a envahi la France et lutte pour macroniser tous les constituants de la société française (je vous laisse faire la liste des « réformes » que nous a tricotées et nous tricotera notre président) et que dans de nombreux secteurs les marcheurs se placent et s’imposent (à commencer par les médias). Eh bien! C’est de l’incitation à la haine. Et c’est d’autant plus grave que cette haine trouve son origine dans celle que -haineux que vous êtes!- vous éprouvez pour le chef de l’État.

Si vous trouvez ça ridicule et même risible, dépêchez-vous de rire car bientôt même rire sera répréhensible. Rectification: rire a déjà été puni. Par ceux qui n’ont pas apprécié les dessins qu’ils ont trouvés dans Charlie-Hebdo.

Donc, pensez ce que vous voulez mais gardez le pour vous.

J’étais outré et je ne le savais pas

Ce matin, alors que je trempais mes canistrelli dans mon café en écoutant France-Inter, j’en ai appris une belle: « La France est outrée« . Et puisque, paraît-il, j’en fais partie, je suis, moi aussi, prié d’être outré. Avouez que ça fait un choc.

Faut que je vous raconte.

Trump a fait un discours devant la NRA (National Rifle Association, ce qu’en France on traduit par le lobby des armes; lobby, c’est pour qu’on comprenne bien que c’est rien que des sales cons).

Donc il a fait un discours dans lequel il a dit que si quelqu’un avait été armé parmi le public ou le personnel du Bataclan, les terroristes n’auraient pas fait autant de victimes.

J’ai vu la vidéo. Je ne l’ai pas trouvée choquante. Ce que j’ai vu et entendu, c’est Trump qui a souligné le côté choquant que représente l’assassinat de sang-froid d’innocents par des terroristes qui, eux, n’ont pas eu de problèmes pour se procurer des armes.

Mais il y a eu des gens (Hollande, le ministère des Affaires étrangères et bien d’autres officiels de la pensée correcte) pour protester.
D’où la phrase de France-Inter qui nous annonce alors qu’on n’en savait rien que nous sommes « outrés« .

Eh bien! Moi, je ne suis pas outré et je refuse de l’être sur ordre d’un journaliste de la radio d’État. Il serait temps que ces gens qui causent dans le poste ou qui écrivent dans le journal se rendent compte qu’ils ne sont pas là pour déverser leur bonne parole dans des cerveaux préalablement vidés et formatés et qu’il arrêtent de nous dire, à propos des événements dont ils veulent bien nous entretenir (ou qu’on les autorise à rapporter), « ce qu’il faut en retenir » ou « ce qu’il faut en penser ».

C’était mon coup de gueule dominical.

Portez-vous bien et soyez heureux quand même!

PS: Si vous tapez « La mite dans la caverne » dans la barre de recherche de You Tube, vous trouverez des vidéos qui ne sont pas inintéressantes.

PPS: A une de mes lectrices (elle se reconnaîtra): J’ai entendu aussi ce matin qu’aujourd’hui était la journée mondiale sans régime.