Encore une couche!

Ne parlons pas des causes, contentons-nous de faire la liste (non exhaustive) des effets: une inflation galopante, une crise sociale qui enfle, une énergie de plus en plus chère, des risques de coupures d’électricité délestages, des pénuries alimentaires, une sensibilité en hausse dans certains quartiers, un système de santé à l’agonie, une éducation nationale à la rue, une guerre en Europe, un réchauffement climatique incontrôlable (d’ailleurs la France vient de remettre en service une centrale à charbon) etc.

Des raisons d’être optimiste?

La seule différence entre notre monde et le Titanic, c’est que sur le Titanic, il n’y avait pas la place d’organiser une coupe du monde de foot.

Profitez-en!

Lutter contre les déchets en triant vos poubelles? Trop tard! Les océans sont déjà pleins de plastique.

Freiner le réchauffement en économisant l’énergie? Trop tard! Même en coupant tout, on dépassera bientôt les deux degrés.

Limiter la surpopulation? Trop tard! Ils sont déjà nés.

Protéger la bio-diversité? Trop tard! Des milliers d’espèces ont disparu et ça n’est pas près de s’arrêter.

Alors, profitez-en, claquez votre pognon en achetant un 4×4 diesel, allez chasser les derniers rhinocéros, jetez votre vieille machine à laver dans le plus proche fossé, foutez le feu aux forêts etc. En fait, continuez comme avant.

Parce que, quoi que vous fassiez, C’EST FOUTU.

Sauve qui peut mais pas de panique!

Tout va bien, Macron veille et le gouvernement s’occupe de tout. Mais personne n’est parfait. Il peut y avoir des trous dans la raquette, des pépins dans les bananes, des couilles dans le potage et un manque de moyens intellectuels chez ceux qui conduisent le char de l’État.

C’est pourquoi le gouvernement a créé FR-Alert. En quoi ça consiste? C’est simple. Depuis juin dernier, si un danger majeur et imminent vous menace, votre téléphone va sonner et on vous annoncera ce qui va vous tomber sur la tête et les moyens de vous protéger.

Exemples: un tremblement de terre? Cachez-vous sous la table; une inondation? Apprenez à nager; des émeutiers armés jusqu’aux dents issus des zones sensibles envahissent les beaux quartiers? N’ouvrez pas votre porte; Poutine envoie un bombe atomique: Priez; un nouveau variant hyper-contagieux et mortel à tout coup se répand dans le pays? Faites pénitence; il n’y a plus de riz dans les supermarchés? Mangez des pâtes; il n’y a plus de pâtes non plus, plus de paracétamol, de croquettes pour le chien, de moutarde, de farine, de sucre, de lentilles, de haricots (ça fait longtemps qu’on en a vu la fin) d’huile de tournesol, d’essence, d’électricité, d’eau au robinet, de tout? Alors là, vous exagérez. Mettez-y un peu du vôtre. Macron ne peut pas tout faire.

Grâce à FR-Alert, les paranoïaques, les angoissés et les hypocondriaques, ceux qui prennent toujours leurs précautions, ceux qui pensent que la fin du monde arrivera avant la fin du mois et que le pire est toujours sûr, sauront qu’ils avaient raison depuis le début et diront qu’on aurait dû les écouter avant.

Grâce à FR-Alert, les Français n’éteindront plus jamais leur téléphone, vérifieront fréquemment qu’ils ont du réseau et auront peur en permanence. Et ça, c’est un bon moyen de les surveiller et surtout de les faire tenir tranquilles.

Tel Lazare…

… je sors du tombeau dans lequel m’avait plongé Orange: pas de téléphone fixe, pas d’internet depuis la mi-août.

Service après-vente (ou assistance ou quel que soit son nom) NULLISSIME.

C’est réparé depuis ce midi.
Mais ai-je quelque chose à dire?

Qui peut bien bombarder?

Inquiétude autour de la centrale nucléaire de Zaporijjia qu’on nous dit sous contrôle russe et qui fait l’objet de bombardements dont les médias officiels (mais quels médias ne sont pas officiels dans notre beau pays?) ne nous indiquent pas qui en sont les auteurs.

A moins que les Russes soient assez cons pour se bombarder eux-mêmes, il faut bien supposer que ce sont les Ukrainiens qui envoient des obus sur la centrale au risque de provoquer un incident majeur (et plus si affinités). Mais ça, on se refusera à nous le dire parce que les Ukrainiens sont peut-être un peu cons mais dans cette guerre américano-russe, ce sont les gentils.

Les couleurs du temps

L’alerte était jaune au moment où le ciel est tombé sur la Corse. Les polémiqueurs professionnels et amateurs s’insurgent: « Pourquoi Météo-France n’a-t-elle pas haussé le niveau d’alerte? On aurait évité la catastrophe. »

Image

Ah bon?

Lequel d’entre vous, apprenant que sa région est en alerte orange, a éloigné sa voiture des arbres qui risquent de tomber, des maisons qui risquent de perdre leur toiture et des rues qui peuvent se transformer en torrents?

Qui a fermé portes et fenêtres, rentré dans le salon tout ce qui se trouvait sur le balcon, bouclé ses volets, débranché sa box et sa télé et coupé l’électricité au compteur?

Qui s’il était dans un camping, a replié sa tente et s’est réfugié par précaution dans les sanitaires en dur?

Qui a un jour pris au sérieux l’alerte orange?

Photo: arrivée de l’orage sur Ajaccio.

Le pays de la soif

Le préfet de Haute-Corse prévient: plus d’eau dans vingt-cinq jours. Pas de pluie en vue.

Mais les avions et les bateaux continuent de cracher des vacanciers.

Des quotas en rapport avec les possibilités d’accueil de l’île? Vous n’y pensez pas, mon bon Monsieur! Il faut sauver la saison.

PS: le préfet prévient: il y aura des délestages.