Entourage vs Elysée: « En même temps »

Le rapport de la commission d’enquête sénatoriale ennuie la bande à Manu.

« C’est un rapport éminemment politique, extrêmement tendancieux, qui vise à affaiblir la tête de l’exécutif », fait-on valoir dans l’entourage de Macron.

Mais, au nom de la séparation des pouvoirs, l’Elysée n’a pas l’intention de s’exprimer sur le fond du rapport de la commission d’enquête, nous apprend LeMonde.fr

Entre l’entourage et l’Elysée, il semble difficile de se mettre d’accord sur une position commune. Je me maaaare.

La lecture de cet article du Gorafi illustre bien ce que doit ressentir notre président:

Rapport Benalla – Tous les sénateurs se sont réveillés ce matin avec une tête de cheval coupée dans leur lit

23

Publié le 21/02/2019 par La Rédaction

By Romain Vincens, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7973137

Paris – Terrible réveil pour les sénatrices et sénateurs. Toutes et tous ont trouvé une tête d’un cheval qui avait été décapitée et glissée sous leurs draps durant la nuit. Reportage.

La police estime qu’il est cependant prématuré de penser que toutes ces affaires seraient liées. « Pour le moment, les motivations du ou des commanditaires restent floues » explique un responsable du ministère de l’intérieur qui laisse entendre que peut-être certains sénateurs ont froissé ou offensé une personne tierce. « On ne met pas une tête de cheval décapitée comme ça, sans raison, j’invite les sénateurs à réfléchir à leurs actes, car après tout, ils l’ont peut-être bien cherché. » se borne-t-on à commenter aussi à l’Élysée. « Mais je pense qu’il serait sage de réfléchir, là il s’agit d’un cheval mais qui sait, quelque chose de grave pourrait arriver à leur proches, un accident est si vite arrivé ».

Publicités

Charlatanisme

La grippe, on peut s’en prémunir par la vaccination, on peut s’en protéger en adoptant des mesures d’hygiène (se laver les mains, éviter de recevoir les postillons de ses interlocuteurs, porter un masque etc), on peut enfin combattre le virus quand il a franchi vos défenses.
Mais qui aurait l’idée saugrenue d’organiser une manifestation contre la grippe?

Ou, puisque l’actualité m’y fait penser, contre la peste (brune ou verte)?

Il serait temps de réagir

Les abrutis qui se sont attaqués à Finkielkraut ne sont pas des antisémites du genre de ces nazillons nostalgiques du troisième reich que Castaner se plaît à dénoncer mais des islamistes radicaux qu’on a laissés prospérer en France au nom de la tolérance et du vivrensemble. D’ailleurs, ils le disent comme celui qui montre le keffieh qu’il a autour du cou en criant: « Elle est à nous la France! ».

Ceux-là sont bien plus dangereux et ils l’ont prouvé.

Ce ne sont pas seulement des insultes qu’ils ont proférées mais des menaces de mort. Ils en appellent à leur dieu « Dieu, il va te punir, tu vas mourir ».

Oui, il est temps. Avant la prochaine tuerie de mécréants, avant l’attaque d’un hyper casher. Avant qu’on assassine un académicien.

Est-ce que je te demande …

Soucieux de recueillir l’opinion autorisée d’une personnalité de premier plan, guide de la pensée moderne et autorité morale reconnue, des journalistes d’investigation, informés par une source anonyme (un lanceur d’alerte?), n’écoutant que leur courage et conscients d’accomplir le devoir qui incombe à ce quatrième pouvoir garant des libertés publiques, se sont rendus dans la Meuse où Brigitte Macron effectuait une visite « privée« .

Ils ont remarqué que « la première dame a de nouveau mis en avant son style et son élégance. Habillée tout en noir et dotée d’un col roulé pour ne pas prendre froid, l’ex-professeur portait un sublime manteau de couleur prune paré de gros boutons. »

Gérard Longuet, sénateur et ancien ministre, qui n’a plus eu de démêlés avec la Justice depuis quelque temps (voir Wikipedia), a « partagé sur tweeter les photos de cet événement » qu’on pourrait qualifier de planétaire.

Pendant qu’un journaliste cirait les chaussures de la princesse qu’on sort … quand on a besoin d’un peu de réclame, l’autre enregistrait pour la postérité les paroles qu’elle daignait laisser tomber à destination du petit peuple et que la presse n’a pas hésité à qualifier de « déclaration très attendue« .

« Il faut que les Français se réconcilient« , a-t-elle affirmé. Elle n’a pas dit avec qui devait se faire cette réconciliation mais les personnes de son entourage (car, comme tous les grands de ce monde, Brigitte a un entourage) ont laissé entendre que c’était avec son mari.

Certains se sont demandé au nom de quoi cette prétendue première dame (à propos, qui est la deuxième?) se croyait autorisée à donner des leçons aux Français. Il y en a même qui ont fredonné ce célèbre refrain Dranem: « Est-ce que je te demande/ Si ta grand-mère fait du vélo/ Si ta p’tit’ sœur est grande/ Si ton grand frère a un stylo ».

Mais ce sont des gens peu respectueux de l’autorité, sans doute proches de l’extrême-droite (ou gauche). Quasiment des factieux désireux de s’attaquer aux symboles du pouvoir et de détruire les institutions de la République.

… si ta grand-mère fait du vélo?

Va donc, hé! Tête d’haineux!

On en parle beaucoup, certains diraient beaucoup trop tant cela semble un prétexte à des indignations de circonstance et à l’expression de bons sentiments dédouanant ceux qui les manifestent d’un peu de leur responsabilité dans le bordel ambiant.

C’est des actes antisémites (et accessoirement anti-chrétiens) que je veux parler.

*******

Tout d’abord, la première réaction (et la seconde et la troisième etc) est le dégoût. Auquel s’ajoutent très vite l’indignation, la colère et l’envie de distribuer des baffes.

*******

Ce sont des croix gammées qu’on a taggées sur le portrait de Simone Weil et le mot « Juden » (en allemand) qu’on a inscrit sur une vitrine, preuve que les auteurs font référence à l’anti-sémitisme nazi. On n’imagine mal qu’il reste encore des anciens de la Milice ou de la LVF assez ingambes pour se livrer à de tels actes. On est forcé de conclure que des gens qui sont nés bien après la dernière guerre, proclament leur allégeance à une idéologie née au-delà de la frontière et dont ils n’ont pas connu les effets. Ce qui donne une idée de leur niveau d’intelligence mais n’enlève rien à leur pouvoir de nuisance.

*******

Une mention spéciale pour les opportunistes soucieux de faire plaisir à Castaner qui, dans la même phrase, parlent des actes anti-sémites et des manifestations des gilets jaunes en laissant l’auditeur « libre de se faire sa propre opinion ».

*******

Les profanations d’église de ces derniers jours (et de ces derniers mois) n’ont pas été l’occasion de protestations du même niveau. On peut le regretter. Il faut dire que la Conférence épiscopale reste discrète pour éviter la surenchère, apprend-on. Surenchère! Que veut-on dire par là? A-t-on oublié que la « surenchère » a déjà eu lieu? A-t-on oublié que le père Hamel a été égorgé dans son église?

*******

On ne peut assimiler anti-sémitisme et anti-christianisme. Ils ne sont pas du même ordre. Celui-ci a choisi une religion comme ennemi, celui-là ce qu’il désigne comme une race. Si un chrétien peut devenir athée et donc cesser d’être chrétien, un Juif, même s’il s’est détaché du judaïsme, reste un Juif pour l’anti-sémite. Les nazis en ont apporté la preuve au siècle dernier.

*******

La bêtise vire facilement à la folie furieuse. Il suffit que l’époque se trouble. Cela ne pare pas l’avenir de couleurs plaisantes.

J’y suis allé, ça m’a pas plu

Je suis allé voir le site du grand débat de Macron. Oppressant et déprimant.

Ce type voudrait nous faire croire qu’il va écouter nos réponses alors qu’il est maître des questions.

Il a besoin de ce prétendu débat pour savoir ce que ressentent ses « Chers Françaises, chers Français »? Est-il à ce point hors sol?

Surtout, on en déduit qu’il ne sait pas quoi faire, qu’il cherche des solutions à une crise dont il ne comprend pas les causes.

Et que derrière son « Parce que c’est notre projet », il n’y avait rien. Pas d’idées, pas de projet, juste une occasion qui a fait le larron.