Retour à la case départ

Après la crise, la crise reprend avec quelques « améliorations ». Les nouvelles du jour le confirment. Brigitte Macron a parlé à Fogiel et nous a annoncé que le « grand débat » a permis à son mari d’apprendre bien des choses sur les raisons du mécontentement du petit peuple; c’est comme si discourir devant des maires en cravates permettait d’entendre ce qu’on à dire les gilets jaunes sans cravate.

Et Benalla? Quoi, Benalla?

Le carburant qui a jeté dans la rue les gilets jaunes en colère coûte plus cher qu’avant la crise. Et Macron garde le cap. Comme, paraît-il, disait Henri IV: « Embrasse mon cul, ma bouche est malade ».

Qui seront les prochains chefs de l’UE? Ça négocie à Bruxelles. Inutile de vous en inquiéter: on ne vous demande pas votre avis.

Dans un tout ordre d’idées, l’EPR de Flamanville a pris un nouveau retard, va coûter encore un peu plus cher car il doit résoudre de nouveaux problèmes de malfaçons. Comme vous voyez, rien ne change, tout continue.

Et puisque qu’on aborde le problème du nucléaire, on apprend qu’une association qui se préoccupe de la pollution de la Loire et préfère faire ses mesures elles mêmes plutôt qu’attendre des nouvelles de l’ASN (les gens sont méfiants) a noté qu’en aval des quelques centrales qui rejettent leurs effluents dans le fleuve, leur dernière mesure a permis de relever un taux de tritium très largement supérieur aux normes admises. N’en doutons pas, l’ASN va faire une enquête mais le mal est fait. Il faut s’y habituer.

Trump, dans sa grande bonté vient d’annuler à la dernière minutes des frappes aériennes sur l’Iran. La paix est en marche. Tant mieux.

Des détenus radicalisés qui sont derrière les barreaux pour faits de terrorisme continuent le combat à coups de couteaux en céramique et de barres de fer. On voit par là que la punition qu’on leur a infligée n’est ni dissuasive ni réhabilitante (ça existe?) et que la naïveté de nos dirigeants croît avec le problème qu’ils ont à traiter. Il semble que personne n’ait songé à utiliser contre ces fidèles de Mahomet les arguments qui, de leur point de vue, sont efficaces. Cela leur permettrait de juger sur pièces des avantages de cette Charia qu’ils veulent nous imposer.

Cahuzac, sous contrôle judiciaire, vient d’être autorisé à pratiquer la médecine. Il a choisi de s’établir en Corse où le climat est plus agréable  (la mer, la montagne, les palmiers, tout ça) que celui du plateau de Langres ou de Charleville-Mézières. On aurait pu l’autoriser à exercer son art à Fleury-Mérogis mais il semble que ce soit pas venu à l’idée de juges soucieux du confort d’un ancien ministre.

Le pharmacien chez qui je me fournis, m’a offert un stylo-bille. L’entrepreneur des pompes funèbres aussi. On est peu de choses.

En bref

Manifestations à Hong-Kong. Des jaunes mais sans gilet.

*******

La présidente de la Cour d’assises de Versailles a été agressée à son domicile et blessée par un tir de LBD. Le parquet a ouvert une enquête pour tentative d’homicide quoique l’arme utilisée soit « non létale ».

Les policiers et gendarmes qui ont utilisé des LBD récemment et qui font l’objet d’une enquête devront-ils répondre de tentative d’homicide?

*******

Ce sera tout.

C’est normal

Qu’il est loin le temps de la retraite à soixante ans! Dans le nouveau monde macronien, c’est à soixante-deux que vous êtes autorisé à partir. Sauf, bien sûr, si vous voulez toucher la pension qu’on vous avait promise. Si vous êtes gourmand et si vous espérez percevoir votre retraite à taux plein, il vous faudra bosser jusqu’à soixante-quatre ans. Si vous avez l’impression qu’on vous prend pour des cons, c’est normal: on vous prend pour des cons.

Mais pour compenser, les Macron’s boys vont autoriser la PMA pour tous toutes. Aux frais de la sécu ?

Alors, heureux heureuses ?

*******

La nouvelle loi sur la réforme du système de santé s’appelle « Ma santé 2022 ». Voilà un titre qui a tous les défauts. En premier lieu, il vous annonce qu’avant trois ans les problèmes urgents ne seront pas résolus. Accrochez-vous et essayez de ne pas mourir avant.

Ensuite, ce titre est du charabia. Dans quel esprit tordu « 2022 » a pu devenir un adjectif ou un complément circonstanciel de temps ? Ce doit être pour faire « moderne ». Pour plagier Didier Goux, ça fait plutôt modernœud. On aurait pu dire « en 2022 » ou mieux « à partir de 2022 ».

Enfin, « Ma santé », c’est du style bébé. Comme « J’accroche MON manteau à la patère où il y a MON nom et MA photo, JE vais faire pipi et JE me mets sagement en rangs ». Ou « JE range MES jouets, JE me brosse les dents et JE vais me coucher sans faire un caprice ».

Il paraît qu’Agnès Buzyn est ministre. Je vous laisse réfléchir.

Quand on s’adresse aux Français comme s’ils avaient quatre ans, ils ne peuvent s’empêcher de penser qu’on les prend pour des cons. Qu’ils se rassurent! Ils ne se trompent pas. C’est normal: on les prend réellement pour des cons.

OPA hostile et autres petites choses

Macron se souvient qu’il était naguère banquier d’affaires et que les fusions-acquisitions, il connaît. Fier de sa victoire sur les Républicains aux européennes et de sa glorieuse seconde place derrière le RN, il a décidé d’avaler les restes du parti de droite en faisant dire à un de ses sbires (lequel a retiré ses propos mais à bon entendeur, salut!) que ceux qui ne se présenteraient pas sous sa bannière aux prochaines municipales seraient ses ennemis. « Ennemis », pas moins. Une curieuse manière de promouvoir une République apaisée.

*******

Les Allemands ayant quasiment annexé Majorque à tel point qu’on dit chez eux que cette île des Baléares est devenue leur dix-septième land, ils cherchent un nouveau lebensraum. A Majorque, ça a commencé par l’arrivée de touristes, puis de retraités. On a vu fleurir, hôtels, restaurants, camps de vacances et résidences diverses qui leur sont réservés. Ça a continué par l’installation d’entreprises et de commerces destinés à permettre aux Allemands de ne pas se trouver dépaysés. C’est ce que m’a raconté un ami majorquin qui n’a trouvé de travail que chez un fabricant allemand de crèmes glacées. Inutile de dire qu’il n’est pas ravi.

Et ça semble bien parti pour que ça se passe en Corse. Il suffit de voir chez le marchand de journaux la pile de quotidiens allemands à côté des quelques exemplaires de journaux italiens ou anglais.

Pourquoi je vous raconte ça? Parce que, chez le boulanger, j’ai vu une affichette proposant une visite guidée d’un jardin. Visite en allemand, est-il indiqué.

*******

On reparle du non-remboursement des prétendus médicaments homéopathiques. Les salariés du laboratoire Boiron craignent pour leur emploi. Ce matin, j’ai entendu un défenseur des granules de sucre et des gouttes d’eau distillée défendre l’homéopathie et vantant l’utilité de son effet placebo. En gros, l’essentiel, c’est d’y croire et pas ce qu’il y a dedans.

Mais pourquoi vouloir faire payer à la sécu l’utilisation de produits dont l’efficacité n’a jamais été prouvée? Pourquoi les consommatrices (car ce sont principalement des femmes) de médicaments homéopathiques veulent qu’on les rembourse? Quand elles achètent des produits de beauté, crèmes anti-rides et lotions amincissantes (pour juger de leur utilité, il suffit de regarder autour de soi) elles ne demandent pas à être remboursées, non?

A ce compte, autant rembourser les pèlerinages à Lourdes. Il paraît que, de temps en temps, on y assiste à un miracle.

*******

Les urgences vont mal. Très mal. La ministre a nommé une commission et va faire quelques replâtrages. Mais c’est foutu, ce n’est plus réparable car les urgences ne sont qu’une image de l’état de notre société.

Pour avoir passé une journée entière aux urgences sur un brancard dans un couloir avec une perfusion, je sais de quoi je parle; j’ai pu apprécier la réalité. Infirmières débordées, accueil débordé lui aussi, téléphone qui sonne sans arrêt, médecins exotiques (celui que j’ai vu parlait à peine français et avait besoin d’une infirmière comme interprète, tout ça pour que l’on confonde infection aux escherichia coli avec une hernie dont on envisageait l’opération), pompiers apportant un blessé sanguinolent, policiers placides, tribu de Roms (enfants compris qui étaient partis en courant dans les couloirs de l’hôpital et qui échappaient à ceux qui voulaient les ramener à l’accueil), femme voilée de la tête aux pieds accompagnée de son mari qui refusait énergiquement de la quitter, vieillards résignés, etc.

Aux urgences, on voit la France telle qu’elle est devenue et ce n’est pas une réformette qui pourra changer ça.

*******

Bonne journée quand même et surtout, surtout, portez-vous bien.

Toufoulkan!

Aujourd’hui, à Omaha Beach, Emmanuel Macron a décoré de la légion d’honneur quelques Américains survivants des combats du débarquement.

Et pourtant, je suis prêt à parier qu’aucun d’entre eux n’a jamais joué au foot.

Quand c’est fini, ça recommence

Les perdants comme ceux qui n’ont pas gagné, jurent qu’ils ont « entendu le message des Français ».

Après ça, Macron poursuivra ses réformes, le chômage ne baissera pas beaucoup, les gilets jaunes seront bien obligés de payer le gazole au dessus du prix qui les a fait descendre dans la rue, il y aura un attentat de temps en temps. On se perdra en conjectures sur les motivations de son auteur jusqu’au moment où on apprendra avec surprise que son Islam pour être « de France » n’en était pas moins musulman radical. Les musulmans se plaindront du fait que les attentats font croître l’islamophobie, les gagne-petit, les pue-la-sueur et les bénéficiaires du minimum vieillesse se réjouiront parce que les banques et le Fouquet’s ne risquent plus d’être vandalisés maintenant que l’ordre est rétabli. On fermera quelques usines qui perdent de l’argent et on vendra des entreprises publiques qui en gagnent.

La droite va chercher des idées qui ne sont pas déjà prises par le RN et va se rassembler dès que tout le monde se sera mis d’accord sur le jour et le lieu de rassemblement et que sera désigné celui qui sifflera ce rassemblement.

En réalité, ça ne recommence pas, ça continue.

Vie privée

On peut trouver ridicule et même absurde un système politique qui  après une étude « sérieuse » (une centaine de pages et quatre-vingt dix mille euros) s’occupe de la quantité d’eau que doit contenir une chasse d’eau et cela au niveau d’un continent.

On peut aussi se demander, si on en arrive à trouver normal et même nécessaire de réglementer les chiottes, où s’arrêtera cette frénésie de réglementation.

Le diable se cache dans les détails, dit-on.

*******

On trouve de plus en plus sur internet des sites qu’on ne peut consulter qu’après avoir cliqué sur la mention « j’accepte ». En faisant ça, on donne à des inconnus le droit de répertorier nos goûts, nos centres d’intérêt, nos comportements d’achat et -pourquoi pas?- nos opinions politiques.

Cette procédure intrusive est justifiée en novlangue orwellienne par la formule: « le respect de votre vie privée est notre priorité ».

Et si on nous lâchait la grappe, ce ne serait pas une belle priorité?

*******

Un truc qui n’a aucun rapport: autour de chez moi, les parcelles agricoles bénéficient d’un système d’irrigation qui amène l’eau d’un petit barrage jusqu’à des vannes qui ressemblent un peu à des bornes d’incendie. Ces vannes sont placées dans des trous bétonnés. Les tortues qui tombent dans ces trous ne peuvent en sortir et meurent de faim et de soif. Je rappelle que les tortues d’Hermann sont une espèce protégée en voie de disparition (toujours les mêmes causes: agriculture intensive, urbanisation galopante, incendies et tourisme prédateur).

Bravo donc aux ingénieurs qui ont imaginé ces pièges imbéciles!

*******

Soyez heureux: vous aurez demain de nouveaux députés européens.